Ordre du dragon Index du Forum
 
 
 
Ordre du dragon Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Débats extraterrestres sur la lune

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ordre du dragon Index du Forum -> ordre du dragon -> Extraterrestres
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Heero Otegawa
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2010
Messages: 651
Localisation: France
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 虎 Tigre
Walt Disney préféré: Aladin et le roi des
Film préféré: Avatar, v pour vende
Vos Héros: Itachi Uchiwa, kreia, yeshoua, v pour vendetta, heero yui...

MessagePosté le: Sam 30 Oct - 17:50 (2010)    Sujet du message: Débats extraterrestres sur la lune Répondre en citant

D'incroyables créatures d'autres mondes
sont installées sur la Lune











Cliquer sur "VIDEO" pour voir les images
Cliquer sur "close" pour voir les titres
Cliquer sur II pour arrêter le Player MP3


















Les extra-terrestres Négatifs
installés sur la Lune



DES VILLES SUR LA LUNE

La Pravda, 5 Octobre 2002, 15:04

Sensationnel : des villes sur la Lune

Nous n’étions pas préparés à une telle éventualité. Nous en étions encore à chercher dans nos écrits la réponse à cette éternelle question : sommes-nous seuls dans l'Univers ? Et pendant ce temps on détectait tout près de chez nous, sur la Lune, les manifestations d’une intelligence extraterrestre.
D'après le journal russe Vecherny Volgograd, cette incroyable découverte, dont on redoutait qu’elle bouleverse notre structure sociale toute entière, fut immédiatement classée secrète.



Base extraterrestre sur la Lune

Extrait du communiqué de presse officiel :

Des scientifiques et ingénieurs impliqués dans les projets d’exploration de Mars et de la Lune ont fait part des résultats de leurs découvertes lors d’une réunion du Club National de la Presse à Washington, DC, le 21 Mars 1996. Ils révélaient pour la première fois la présence sur la Lune de structures et d’objets artificiels. Le discours des scientifiques était plutôt prudent et évasif, et ne faisait pas référence aux OVNIs. Selon eux, l’existence de ces artéfacts était possible, mais cette information était en cours de traitement et ses conclusions seraient publiées ultérieurement.



Base extraterrestre lunaire

Il fut également mentionné lors de cette réunion que l’Union Soviétique possédait des preuves photographiques de la présence d’une telle activité sur la Lune. La nature de cette activité demeure indéterminée mais ses traces seraient indéniables en de nombreux points de la surface lunaire, comme en témoigneraient les milliers de photos et vidéos provenant des vaisseaux Clementine et Apollo. Des vidéos et des photos de ce dernier programme ont été projetées et beaucoup ont trouvé très surprenant que ce matériel n’ait pas été rendu public plus tôt. Les spécialistes de la NASA ont répondu qu’il était difficile de prévoir les réactions du public devant la révélation que des créatures étrangères avaient foulé ou foulent peut-être encore le sol lunaire. Ils ajoutèrent qu’il y avait également d’autres raisons à ce secret, et dont le contrôle dépassait la NASA elle-même. Le spécialiste des études lunaires Richard Hoagland a par ailleurs déclaré que la NASA procédait toujours à la retouche des photos avant leur publication.

Cliquer sur l'image / Click on the picture

Immenses tours lunaires effacées par la NASA
(photo mission Clementine)


Hoagland, ainsi que d’autres chercheurs, avancent l’idée qu’une race extraterrestre a utilisé la Lune comme une base d’opérations spatiales durant leurs activités sur la Terre et qu’on en trouve le reflet dans les mythes et légendes de nombreuses cultures terrestres.



Dôme dans un cratère lunaire

Les ruines des cités lunaires s’étendent sur plusieurs kilomètres. D’immenses dômes aux fondations massives, des tunnels et autres constructions poussent les scientifiques à réviser leurs opinions sur les origines de la Lune et les paramètres de sa révolution orbitale.
Ces structures lunaires, dont certaines sont dans un état de délabrement avancé, possèdent une organisation et une géométrie si complexes qu’elles ne peuvent être assimilées à des formations géologiques naturelles. Il existe par exemple sur le bord supérieur de Rima Hadley, non loin du site d’atterrissage d’Apollo 15, une construction entourée d’une haute muraille en forme de D. Le Centre de Vol Spatial Goddard et l’Institut de Planétologie de Houston, qui étudient ces artéfacts, les ont répertoriés sur 44 régions. De mystérieuses excavations en forme de terrasse ont été observées près du cratère Tiho (sic ; Tycho ?). Il est improbable que ces excavations concentriques hexahèdriques, ainsi que l’entrée du tunnel adjacente à la terrasse résultent de processus géologiques naturels. En fait, elles ressembleraient assez à des entrées de galeries de mines. Près de Copernic, un dôme transparent s’élève au bord du cratère, illuminé de l’intérieur par une étrange lueur blanc-bleue. Au nord de la région de l’Usine, on observe un objet tout-à-fait inhabituel, même au regard des critères lunaires : un disque de 50 m de diamètre posé sur une embase carrée entourée de murs. On peut aussi voir sur l’image, près du losange, une ouverture circulaire dans le sol, qui fait penser à l’entrée d’un souterrain. Entre l’Usine et le cratère Copernic, il y a une sorte d’esplanade rectangulaire de 400 m de long sur 300 de large.



Cratères lunaires lumineux révélant la présence d'une activité "humaine"...

L’une des photos prises par la mission Apollo 10 (AS10-32-4822) montre une structure d’un mile (1.6 km) de long appelée le « Château », située à une hauteur de 14 km et qui projette une ombre distincte sur la surface lunaire. L’objet paraît être composé de plusieurs unités cylindriques [et d’une large unité conjointe] (?). Sur l’une des images, la structure interne du « Château » apparaît poreuse, de sorte que certaines de ses parties semblent transparentes.



Le "Château" (the "Castle"), cité extraterrestre lunaire
De nombreux scientifiques de la NASA assistaient à cette conférence, mais lorsque Richard Hoagland demanda à voir les originaux des photos du « Château », ceux-ci avaient disparu ! Ils se trouvèrent même inexplicablement absents de la liste des images d’Apollo 10. Comme par hasard, les archives ne recelaient que quelques photos intermédiaires qui, malheureusement, ne montraient pas la structure interne de l’objet.

Au moment où Apollo 12 se posa sur la Lune, l’équipage s’aperçut qu’il était observé par un objet pyramidal, semi-transparent, qui planait immobile à quelques mètres à peine au-dessus du sol et chatoyait de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel contre le ciel noir.



Pyramide sur la Lune
(photo prise au sol par Jack Schmitt - Apollo 17)

En 1969, on projeta le film du voyage des astronautes vers la Mer des Tempêtes (ces hommes aperçurent à nouveau ces étranges pyramides, que l’on appela plus tard les « verres dépolis ») et la NASA prit enfin conscience des conséquences possibles de cette forme de contrôle. Après son retour réussi, l’astronaute Mitchell confia ses impressions :
- Nous sentions bien que nous n’étions pas seuls. Je devais me retourner si souvent pour regarder derrière moi que j’en ai encore le torticolis ! La seule chose que nous pouvions faire était prier ».

Johnston, du Centre Spatial de Houston, avait étudié les photos et vidéos du programme Apollo et s’entretint avec Richard Hoagland au sujet des artéfacts. Selon lui, la direction de la NASA était terriblement embarrassée devant le nombre de ces « anomalies », pour employer un euphémisme, et il était même possible qu’elle décide d’arrêter les vols habités vers la Lune.

D’anciennes structures lunaires en partie en ruines intéressent particulièrement les chercheurs. Les photos révèlent des constructions carrées et rectangulaires d’une surprenante régularité géométrique et qui ressemblent à nos propres cités terrestres vues d’une altitude de 5 à 8 km. Un spécialiste du contrôle de mission fit ce commentaire :
- Nos gars ont observé sur la Lune des cités en ruines, des pyramides transparentes, des dômes, et Dieu sait quoi d’autre, dont les photos dorment maintenant au fond des coffres de la NASA. Ils comprenaient ce que Robinson Crusoë avait dû éprouver lorsqu’il tomba soudain sur des empreintes de pas dans le sable d’une île qu’il croyait déserte ! »



Cité extraterrestre photographiée sur la Lune par les missions Apollo 8 et 10

Devant les images de ces cités et autres objets lunaires étranges, l’opinion des géologues et scientifiques est unanime : ces objets ne peuvent être naturels. « Nous sommes forcés d’admettre, disent-ils, qu’ils sont artificiels, en particulier les dômes et les pyramides ».

Nous devons nous rendre à cette imprévisible évidence : nous avons là sous les yeux, à notre porte, les manifestations d’une intelligence étrangère. Nous n’y étions pas psychologiquement préparés et, même à présent, peu de gens croient à leur réalité.

In english : http://english.pravda.ru/main/2002/10/05/37771.html












Photos et Vidéos
sur les mystères de la Luner

http://www.ovni007.com/jerome_gorriz/
http://aleth.over-blog.com/article-31526282.html
http://www.scientox.info/LUNE-Les-mysteres-Part-02.html
http://lecomptoir.blogspot.com/2007/05/bases-lunaire-on-moon.html
http://www.mystere-tv.com/observation-d-ovnis-par-la-nasa-v475.html
http://pagesperso-orange.fr/philippe.cosmidis/Face cachee/Moon/genie.htm
http://aliensmania.free.fr/index.php/sectionastronomie/lune0/videosetranges…
http://www.forum-ovni-ufologie.com/la-lune-et-mars-f8/etrange-structure-sur…



Espace Interdit à la Race Humaine
93video. - Vidéos des dernières découvertes scientifiques.










Les extra-terrestres Positifs
installés sur la Lune



Anne Givaudan


Pour ceux qui doutent encore de l'action des extraterrestres sur notre planète, ou qui ont encore des idées confuses à ce propos, voici un extrait du livre "Alliance" de Anne Givaudan, qui vous montrera combien les êtres de l'Alliance des planètes confédérées de notre galaxie ont toujours fait le maximum pour nous aider et qu'il serait temps que les êtres humains leur facilitent un peu la tâche, étant donné les difficultés déjà existantes qui existent en dehors de notre planète.
Ne manquons pas de remercier tous ces êtres qui nous témoignent tout leur Amour, uniquement leur Amour !
A bon entendeur

Régis Fugier

http://www.essania.fr/lune.html














SUR LA FACE CACHÉE DE LA LUNE

Extrait du livre de Anne Givaudan :
"Alliance" - Editions S.O.I.S.




"La grande baie vitrée du vaisseau s'éclaire tout à coup. À nouveau, je me sens collée au fond de mon siège, avec cette sensation d'être propulsée en avant. Mes yeux hypnotisés suivent la traînée des étoiles, des planètes, des galaxies. Des jaillissements de lumière nous entourent, nous sommes au coeur d'un fantastique éclat de lumière qui me fait aussitôt perdre la notion de l'espace et du temps. Des sons tourbillonnent en moi, les lumières résonnent, je n'ai plus aucun point de repère...


Après un temps dont je n'ai aucune idée, l'encre bleue de la nuit nous entoure à nouveau dans un calme épais, dense, presque palpable. Une boule énorme et d'une luminosité un peu froide occupe tout à coup l'écran de la baie vitrée. Je sursaute... Que peut-il nous arriver si nous continuons vers elle de la sorte ? Allons-nous la traverser comme précédemment avec la pyramide sur Terre ?
Le vaisseau glisse à la même allure et sans même que je puisse m'en rendre compte, la sphère géante est contournée.

"Oh ! Mais elle ressemble à..." J'ose à peine y penser, lorsqu'une main se pose sur mon épaule avec ces mots :

" À la lune, et tu as raison ! Cet astre qui exerce une influence sur tout ce qui touche à l'élément eau en vous et autour de vous, a aussi pour nous et pour d'autres une grande importance. Il fut une époque où il était en mouvement sur lui-même puis vint un moment où, avec son accord et plus précisément avec l'accord du grand être qui l'habite, nous l'avons immobilisé.

Votre lune est depuis longtemps maintenue artificiellement sur son axe, ainsi, vous voyez toujours l'une de ses faces tandis que l'autre que vous nommez parfois "la face cachée" sert de point de rencontre aux différents vaisseaux venant des planètes confédérées. Ces bases permettent des regroupements et des départs vers des mondes, tels que le vôtre par exemple."

Comme si nous étions à bord d'un avion, nous approchons maintenant d'une série de bâtiments, et de là où je suis maintenant, je perçois de larges traces sur le sol qui pourraient faire penser à des pistes d'atterrissage. Sans un bruit, nous nous posons un peu à la manière d'un hélicoptère, dans un mouvement vertical... Tout autour de nous, la nature est aride, presque inhospitalière. Des rochers sont creusés, semblables à d'immenses garages, où des véhicules aux formes diverses et inconnues de moi, paraissent attendre leur équipage. Aucune autre vie n'apparaît ici.


Etranges traces sur le sol lunaire

"La Lune de votre Terre a aussi une autre fonction, sur un plan plus subtil. Ainsi, lorsqu'une planète a terminé un cycle de son évolution et se transforme, elle passe sur un autre niveau de vibration et ses habitants font de même. Tu n'ignores cependant pas que certains êtres avancent plus lentement. Une lune qui est en quelque sorte comparable à un satellite d'une terre en évolution, se crée alors. Elle offre ainsi son corps pour que des êtres puissent évoluer à leur rythme et connaître les expériences nécessaires à leur croissance.

Chaque planète a une ou plusieurs lunes établies sur ce même principe. De vos "véhicules", vous pouvez voir nos bases qui sont assez densifiées pour cela, mais la vie qui y règne ne peut vous apparaître, car elle est à un niveau trop éloigné du vôtre pour que vos yeux physiques la perçoivent."

Mes compagnons se lèvent et je les suis en direction d'une ouverture pratiquée à même le sol. En un instant, et sous leur regard amical, je suis aspirée dans un cône de lumière qui me dépose en douceur sur le sol, juste entre les pattes métalliques du vaisseau.

L'un des êtres qui m'accompagne pose sa main sur mon épaule et nous avançons ensemble vers une destination qui m'est encore inconnue. Dans nos déplacements, j'ai toujours davantage la sensation de glisser, que celle de marcher, et cette manière de se propulser ne m'étonne plus guère. Nous gravissons ainsi avec facilité une montagne rocailleuse et sèche. Mes pieds, bien que non physiques, sentent les petits caillous qui roulent et glissent sous eux et cela me surprend.

"Pour venir sur ces mondes, ton corps a gardé une certaine densité... C'est ce qui explique que tu puisses parfois éprouver des sensations plus physiques sur un monde qui n'est pas uniquement à un niveau subtil."

La voix familière de mon guide parle à mon âme, et j'aime cette communication directe de coeur à coeur.


Cratère lunaire

Sans m'en apercevoir, nous sommes arrivés près de l'ouverture d'un cratère qui semble être au sommet de la montagne que nous gravissions. C'est alors qu'en moi j'entends, au centre de mon être, une petite voix, légère, presque imperceptible, comme un souffle léger et printanier. Je ne la reconnais pas :

"Retourne-toi et regarde !"

J'obéis volontiers et le spectacle me laisse sans voix. Le souffle léger continue :

"C'est la planète Terre ! Regarde-la bien."

Magnifique, ronde et bleutée, la Terre s'offre à mon regard et à cet instant même, je comprends pourquoi elle est si souvent appelée la planète bleue. Le bleu qui en émane n'est pas simplement le bleu de ses mers, mais aussi celui de son coeur. Elle est là, comme suspendue dans un espace sans limite. Je la regarde avec les yeux de l'âme et avec tout l'amour dont je suis capable à cet instant... C'est alors très précisément qu'elle accepte de me dévoiler son âme : des volutes de couleur entourent son corps. Ce sont des émanations bleues, vertes et oranges, avec du blanc aussi par endroit et l'ensemble serait d'une beauté extrême si... un halo gris n'opacifiait pas ces couleurs, ne les rendait plus ternes... Si par endroits n'existaient pas ces taches d'un brun rouge que l'on peut percevoir sur des organes cancéreux... Si des lignes plus sombres n'encombraient pas sa surface marquant ainsi un manque de fluidité dans la circulation de ses énergies. Je me surprends à penser en thérapeute, comme lorsque je me trouve en présence d'un être en difficulté qui me demande de l'aide.

La Terre me paraît si belle et en même temps si fatiguée, si malade à certains endroits que je ne sais que faire.

La petite voix fine et inconnue reprend alors à l'intérieur de moi :

"La Terre ne peut mourir mais elle peut se secouer, se transformer, changer pour nettoyer son corps et son âme qui souffrent. Le grand être de la Terre [le Logos de la Terre] a offert son corps et son âme, pour permettre à ceux qui l'habitent d'expérimenter la Vie qu'elle propose. Aujourd'hui, elle a du mal à respirer. Ainsi, elle attend votre transformation mais elle suit aussi les grandes lois cosmiques et elle sait qu'à un moment précis, elle ne pourra plus retarder son évolution propre en fonction de la vôtre.

Ce moment n'est pas très éloigné, dans vos temps terrestres. La planète va prendre une nouvelle grande inspiration suivie d'une aussi longue expiration. Dans ces moments-là, son axe va se modifier, mais il vous est encore possible de le vivre de différentes façons. Le bouleversement, le changement pourra être total, tant sur les plans physiques que subtils si rien n'a réellement changé en vous. Si une transformation s'est opérée sur vos corps subtils, vous ressentirez alors ce changement comme un grand pas en avant pour votre humanité, votre Terre et vous-même. Vos vibrations feront alors que tous vos corps seront sur un plan moins dense. Votre rythme vibratoire, accordé à celui de la planète Terre vous permettra de passer ensemble vers un champ de Vie plus vaste. [c'est l'éthérisation de la Biosphère]

Avant que vous ne puissiez en arriver là, vous laisserez beaucoup de ce qui vous encombre et que vous croyez être votre force. Vos faux dogmes, vos fausses sécurités s'effriteront les uns après les autres jusqu'à ce que vous reveniez enfin vers vous."

"J'aimerais connaître la provenance de cette voix dont l'assurance et la légèreté me troublent. C'est alors qu'arrive la réponse limpide et claire :

"Mon personnage n'a guère d'importance, sache seulement que je suis d'une planète très éloignée de la tienne et où notre aspect physique te surprendrait, tant il a peu de rapport avec vos normes actuelles. Ma fonction essentielle réside dans l'aide apportée à la transition et à la transformation des grands êtres des planètes de ce système solaire, et d'autres plus éloignés. C'est cela qui me permet de t'apporter ces informations... Je ne suis pas seul, bien sûr, dans cette tâche; et avec d'autres, nous pensons que le moment est venu de vous informer avec plus de précisions de l'évolution qui vous attend. Les moyens pour cela sont divers, mais nous n'en négligeons aucun.

Il est urgent que vous sachiez combien la Terre est proche d'une grande transformation; mais que cela n'ajoute pas à vos peurs déjà si nombreuses ! Toute transformation en vue d'une croissance est belle et souvenez-vous de la phrase de l'un de vos sages : "Ce que la chenille appelle la fin du monde, le maître l'appelle papillon" !

De votre confiance en la vie, de votre transparence, de votre non-attachement à des valeurs usées, viendra la fluidité de votre transformation."

La voix s'est tue un instant, puis reprend presque dans un chuchotement :

"La plupart de vos gouvernants et ceux qui les dirigent connaissent l'existence de nos bases sur la face cachée de la Lune. Penses-tu que les programmes d'exploration aient été interrompus par hasard ? Il ne peut simplement y avoir de tels programmes sans notre accord et pour cela, il faudrait simplement que vos explorateurs cessent d'être des conquérants..."

"Conquérant" est bien le mot qui convient à nos explorations actuelles, qui bien souvent, se résument à prendre, à se défendre, à posséder... Je me prends à rêver à un monde idéal et réalisable où chacun irait à la conquête ou plutôt à la découverte d'une seule terre : lui-même.


Conquête de la Lune - Apollo 17 - Jeep lunaire au bord d'un cratère

Mes amis de l'instant semblent prendre le chemin du retour et, avec la même facilité et cette même impression de glisser sur la pente rocheuse, nous descendons vers une plate-forme à laquelle je n'avais prêté aucune attention. Une plate-forme curieuse, couleur gris métal, qui tourne comme un plateau mobile sur son axe. Elle semble descendre comme un ascenseur et, avec douceur, nous dépose face à une ouverture pratiquée dans l'une des parois rocheuses du volcan sur lequel nous nous trouvions quelques instants auparavant. Sans un mot, mes deux guides s'avancent et je leur emboîte le pas, ma curiosité éveillée par ce que je vais découvrir.

Dans un premier temps, l'atmosphère de la pièce et sa luminosité ne me permettent pas de pressentir des présences nombreuses avec une sensation de mouvements, de va-et-vient impressionnants. Mes yeux s'accoutument peu à peu et c'est alors que je découvre autour de moi un décor et un spectacle étonnants.

Des... êtres se déplacent dans des combinaisons assez proches de celles de mes amis, mais j'ai du mal à savoir s'il s'agit d'humains ou s'il faut inventer un autre mot pour les nommer. D'un geste amical, un de ces êtres nous montre des fauteuils coquilles libres et qui semblent nous attendre. Ils épousent nos corps d'une façon parfaite, mais je n'y prête guère attention. Étonnée serait un mot bien faible pour exprimer l'état dans lequel je suis : médusée serait plus adéquat !... Je ne peux détacher mon regard de toutes ces "personnes" qui vont et viennent, semblent se parler et se comprendre malgré des aspects physiques si divers. La petite voix chuchottant s'immisce doucement, une nouvelle fois en moi. Je la sens amusée, sans doute par mon étonnement et ma perplexité. De leur côté, mes compagnons semblent en conversation avec deux êtres qui se sont approchés de nous à l'instant même :

"Cette salle est un peu ce que vous appelleriez une salle de repos entre deux voyages interplanétaires, continue la voix. Certains s'y retrouvent et font le point sur leur voyage, ils se détendent aussi, et absorbent une énergie particulière que seule cette planète peut leur offrir de par le magnétisme qu'elle dégage. Ainsi, leur route sera facilitée, pour eux comme pour leurs engins interplanétaires.

Je sais que lors de certains de tes voyages hors du corps, il t'est arrivé de rencontrer des êtres très différents physiquement de ceux de la Terre, mais tu n'a jamais eu l'opportunité de les rencontrer en aussi grand nombre et d'une manière aussi proche !"

"J'ai vraiment la sensation d'être ici en présence de représentants d'un grand nombre de planètes aux populations plus variées les unes que les autres. D'autre part, je me demande comment ils peuvent percevoir si aisément ma présence subtile. Est-ce moi qui suis densifiée ou ces êtres qui sont tous à un niveau plus subtil ?"

La petite voix reprend :

"Ces êtres sont à un niveau plus subtil que celui des habitants de la Terre, car ils appartiennent tous à des mondes dont l'évolution est plus éthérée que celle de la planète qui est tienne en ce moment. [ces êtres viennent de planètes éthérisées, comme la Terre dans quelques années]




De ton côté, et cette fois seulement, tu as un peu plus densifié tes corps subtils pour vivre plus profondément cette expérience au niveau de certaines de tes cellules. Tout cela permet une rencontre plus facile... d'ailleurs, regarde !"
Un être se dirige vers moi, un récipient à la main. Je n'ai pas le temps de me poser de questions car déjà il a entrepris de m'offrir ce qui me paraît être une boisson et commence à me parler.

Il penche sa tête en forme de feuille vers moi, et de ses longs bras noueux et branchus, il accomplit des moulinets qui veulent sans doute exprimer quelque chose que je ne comprends pas encore. Au centre de mon crâne, j'entends des mots très rapides dont je ne saisis pas le sens... Un peu comme un magnétophone mis sur une vitesse plus grande qu'à l'accoutumée. Je panique quelques instants devant mon incompétence, lorsque le regard de mon guide féminin se pose avec insistance sur moi en souriant.

Instantanément, j'ai le sentiment d'être raccordée et, comme si un bouton avait été tourné à l'intérieur de moi, les mots qui me paraissaient incompréhensibles quelques instants auparavant, glissent cette fois en moi avec une parfaite limpidité :

"Il est arrivé parfois que nous accueillions ici des êtres de la planète Terre ou habitant cette terre, nous avons été prévenus de ta visite par nos amis qui t'accompagnent Sois la bienvenue parmi nous ! Nous espérons un jour, pouvoir compter parmi nous des représentants de la Terre. Ce jour-là sera grand pour nous tous, car nous regrettons que les contacts soient jusqu'à présent si peu reconnus, si ridiculisés et surtout si étouffés. Nous connaissons vos lois et vos concepts, j'oeuvre particulièrement dans l'élaboration des lois inter-galactiques pour plus de fluidité dans nos échanges. Cependant si par le passé, comme vous le faites aujourd'hui, nous avons créé ces lois pour dominer, nous nous sommes vite aperçus de l'impasse dans laquelle nous nous étions engouffrés.

Sur ma planète, nous avons dû arriver à une dévitalisation complète de notre énergie, à un arrêt, une stagnation de notre savoir... En fait, il nous a fallu nous trouver face à un mur énorme, infranchissable, face à une voie sans issue pour que, dans un sursaut, nous fassions marche arrière. Il nous a fallu un long temps de réapprentissage pour nettoyer en nous tout ce qui nous donnait une illusion d'autorité, de sécurité. Lorsqu'enfin nous avons compris que nous ne pouvions avancer seuls et que l'autre n'était pas l'ennemi mais un peu de nous, alors seulement, notre planète a commencé à retrouver sa vitalité et nous avons pu rejoindre les planètes confédérées.

Nous souhaitons simplement en nos coeurs que vous ne soyez pas obligés d'arriver jusqu'au mur pour vous ouvrir à d'autres réalités, non pas dans un esprit de protection ou de conquêtes, mais avec l'envie de partager, de collaborer à la Vie dans son essence même. Nous avons longuement et durement payé pour notre soif de pouvoir et nous savons les pièges qui se cachent derrière toutes les propositions que certains êtres font aux chefs non officiels de vos dirigeants publics.

La Technologie sans Amour mène au dessèchement, que ce soit de votre planète ou de vous-mêmes. Il y a bien longtemps, nous avons connu ce moment d'exaltation due à une technologie avancée qui nous a menés jusqu'au gouffre : celui de la solitude, du dessèchement, de la stagnation et de la momification. Ne croyez pas que cela ne puisse toucher que la planète sur laquelle nous vivons ou sur laquelle vous vivez. Chaque organisme vivant en subit fatalement les retombées et certaines planètes ont vu leurs habitants se flétrir et dépérir par manque... de Joie. Cela étonne peut-être ceux qui ne connaissent pas les interactions subtiles qui se déroulent entre un organisme vivant et son environnement, mais pour nous c'est une évidence.

La Joie et l'Amour permettent un champ de cohérence entre différentes formes de vie pour maintenir et générer la vie. Si ce champ disparaît par manque de nourriture, plus rien ne peut continuer à fleurir, que ce soit sur un plan subtil ou physique. Faire une séparation entre ces deux mondes est encore une aberration."

L'être s'est tu, et au milieu de ce visage végétal, je capte un regard d'une immense tendresse, d'une immense sagesse. D'un geste souple, il replie sous lui l'un de ses longs membres inférieurs branchus. Je prends ce geste pour le désir de faire une pause avant, peut-être, de poursuivre plus loin. Peu à peu, imperceptiblement, d'autres êtres nous ont rejoints et ont formé un cercle autour de nous. Ils semblent écouter, approuver, réfléchir à ce que vient de dire l'un des leurs.

Un être étrange tant il est gros et difforme, se balance d'un pied sur l'autre tandis que son voisin aux formes très géométriques semble absorbé dans une profonde réflexion. Je pense à "Alice au pays des merveilles" lorsqu'elle change de dimension en tombant dans le terrier du lapin blanc ! Comme elle, je vois des personnages plats comme s'ils n'avaient que deux dimensions... Qui croira tout ceci ? Pourtant au fond de moi, j'ai une certitude, même si tout paraît improbable aujourd'hui. Je sais qu'un jour tout sera vérifié. Peu importe le temps ! Je sais que tout cela est réel et je suis sûre que sur Terre, là en bas sur cette petite planète, d'autres que moi le savent aussi.

Je suis tout à coup tirée de mes réflexions par la voix d'un être dont je n'avais pas remarqué la présence. Il est grand mais le plus remarquable chez lui est son aspect mi-félin, mi-humain. Ce mélange curieux et harmonieux lui donne une silhouette souple, des membres longs terminés par des pattes et un visage entre le chat et l'homme. Son corps couvert de poils fins ajoute, contre toute attente, une note esthétique à l'ensemble. Il prend la parole, s'adressant à moi de la manière la plus naturelle qui soit :

"La Terre a une histoire tout à fait particulière et si actuellement nous nous intéressons davantage encore à elle, ce n'est cependant pas la première fois... De multiples fois, au cours de vos âges, nous sommes venus vous visiter. Nous avons contacté les êtres les plus aptes à nous comprendre dans chacune de vos grandes civilisations et à chacune de vos grandes périodes d'humanité. Il fut des moments où certains parmi les hommes initiés avaient régulièrement des contacts avec nous et nos planètes. Ainsi, la Terre et ses habitants ont pu prendre leur essor. Toutes les grandes traditions, celles que vous connaissez, et celles dont vous avez même oublié le nom, ont eu des contacts avec nous. Lorsque je dis "nous", comprends bien qu'il ne s'agit en rien de ma race seule, mais de multiples races aux connaissances diverses permettant d'inclure des schémas d'avancement dans ces civilisations.

Certains humains, longtemps, bien longtemps après, lors de périodes plus obscures, se sont souvenus de nous et ont établi des dogmes, croyant résumer ainsi notre enseignement. Ils ont aussi érigé des statues et ont fait de nous des dieux. Ils avaient oublié l'Essence même de notre Venue, le Sens de notre enseignement. Le contact s'est alors rompu car l'énergie humaine ne le permettait plus. Les hommes les plus avides de pouvoirs dénaturèrent alors nos paroles à leur profit et se servirent de nous pour diviser et organiser des sacrifices devant soi-disant nous apaiser... Ainsi, voulant nous retrouver, ils nous écartaient de plus en plus de leur coeur..."

L'être fit une pause. Son regard d'un bleu intense reflétait l'infini et je me serais perdue dans de tels yeux, où tout parlait d'amour et d'éternité s'il n'avait repris :

"Nous aimerions que sur la planète Terre, vous ayez une approche autre de ce que fut votre passé. Il est des événements que vous ne devez plus ignorer, car cette connaissance vous donnera une plus grande possibilité de choix. L'ami qui t'a déjà parlé sait tout cela avec beaucoup plus de précision encore que moi, je le laisse donc continuer."

D'un geste courtois et déférent, il désigne l'Être Feuille qui déplie l'un de ses membres avant de prendre la parole.

"Je n'ai pas ici pour but de te parler de la création initiale mais plutôt de la manière dont cette planète a été peuplée, guidée, aidée, mais aussi, convoitée."

Je me cale bien au fond de mon fauteuil comme pour mieux accueillir ce qui va être dit.

"Il y a de cela tellement longtemps de votre temps qu'aucune mémoire n'en a gardé la conscience, l'âme de la Terre [le Logos de la Terre] a voulu expérimenter l'Amour inconditionnel. Celui-là même dont les humains parlent sans trop savoir ce qu'il contient mais avec un tel désir de l'atteindre ! Son corps fait de bleu et de vert, de mers et de végétation faisait la joie de toutes les planètes alentour, mais attirait la convoitise de certaines. L'être de la Terre [le Logos de la Terre] sommeillait encore, et sur nos planètes, d'autres enjeux se déroulaient parmi les habitants. Certains, dont nous fûmes jusqu'à un certain point, étaient tellement pris dans un tourbillon de technologie et de pouvoir, que rien ne pouvait les arrêter. Les coeurs se desséchaient et le corps de certaines planètes s'effritait. Certaines explosèrent, d'autres devinrent si désertiques que la vie ne pouvait s'y poursuivre. Les habitants n'arrivaient plus à y survivre et cherchaient désespérement une solution. Le désarroi régnait sur une partie du cosmos.

La Terre sut alors que son plus grand rôle allait pouvoir se jouer. Les habitants des planètes qui avaient explosé, dévitalisées, et qui naviguaient sans trouver de repos, se tournèrent alors vers elle. Leur technologie leur permettait d'atteindre cette planète sans trop de difficultés.

Un pacte allait lier pour longtemps ces êtres renégats et avides de pouvoir à la planète bleue.

Les planètes unies qui avaient aidé l'âme de la Terre [le Logos de la Terre] ne pouvaient la laisser se peupler uniquement de cette façon. Les Conseillers des plus hauts niveaux de ces planètes confédérées se réunirent alors, et il fut décidé que chacune d'elles enverrait des émissaires pour aider, conseiller et éviter qu'une catastrophe ne se produise là aussi.

La Terre allait ainsi devenir la "planète école" la plus particulière du cosmos ! La variété due aux origines diverses de sa population, les apports de ces nouveaux réfugiés, alliés à ceux qui arrivaient dans le but d'aider, firent de cette planète un modèle unique.

Sur les plans subtils, des scissions eurent lieu. Certains croyaient en l'avenir de ce mélange inattendu, d'autres eurent peur, d'autres encore pensèrent trouver là un réservoir dans lequel ils pourraient puiser et qu'ils pourraient utiliser à des fins personnelles.

Dès ce moment, les interventions furent diverses. Il y a 18 millions de vos années, les grands êtres de la planète Vénus nouèrent un pacte d'Amour avec la Terre et ses habitants. Cette planète régie par l'Amour décida de prendre la Terre sous sa protection. Ne comprends pas cela comme une ingérence quelconque... Certains parmi les Vénusiens s'installèrent sur la planète Terre, sachant que leur rayonnement permettrait à lui seul d'engendrer des pensées et des actions d'Amour.

Dans ce même temps, des êtres de la planète Orion, [les Gris !] qui souhaitaient contrecarrer ce projet, décidèrent d'intervenir de façon beaucoup plus autoritaire. Ils agirent de telle façon, que l'évolution des habitants de la Terre sembla à jamais réduite dans son avance. Les brins d'ADN furent limités dans leur développement à l'aide d'opérations à un niveau subtil. C'était cependant sans compter avec la force d'Amour.



Des habitants de planètes telles Jupiter et Mars,[sous leur forme éthérisée, sur un plan vibratoire supérieur] décidèrent à ce moment précis d'aider au développement de ces êtres devenus terriens. Sur Jupiter, l'avance scientifique était grande. Ce fut leur participation et leur cadeau aux habitants de la Terre... D'autres êtres apportèrent la connaissance de toutes les stratégies et les êtres de la Terre employèrent toutes ces connaissances, selon leur niveau de compréhension et d'évolution. Ce fut bien sûr au service d'eux-mêmes et de leur besoin de conquêtes qu'ils se servirent avant tout de ce qui leur était offert. Cela, les êtres des planètes confédérées le savaient et en avaient accepté le risque, de même qu'un parent accepte les trébuchements de son enfant comme apprentissage de la marche vers l'autonomie et la liberté.



Mars Jupiter

Dans cette période qui dura des millénaires, des expériences furent tentées pour créer d'autres formes de vie adaptées à la Terre avec de multiples possibilités. Le peuple de Vénus participait aussi avec Amour à ces expériences génétiques.


Le Big Foot (Sasquatch), cousin américain du Yéti tibétain
Certaines créations durèrent pendant de longues périodes d'humanité : les géants et les cyclopes de vos légendes en font partie. D'autres créatures furent moins heureuses : les yétis sont des créatures de ce type. Des femmes aux multiples seins eurent également une existence sur Terre sans réelle longévité. Peu à peu des mélanges se firent entre tous ceux qui habitaient cette planète. Ainsi, des races aux connaissances diverses, aux capacités variées, aux aspects physiques différents, virent le jour. La Vie de la Terre commençait à intéresser plus qu'elle n'intriguait.

Avant même que le peuple de Vénus ne prenne la Terre sous son protectorat, les terriens avaient encore en eux les connaissances et les vibrations de leurs planètes d'origine. C'est ainsi que dans vos légendes, vous trouvez des personnages aux capacités surhumaines et aux possibilités de durée de vie très grandes.

Les géants, les cyclopes de vos contes d'enfant ont réellement existé et votre imagination n'a fait que recontacter une mémoire enfouie au plus profond de vous. Rien jamais ne s'efface; nous pouvons tout au plus oublier en surface ce qui nous inquiète ou nous fait souffrir. Seul le coeur peut transformer, transmuter un événement du passé pour l'éclairer d'une lumière nouvelle et ensoleiller à nouveau l'ombre déposée en nous.

À cette époque lointaine, la pesanteur de la planète Terre habita peu à peu ces êtres et les capacités s'oublièrent ainsi que la longévité. Il fallait maintenant que chacun retrouve sa route, non par l'effet du pouvoir ou par celui du savoir, mais par la voie de l'Amour."

"Mais alors qu'en est-il du libre arbitre de chacun si tous les éléments décident de la route que nous devons prendre ? N'est-ce pas là une façon d'obliger une planète et ses habitants à se diriger vers un point donné par d'autres, me risquai-je alors à demander en pensant à ce qui pourrait, à mon retour, m'être objecté ?"

"Rien ne peut se faire sans l'accord profond des âmes, quel que soit leur niveau de compréhension et quelle que soit leur origine. Le moindre inspir, le moindre expir est voulu par une partie de nous et de tout ce qui vit. Rien jamais n'est dû à ce que vous nommez "hasard". Vous le nommez encore ainsi parce que vous confondez souvent l'inconnu et le non voulu. Votre travail actuel est de rendre de plus en plus conscientes ces parties de vous, de la plus infime à la plus matérielle, pour que votre Vie tout entière soit comme une fenêtre ouverte sur l'infini, en toute volonté.

Je le répète une fois de plus, aucune action ne peut se faire sans l'accord d'une partie de vous."

L'être s'est tu et un silence léger fait de douceur et de tendresse s'établit entre nous tous. La salle et ses occupants s'éclairent d'une lumière nouvelle que je ne pouvais soupçonner jusqu'alors, tant le brouhaha des conversations occupait l'espace du lieu. Je goûte ces instants de paix lorsque le plus masculin de mes deux guides prend à son tour la parole :

"Puisque nous restons encore un peu de temps en cet endroit, j'aimerais parler d'un élément qui nous concerne tous..."

L'attention de l'auditoire semble captée par ces derniers mots et les regards se tournent à nouveau avec intérêt dans notre direction.

Un personnage à la peau olivâtre et à la coiffure étrange, réunie en tubes sur le haut de son crâne, se fraye un chemin à travers ses compagnons pour s'avancer jusqu'à nous. Il ne dit mot mais nous regarde avec une intensité grave et profonde. C'est alors que mon guide reprend en me regardant :

"Il y a quelques-unes de vos années terrestres, des êtres ont décidé d'une action plus précise. La planète Terre est en effet un chakra important de notre cosmos... De la même façon que sur un corps humain, il existe des chakras qui sont des portes énergétiques vers d'autres dimensions intérieures et extérieures à l'homme. La Terre également possède des chakras qui correspondent à de grands lieux géographiques qui s'endorment, s'éveillent et se déplacent avec les époques de votre humanité. Sur ce même principe, la Terre, à l'instar d'autres planètes, est un chakra du cosmos.

Tu sais, ainsi que tous mes compagnons, combien un seul chakra perturbé peut amoindrir le bon fonctionnement d'un organisme... Il en est ainsi de la planète Terre pour l'ensemble du cosmos et c'est pour cela que nous avons proposé des éléments de guérison. Les planètes de l'Alliance ont alors décidé différents plans d'action."

Dans l'assemblée réunie, un murmure d'approbation se fait entendre, puis la voix reprend :

"Certains d'entre nous ont commencé de poser en divers endroits de la Terre ce que l'on pourrait appeler des "boîtes noires". Il s'agit de données d'autres mondes que le vôtre, pouvant permettre une compréhension et une avance sans commune mesure avec ce que vous connaissez aujourd'hui. Leur action est aussi active sur un plan énergétique, car elles propagent des ondes bénéfiques avec régularité sur Terre. Leur découverte permettra une avance sans précédent de votre monde, mais elle dépend avant tout du développement de votre conscience.

Dans un autre temps, certains parmi nous ont été chargé de la mise en place de pyramides de quartz dans les veines de la Terre. Leur but a été, pendant un temps, de régénérer les grands Nadis du corps terrestre.[points d'intersection des ondes telluriques] Cette action a évité de nombreuses secousses sur le plan tellurique mais aussi social et humain par répercussion. Lorsque je dis "a été", c'est parce que aujourd'hui, certaines de ces pyramides ont été découvertes, utilisées à d'autres fins et abîmées. Elle n'ont plus, de toute façon, la même utilité, car la conscience humaine s'est ouverte depuis au domaine des vibrations et des énergies, et en connaît de façon plus individuelle le fonctionnement.

Plus récemment, depuis le début de vos années cinquante, notre action s'est encore intensifiée. La mise en place d'un Gouvernement Mondial attiré par la soif de puissance et le manque d'unité de votre monde, comportait et comporte toujours un risque majeur : celui d'une destruction massive d'une partie des habitants de la planète, en vue d'une mainmise sur le reste, à des fins tout à fait personnelles et utilitaires. Mais ceci n'est que la pointe d'un iceberg dont vous auriez peine à imaginer les moyens et les buts. Il est dans les mondes que vous dites subtils, [mondes éthérisés et donc plus évolués] d'étranges luttes de pouvoir, et vous devez savoir que tout ce qui vient des étoiles n'est pas toujours lumineux, quel que soit le niveau de connaissance et de technologie qui vous ferait penser le contraire. Nous avons alors mis en place d'autres moyens d'éveil."



Toujours callée au fond de mon fauteuil, je reste suspendue aux paroles de mon guide, et en attendant qu'il poursuive, je pense à tout ce qui me tracasse sur Terre dans la vie courante alors qu'à quelques ondes de nous se joue le jeu de la survie d'une planète entière. L'évier bouché, le jardin qui semble abandonné lorsque je pars en tournée, la vie quotidienne et sa multitude de petites choses à régler, et ce temps après lequel je cours si souvent, sont-ils comme je le pense parfois, si dérisoires en regard de tout ceci ?

Une nouvelle fois, ma question non formulée est entendue, comprise... et la réponse suit de la part de l'être à la peau olivâtre :

"Rien n'est jamais inutile ! Toute attention que tu portes sur un instant de ta vie le rend plus vivant encore et c'est cela la vie et le miracle de la vie... Et pourtant, dans ce même instant, rien n'a l'importance dramatique que bien souvent sur Terre vous accordez aux événements, et c'est aussi cela la difficulté de vos vies. Vous devez apprendre à choisir ce à quoi vous accordez de l'attention, mais ne faites pas de cette attention une tension. Transformez plutôt les instants de votre vie à une suite de moments de lumière ! Accordez toutes l'attention et l'amour dont vous êtes capables à chaque geste, à chaque parole, à chaque regard des différents épisodes de votre vie, et vous verrez combien cette attention rendra plus fluide et plus légère cette vie. Vous êtes là sans être là, vous vivez machinalement et vous vous épuisez à ce jeu sur tous les plans de votre être. Vos pharmacies personnelles sont pleines de médicaments auxquels vous aimeriez laisser la tâche de vous rendre plus calme... Mais rien, ni personne ne pourra éteindre ce désir qui vous brûle, cette soif, cette sensation de vide qui vous habite, excepté vous-mêmes.

Vous avez soif d'Amour et vous croyez compenser cela par l'action qui vous donne l'illusion d'être plus vivants. Vous voulez être utiles, vous voulez diriger votre vie non par Amour de la Vie mais par amour de la puissance. Je ne parle pas de cette puissance évidente de posséder le plus beau ou le meilleur... Je parle ici de votre peur du vide, de votre peur du manque, de votre absence de Foi, que votre mental inférieur manipule avec tant de facilité ! Son rôle est de vous faire croire que vous êtes seuls, pauvres, inutiles et bien d'autres choses encore et il n'a pas beaucoup de peine pour y arriver ! Vous êtes mal avec vous-mêmes parce que vous avez fermé une partie de votre être à la confiance dans la Vie. Vous n'êtes presque jamais présent parce que vous fuyez l'inconnu et ses conséquences... Mais le manque de confiance ne peut exister sans le manque d'amour. Vous l'avez tous au fond de vous, cet Amour, mais n'oubliez pas que votre incarnation terrestre vous demande de le redécouvrir. Aimer, sourire, avoir confiance, au-delà de tous les événements et sans naïveté, cela s'apprend, et comme un enfant qui apprend à marcher, chaque instant est un merveilleux moment d'apprentissage.

Vous cherchez partout des Maîtres, vous courez toujours derrière ces désirs, vous voulez connaître votre rôle, ce que vous devez faire de votre Vie et comment ? Toutes ces recherches, toutes ces questions font que bien souvent vous ne voyez pas que votre vie est le plus grand des maîtres, que chaque instant est exactement celui pour lequel vous êtes venus et que votre quête se trouve dans l'instant que vous vivez ! L'Absolu est une absurdité. Rien n'est jamais figé dans un univers quel qu'il soit et la quête d'absolu n'est jamais que celle de votre absolu du moment. Si votre route est jalonnée d'événements, faites une pause et regardez en vous, car quelque part en vous, il y a une dissonance : Votre coeur aimerait, mais votre raison, vos paroles ou vos actes, n'agissent pas en conséquence. Demandez-vous alors simplement : qui dirige la vie en moi ? et je ne doute pas, si votre quête est sincère que vous ne trouviez rapidement des éléments de réponse."

Merci est le seul mot qui me vient lorsque le grand être s'arrête. Qu'il m'est difficile de transmettre à travers des écrits, la chaleur d'une voix, la force de certains mots, et l'Amour, tellement d'amour qui s'en dégage !... J'ai envie de rester longtemps, très longtemps à écouter, à recueillir, à ressentir cette musique qui touche toutes les cordes de mon âme.

C'est alors qu'au coeur de ma méditation, une main se pose au niveau de mon coeur. En un instant, je suis absorbée dans une douceur indicible et sans aucun repère, je nage dans un univers sans limite d'un bleu sombre et velouté. Je tournoie sans réussir à me stabiliser, sans dominer le mouvement en spirale qui m'absorbe à grande vitesse. J'entends, comme un peu étouffée, la voix rassurante de mon guide des étoiles :

"Laisse faire, ne cherche pas à contrôler, laisse-toi habiter par les sensations diverses que tu rencontres et écoute !

Parmi les différents moyens que nous avons mis en oeuvre pour contribuer à l'éveil et à la prise de conscience sur la planète Terre, il en est que tu connais personnellement pour y avoir participé d'une façon très précise, aussi te sera-t-il plus facile de les comprendre et d'en parler.

Depuis environ cinquante de vos années, nous avons intensifié notre action par une multiplication des contacts avec les habitants de la planète. Ces contacts n'ont pas toujours été simples. Il nous fallait trouver des récepteurs capables de transmettre nos messages sans déformation du mental, mais nous avions aussi la nécessité de trouver des personnes crédibles que l'on ne soupçonnerait pas d'avoir inventé les faits, dans le but de devenir riches ou célèbres.


Billy Meier,
contacté par les Pléiadiens Photo d'un OVNI en vol
par Billy Meier

Les âmes de ces futurs contactés nous donnèrent leur accord, conscientes des risques encourus à travers ce service à la planète. C'est alors que nous sommes apparus en divers endroits, apportant des preuves d'une existence autre et des enseignements susceptibles d'engendrer une réflexion nouvelle. Certains de nos contactés s'ouvraient à d'autres Dimensions après avoir vécu des accidents les laissant dans le coma, ce qui nous permettait d'ouvrir d'autres portes en eux que celles déjà existantes. D'autres parmi eux, à l'âme pure et simple, étaient téléguidés vers nos vaisseaux. Certains purent prendre des photos de nos véhicules. Nous nous rendions visibles plus qu'à l'accoutumée, créant ainsi une possibilité nouvelle en vos coeurs. D'autres encore venaient durant leur sommeil, recueillir des informations qu'ils pourraient retranscrire et transformer, à travers des tableaux, des bandes dessinées, des romans de science-fiction ou des films. Cependant, les forces de la séparation veillaient, et savaient qu'à travers le mental inférieur humain, elles pourraient injecter le doute et la peur.




Nos contactés furent rejetés, décriés, isolés, traités de fabulateurs. Leurs familles elles-mêmes les abandonnaient. Ils devinrent la proie de certains journalistes et ils s'enfermèrent pour certains dans un mutisme protecteur mais destructeur, car le poids du secret est toujours lourd à porter, et ne pouvoir le partager demande un psychisme solide. La plupart de ces êtres ne purent résister à la pression morale, physique et sociale. Les uns montèrent des mouvements qui ne concernaient plus qu'eux-mêmes et leur propre pouvoir, d'autres s'isolèrent, et quelques-uns, plus rares, continuèrent à témoigner sans agressivité et avec constance leur vie durant. Certains manipulateurs créèrent des films d'envahisseurs à notre sujet. Dans ce même temps, d'autres contacts moins bénéfiques eurent lieu et discréditèrent notre action : des enlèvements, des mutilations d'animaux, par exemple...

C'est alors que certains des nôtres proposèrent de venir d'une façon plus discrète et pourtant combien efficace ! Ils acceptèrent de s'incarner à travers le corps d'un humain consentant à prêter son véhicule physique pour une période de vie déterminée. Pour que cet échange puisse se faire, il est indispensable de trouver le corps et l'âme qui soient énergétiquement les plus proches de celui qui va les habiter, et cette recherche demande une grande perspicacité.

Certains des nôtres ont donc appris les langues, les coutumes, les habitudes de ceux dont ils allaient emprunter le véhicule. Cela ne s'avère pas d'une grande difficulté sur nos plans d'existence. Cependant, ils savaient aussi qu'ils hériteraient d'une partie de la mémoire du donneur, ainsi que des obstacles, que celle-ci avait déjà engrangés. Ils acceptaient, et acceptent encore aujourd'hui, d'en nettoyer le passé et le passif accumulés. Cette tâche pourrait être lourde et donner l'effet d'une punition sur votre Terre, mais pas un de ceux qui ont accepté ce rôle ne l'a considéré de la sorte. Ils n'y ont vu qu'un acte d'Amour, un don joyeux pour que la Vie soit ce qu'elle n'aurait jamais dû cesser d'être : un éclat de Joie à la surface de la Terre ! Au début de cette expérience, il y eut peu d'êtres pour y participer car nous n'avions pas assez de données relatives à ce type d'échange. Aujourd'hui, le nombre, bien que toujours restreint, s'est cependant accru. L'avantage incontestable de cette expérience est l'impact, le rayonnement que peut émettre un être qui arrive directement d'un lieu de niveau vibratoire différent... et ceci, jusque dans les moindres parcelles de matière.

Comprends-moi bien, cela ne signifie rien de spectaculaire ! Il s'agit en fait d'un changement constant et d'un impact puissant qui s'opèrent dès le passage ou l'installation de cet être dans un lieu, ou auprès des personnes qui s'y trouvent. Nos compagnons ne sont pas toujours conscients de l'impact et du travail réalisés. Ils l'ont souhaité ainsi, de manière à ne pas perdre le But dans des considérations personnelles qui pourraient ralentir leur marche. Leur action n'est pas simplement sur un plan physique, tu le sais, mais sur tous les plans d'existence. Leurs nuits sont des plus actives, et la connaissance qu'ils ont des voyages sur d'autres plans, leur permet une efficacité insoupçonnée de la plupart des terriens. Certains ont pris en plus de cela, un travail précis à accomplir. Mais dis bien aux habitants de la Terre que ces êtres ne chemineront pas à leur place : simplement à leurs côtés et selon les nécessités d'un Grand Plan d'Existence.

Ceux des nôtres qui ont choisi cette façon d'aider n'ont pas la tâche facile. Leur mémoire est volontairement et en partie effacée, pour que leur vie terrestre soit plus simple et que la terrible nostalgie qui pourrait les habiter parfois, soit nettement amoindrie. Ils prennent aussi le risque, en s'incarnant ainsi, non seulement de résoudre les noeuds anciens de leur "prêteur", mais aussi de créer leurs propres noeuds et d'en oublier momentanément ce pourquoi ils sont précisément venus. Ils savent aussi qu'on ne peut leur garantir le succès de ce qu'ils ont à faire, pas plus que leur adaptation sur Terre. Tout ce "Travail" est le leur, et personne ne peut les aider en ce sens. Ils ne connaîtront ni plus ni moins de facilités que d'autres. Seul leur Amour et donc leur Coeur allié à leurs capacités psychiques extériorisées ou non, seront leurs seuls atouts."


Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Sam 30 Oct - 17:50 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ordre du dragon Index du Forum -> ordre du dragon -> Extraterrestres Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com