Ordre du dragon Index du Forum
 
 
 
Ordre du dragon Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

L'armée

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ordre du dragon Index du Forum -> ordre du dragon -> Atlantide
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Heero Otegawa
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2010
Messages: 651
Localisation: France
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 虎 Tigre
Walt Disney préféré: Aladin et le roi des
Film préféré: Avatar, v pour vende
Vos Héros: Itachi Uchiwa, kreia, yeshoua, v pour vendetta, heero yui...

MessagePosté le: Lun 27 Déc - 18:01 (2010)    Sujet du message: L'armée Répondre en citant

L'armée atlante selon Platon
Platon dépeint une Atlantide guerrière et conquérante qui nécessite donc une formidable armée qu'il va décrire ainsi dans le 'Critias': 
 
"Pour ce qui est du nombre des hommes aptes à la guerre, il avait été prescrit que chaque district dans la plaine fournirait un chef d'armée. 
La grandeur du district était de dix stades sur dix, il y avait en tout soixante mille districts. On raconte que le nombre des hommes de la montagne et du reste du territoire était incalculable ; selon les régions et les villages, tous avaient été répartis entre ces districts, sous l'autorité de leurs chefs. 
Il était prescrit à chaque chef de fournir pour la guerre un sixième de char de combat, pour arriver à dix mille chars, deux chevaux et deux cavaliers ; en outre, un attelage dépourvu de char, avec un combattant descendu, armé d'un petit bouclier, et un combattant monté chargé de tenir les rênes des deux chevaux. Deux hoplites, des archers et des frondeurs (deux de chaque), des combattants légèrement armés, lanceurs de pierres et lanceurs de javelot (trois de chaque), quatre marins pour les équipages de mille deux cents navires.  
Telle était donc l'organisation militaire de la cité royale. Celle des neuf autres cités était disposée autrement, mais il serait trop long de l'expliquer." 
Platon, Critias 
Informations reprises peut-être plus clairement ci-dessous: 
60.000 
 
chefs 
120.000 
 
cavaliers 
60.000 
 
soldats à pied 
60.000 
 
soldats montés 
120.000 
 
hoplites 
120.000 
 
archers 
120.000 
 
frondeurs 
180.000 
 
lanceurs de pierres 
180.000 
 
lanceurs de javelot 
240.000 
 
marins 
    
soit : 1.260.000 
 
hommes (pour la cité royale seule...) 
   
Sans oublier encore: 
  
   
120.000 
 
chevaux 
10.000 
 
chars de combat 
1.200 
 
bateaux 
 
Combat d'hoplites - vase antique grec -
Musée du Louvre, Paris
 
La lecture de cet inventaire conduit souvent immanquablement à des réactions dubitatives du style: "C'est trop!" ou même "Il n'y a pas grand-chose d'atlante là-dedans!". 
Avec pour conséquence, évidemment: "Ceci est bien la preuve que Platon a composé avec le 'Critias' un mensonge emblématique et que l'Atlantide est un mythe fabriqué de toutes pièces." 
Et il est vrai que la première impression (qui n'est peut-être pas toujours la bonne!...) est que Platon a largement puisé, pour cette description de l'armée atlante, dans des oeuvres antérieures, en particulier et principalement dans celle d'Hérodote ... Le modèle de la grande guerre entre Atlantes et ancêtres (?) des Grecs (supposée dater du Xème millénaire av.JC) serait alors les Guerres Médiques qui ont opposé Grecs et Perses (au Vème siècle av. JC). Surprenant! 

Des myriades de soldats...
 
Intéressons-nous tout d'abord aux nombres: 
* A la bataille de Marathon qui opposa Perses et Athéniens en -490, les effectifs se seraient élevé, du côté athénien à 10.000 soldats et à 20.000 du côté perse. 
* Xerxès aurait disposé d'une cavalerie de 60.000 chevaux selon Platon. 
* Quant à Hérodote, il donne dans son "Enquête" le décompte de l'armée perse de ce même Xerxès et avance le chiffre de 1.700.000 hommes pour la seule armée de terre. La flotte, elle, se composant d'après lui de 240.000 marins répartis sur 1207 trières (c'est à dire pratiquement les chiffres donnés par Platon pour la marine atlante!...). 
Ces estimations, et plus particulièrement les presque deux millions de fantassins et cavaliers, sont évidemment sujettes à caution. 
Et, de fait, ces myriades de soldats ont été considérées, de tout temps, comme très exagérées. Voltaire, par exemple, dans son "Dictionnaire Philosophique" à l'article "dénombrement", émet de larges doutes sur la justesse de l'affirmation d'Hérodote: "...On doit donc faire ici ce que les hommes sages font à la lecture de toutes les histoires anciennes, et même modernes, suspendre son jugement, et douter beaucoup." 
Que penser alors du dénombrement de Platon, concordant avec des affirmations, justement dénoncées comme excessives, et de surcroît relatif à des événements très largement antérieurs ? 
La première impression se confirmerait-elle? La description de l'armée atlante par Platon semblerait bien reproduire celle de l'armée perse de Xerxès lors de la seconde guerre médique. Les questions qui se posent alors sont "Pourquoi ? " et "Est-ce que cela fait automatiquement basculer l'ensemble du récit dans le mensonge ? " 

Pourquoi l'armée atlante est-elle aussi "perse" ?
 
Pour ceux qui ne voient dans le récit platonicien qu'un mythe la réponse est claire. Pour les autres il est peut-être nécessaire de resituer cette guerre, et surtout le texte qui la décrit, dans le cadre supposé d'une Atlantide ayant eu une certaine réalité afin d'examiner ce qui est possible et ce qui ne l'est pas. 
Eschyle, est un des premiers, sinon le premier, a avoir écrit sur les guerres médiques. Sa pièce "Les Perses" fut jouée en -472 devant le public athénien et il participa lui-même aux batailles de Marathon, Salamine et Platées. 
Cette oeuvre est un monument qui narre un événement fondateur de la démocratie athénienne : le début de l’hégémonie de la cité sur le monde grec. A ce titre elle est, à l'époque de Platon, un véritable classique très vivant dans l'esprit du public et évidemment chez les lettrés. 
"Ce grand flot d’hommes, qui pourrait l’endiguer, quels fermes remparts ? Autant arrêter la mer qui déferle irrésistible ! ". 
Eschyle, Les Perses 
Difficile alors pour un auteur d'éviter l'influence stylistique d'une oeuvre aussi forte, même pour décrire une autre guerre... 
"Or cette puissance, ayant une fois concentré toutes ses forces, entreprit, d'un seul élan, d'asservir votre territoire et le nôtre et tous ceux qui se trouvent de ce côté-ci du détroit" 
Platon, Timée 
Mais le problème principal n'est pas là. Ce qu'il faut bien voir c'est que les situations sont quasiment identiques! Dans les deux cas (guerres médiques et guerre atlante) nous avons une armée effectuant une guerre de conquête, ayant à affronter non pas une peuplade inorganisée mais une civilisation d'importance comparable et dont la tentative d'assujettissement suppose donc une armée à l'effectif nécessairement très renforcé. 
Comme il est dit dans bien d'autres pages de ce site, on ne peut "raisonablement" imaginer l'Atlantide QUE comme une civilisation ayant atteint le niveau de civilisation de l'Antiquité classique. Dans ce cas comment ne pas voir que, les mêmes causes produisant les mêmes effets, on ne peut qu'avoir une accumulation de points communs... 
Comme si l'Histoire, finalement, avait bégayé!... (Ce que nous appelons le 'Grand Cataclysme' ayant entraîné une sorte de "discontinuité" dans l'évolution de l'humanité...) 

D'où viennent les chiffres d'Hérodote ?
 
L'Enquête d'Hérodote précède les deux oeuvres "atlantes" de Platon. De prime abord, l'utilisation par Platon (pour dénombrer l'armée atlante) de chiffres très voisins de ceux d'Hérodote (pour dénombrer l'armée perse) ne peut se comprendre que comme un emprunt. 
Et pourtant, comme on vient de le voir précédemment, aucun commentateur n'a accordé le moindre crédit à Hérodote quant à la véracité de ses chiffres concernant l'armée perse de Xerxès. 
On pourrait alors avancer une hypothèse:  
En Egypte, qu'il visita vers -450, Hérodote a eu accès à la même source que Platon, mais, pour une raison indéterminée, il n'a eu accès qu'à une partie de cette connaissance. En bon "père de l'Histoire", il a toutefois noté soigneusement la composition de cette armée quasi mythique qu'on lui décrivait. Lorsqu'il chercha à décrire l'armée perse, n'ayant pu en reconstituer l'effectif réel, il se servit des chiffres collectés en Egypte qui lui semblèrent "vraisemblables" pour un tel type d'armée... Platon, quelques années plus tard, ayant eu accès à une information complète, reprendra ces mêmes chiffres, mais dans le "bon" contexte. 
 

Quelques remarques supplémentaires
 
1. Notons au passage que l'importance de l'effectif d'une armée est inversement proportionnel à la technicité de son équipement -logiquement le nombre supplée la puissance des armes - et que l'importance même de ce nombre signe le type d'armée en question ... Une Atlantide "de science-fiction" n'aurait pas eu besoin d'une armée ayant un tel effectif ! 
2. Tous ces soldats sont recrutés dans des "districts" dont la dimension est de 10 stades sur 10. La valeur du stade étant de 117.60 mètres ceci correspond donc à des portions élémentaires de territoire de 1.4 km² environ. Les 60.000 districts de la cité royale occupant une étendue de 84.000 km², nous nous trouvons en présence d'une contrée de la taille (approximative) de l'île ... d'Haïti (Hispaniola) (surtout si l'on tient compte du fait qu'à l'époque, avant la déglaciation, l'étendue était plus grande qu'à l'heure actuelle...). Autre remarque: il n'y a dans le "monde grec" et même, plus largement, méditerranéen, aucune île de cette taille...  
3. Si nous nous en tenons à ce qui est dit (capacité de chaque district à fournir le nombre de combattants requis), on pourrait en déduire que l'Atlantide était supposée être en état de surpopulation, ce qui pourrait expliquer la tentative d'invasion du bassin méditerranéen. 
4. L'Atlantique n'est pas l'Hellespont! On sait que les Perses de Xerxès sont supposés avoir traversé les actuelles Dardanelles sur un pont fait de bateaux accolés ( "Maintenant elle a traversé, l’armée du roi, dévastatrice, et rejoint la terre voisine sur l’autre rive, en franchissant par un pont encordé de lin le détroit d’Hellé... " Eschyle, Les Perses). Mais comment faire passer autant de soldats en Europe s'ils viennent de l'autre côté de l'océan? Certainement pas comme les Perses en une seule opération! On doit se rappeler que les Atlantes sont présumés occuper déjà la partie occidentale du bassin méditerranéen qui aurait donc pu ainsi servir de base arrière et avoir accueilli les combattants au fur et à mesure des traversées... 


Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Lun 27 Déc - 18:01 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ordre du dragon Index du Forum -> ordre du dragon -> Atlantide Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com