Ordre du dragon Index du Forum
 
 
 
Ordre du dragon Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Mégalithes

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ordre du dragon Index du Forum -> ordre du dragon -> Atlantide
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Heero Otegawa
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2010
Messages: 651
Localisation: France
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 虎 Tigre
Walt Disney préféré: Aladin et le roi des
Film préféré: Avatar, v pour vende
Vos Héros: Itachi Uchiwa, kreia, yeshoua, v pour vendetta, heero yui...

MessagePosté le: Lun 27 Déc - 18:21 (2010)    Sujet du message: Mégalithes Répondre en citant

TIRYNTHE 
 
Tirynthe "aux belles murailles"chantée par Homère, citadelle d'Argolide proche de Mycènes et Argos dans le Péloponnèse, est liée à tant de légendes que la place d'honneur lui revient sans conteste.Les Grecs anciens croyaient que ces murailles avaient été élevées par Protée qui avait fait venir de Lycie des maçons très spéciaux : les Cyclopes ! De là le terme d'appareil cyclopéen, utilisé en archéologie moderne, pour désigner des murs dont les pierres de grande taille ne sont pas équarries.
Tirynthe est aussi liée à Héraklès qui débute ici ses douze travaux .
Située sur une petite éminence (20 m au-dessus de la plaine environnante) l'acropole mesure environ 300 m. sur 100. Le palais a dû être détruit à la fin de l'âge du Bronze.
Les épaisses murailles sont parcourues par des galeries dont les énormes blocs de pierre convergent pour former une voûte en ogive.
La salle de bains du palais présente une particularité intéressante: son sol est constitué d'une énorme pierre de schiste de 20 tonnes .

BAALBEK 
 
Voici probablement la plus grosse pierre taillée sur Terre. Ses dimensions : 21 m. de long, section carrée d'environ 4,3m, masse estimée: 1200 tonnes!
Elle se trouve dans une carrière non loin de l'Acropole romaine de Baalbek (Liban) (colonnade visible à l'horizon gauche) qui est bâtie sur une terrasse à laquelle sont incorporées trois pierres similaires bien que très légèrement plus petites.
MALTE 
 
(Ruines du temple de Hagar Qim. ) 
L'île de Malte est riche en vestiges préhistoriques. Les temples de pierre, au plan tréflé caractéristique, sont les constructions les plus représentatives de cette période.Leurs murs mesuraient entre 10 et 15 m. de haut à la construction. On ne sait presque rien de la civilisation qui a construit ces temples. Dans la seconde moitié du troisième millénaire, elle disparaît complètement. Lorsque , vers ~2000 une population venue de Sicile investit l'archipel , elle trouva les îles désertes.
STONEHENGE 
 
Des analyses ont montré qu'une grande partie de cet ensemble est formée de pierres bleues provenant des Monts Prescelly au sud-ouest du pays de Galles, distants de près de 380 km.
Avec les moyens supposés aux alentours de -2000 (époque "officielle" de construction) on peut vraiment s'interroger: transporter ces pierres dont certaines pèsent plus de 30 tonnes sur 380 km avec des cordages et des rondins de bois relève quand même de l'exploit !...

Ce cromlech est souvent considéré comme un centre religieux consacré à des observations astronomiques.
MINORQUE 
 
(Taula de "Torralba d'En Salord ") 
La "taula" (table en catalan) est un des monuments préhistoriques les plus caractéristiques de l'île de Minorque (Baléares). On ne trouve qu'ici ce type de monument formé de deux énormes pierres assemblées en forme de T . Leur hauteur moyenne est d'environ 4 m. Certaines découvertes récentes laisseraient peut-être penser que leur construction est à mettre en relation avec un culte du taureau. (On a trouvé une petite statue de taureau en bronze enterrée à côté de cette taula). (Pierre support:4,30m, 2,50m, 0,60m / Pierre chapiteau: 3,80m, 1,05m, 0,70m)
 
Et encore... 
Mycènes: autre forteresse protohistorique à l'appareil cyclopéen, en Corse, la civilisation mégalithique de Filitosa, en Irlande: Newgrange, en Angleterre: Avebury, en Espagne (Andalousie), tombes mégalithiques de la station de Los Millares, en Bretagne: les alignements de Carnac, etc...etc...etc... et pour se limiter au monde occidental.En élargissant notre vision : au Yemen: alignements d'Al-Mahandad, le "Stonehenge" de la Ti hama, datés du IV° au II° millémaire, le cimetière mégalithique d'Ibbankatuwa au Sri Lanka, les constructions mégalithiques des îles Tonga et des îles Marquises en Océanie, au Viêt-Nam, le monument mégalithique de Xuan-Loc près du site d'Oc-éo, les statues de l'île de Pâques, de nombreux mégalithes au Bhoutan et au Tibet, en Indonésie (dolmens, menhirs, pyramides et aussi persistance d'un culte ancien=sacrifice du buffle), en Géorgie (remparts mégalithiques), en Corée: dolmens, menhirs, pyramides à degrés , l'Egypte (le temple de la Vallée à Gizeh et l'Osireion à Abydos) , etc...etc...etc...
Tout autour de la planète on trouve des monuments mégalithiques à la datation très incertaine, à la destination plus incertaine encore et possédant en outre la particularité d'être, pour beaucoup, indéplaçables avec des moyens modernes ...
Quels rapports établir entre l'existence de ces constructions mégalithiques et la disparition de l'Atlantide ?
Avant d'essayer de donner un commencement de proposition de réponse à cette question définissons d'abord clairement quels mégalithes nous préoccupent, car comme la liste ci-dessus le montre, le "phénomène mégalithique" concerne toutes les parties du monde mais aussi des périodes très diverses allant de la plus haute antiquité à l'époque médiévale au moins.
Nous allons donc limiter notre attention aux pierres ou ensembles de pierres connus sous les noms bretons de menhir, dolmen et cromlech.
Ces types de mégalithes sont certainement ceux qui, parmi ceux cités précédemment, ont l'ancienneté la plus grande et donc ceux qui peuvent être le plus susceptibles de se rapprocher de l'époque où l'Atlantide est supposée avoir existé ou en tout cas d'une époque la moins éloignée possible de sa disparition présumée.

Cette époque c'est, en gros, celle que nous avons noté déjà plusieurs fois: la fin de la période glaciaire et le début du Néolithique. Donc, pour nous, une période qui coïncide avec le cataclysme qui balaya "Atlantis".
Il est à noter que les préhistoriens, toujours réticents à admettre que des peuples très antiques aient pu développer une civilisation un peu plus technique que celle qu'ils supposent, rechignent à dater ces mégalithes de 9000 ou 8000 ans avant notre ère et "rapprochent" donc leur construction à -4000 au grand maximum. ( Il faudra bien un jour poser le problème de la datation en archéologie!... )
Outre une période de construction commune, ces monuments ont un autre point commun: le mégalithisme a son berceau en Europe occidentale, et plus particulièrement dans les régions proches de l'océan Atlantique; la France, l'Angleterre et l'Irlande bien sûr, mais aussi l'Espagne, le Portugal, l'Allemagne, le Danemark...
"L'idée mégalithique" s'est ensuite déplacée passant de l'Europe à l'Asie.

Cette localisation et cette époque rentrent totalement dans un "cadre atlante" mais évidemment, cela n'est pas suffisant. Certains ont pu renforcer leurs convictions avec l'aura de mystère - toujours pas dissipée - qui entoure ces monuments.
Tout d'abord l'énormité des structures pose un problème non résolu encore ( le sera-t-il un jour ? ). Il y a de toute évidence inadéquation totale entre la technologie supposée au Néolithique et la taille et le déplacement sur de grandes, voire de très grandes distances, de ces pesants mégalithes, bien que les préhistoriens ne soient pas en reste pour inventer des solutions qui rentrent dans le cadre de leurs théories (Le déplacement de pierres pesant plusieurs dizaines de tonnes sur des rondins de bois et tirées à l'aide de lianes ou de cordes sur plusieurs dizaines, ou même centaines de kilomètres, reste un "must" inégalé et inégalable, appartenant plus au domaine de la "foi" qu'à celui de la démonstration scientifique!...)
Deuxième élément susceptible de renforcer des convictions: la "destination" de ces monuments reste à ce jour inconnue (bien que, là encore, les ( pseudo-) explications les plus diverses aient été imaginées.)
L'archéoastronomie est une "science" relativement nouvelle et pas encore reconnue par la science "officielle". Elle semble toutefois susceptible d'apporter un éclairage différent sur de très nombreux sites pour lesquels on se perd en conjectures. Les archéoastronomes étudient les liens pouvant exister entre les règles ayant présidé à la construction d'un monument antique et des données astronomiques, tant il est vrai que ce qui se passe dans le ciel a toujours intéressé au plus haut point les hommes de toute civilisation et de toute époque.

Ces chercheurs sont persuadés que beaucoup de mégalithes ou d'ensembles mégalithiques servaient à des observations astronomiques. On note, en effet, de curieux alignements de pierres avec la direction du lever ou du coucher de soleil aux solstices ou aux équinoxes (suivant les sites) à certaines époques d'un passé reculé. On a émis l'hypothèse, par exemple, que ces monuments auraient permis de prévoir les éclipses. Des chercheurs indépendants ont même pensé prouver que la connaissance de la précession des équinoxes aurait été nécessaire à leurs constructeurs. Ce phénomène avait été mis en évidence par Hipparque au IIème siècle av.JC mais c'est seulement au XVII° et XVIII° siècle (ap.JC !) qu'il a été vraiment compris...
Une hypothèse... 
Les deux caractéristiques que l'on vient de citer (taille et destination) impliquent que les constructeurs des mégalithes devaient avoir bénéficié d'une technologie bien supérieure à celle que l'on prête d'habitude aux peuplades néolithiques. Pour ceux qui sont persuadés de l'existence passée d'une Atlantide à la civilisation développée le scénario plausible ne fait aucun doute:Lors de l'anéantissement de l'Atlantide, aucun "Atlante d'Atlantide" n'a pu se sauver en raison de la soudaineté de l'événement destructeur (voir le récit de Platon). Cependant, Platon rapporte aussi que l'empire atlante était puissant commercialement. Cela suppose que l'on devait trouver des sortes de comptoirs dans de nombreux lieux et en particulier en Europe ou en Afrique du nord, régions qui (voir "Les glaces du Pléistocène") étaient facilement en liaison avec l'Atlantide par le Gulf Stream.
A partir de là, on peut imaginer (chacun son tour d'imaginer !) que ces Atlantes rescapés ont dû rapidement être conscients d'être les derniers survivants d'une civilisation à jamais disparue. ( Encore une fois, il n'est pas indispensable d'imaginer, comme le font certains illuminés, les Atlantes maîtrisant l'énergie nucléaire, l'informatique ou les voyages interplanétaires. Par contre il est nécessaire de considérer les Atlantes comme étant un peuple nettement plus civilisé que les autres peuples contemporains : chose facilement imaginable, l'Histoire regorge d'exemples de peuples ayant été à un moment donné "en avance" (techniquement) sur les autres.)
Eux qui se tenaient peut-être fièrement en dehors du reste de l'humanité considérée comme barbare, ont dû, pour survivre, s'associer aux autres peuples, leur apporter des bribes de civilisation, leur transmettre les connaissances parcellaires qu'ils possédaient.
N'oublions pas que ces survivants n'ont pas été "choisis" (destruction inopinée) et que dans cette hypothèse il n'a pu s'agir que de marins, de commerçants, d' "Atlantes ordinaires" en quelque sorte, donc ayant, non pas le niveau de connaissance maximum des savants mais le savoir commun minimum du peuple. Avec ce bagage ils ont tenté de faire en sorte que la civilisation continue. Avec une réussite certaine puisque la "révolution néolithique" brise soudainement les habitudes paléolithiques et permet un nouveau départ.

On peut supposer également que leurs connaissances ou leurs outils (?) ont permis la taille et le déplacement facile des mégalithes. Ceci leur a permis de faire construire ces observatoires ( ? ) , ces temples ( ? ) , ces ... ( ? saura-t-on jamais ? ) , nécessaires à la pérennisation de leur identité.
Si l'on pense à la forte probabilité que la destruction de l'Atlantide est liée à la chute d'un corps céleste, peut-être pourrait-on trouver une justification à ces constructions: observatoires destinés à surveiller le ciel pour tenter de prévoir le retour éventuel d'un intrus style astéroïde ou comète, afin d'éviter, étant prévenus avant, un aussi grand désastre que celui qui aurait été subi?
La "civilisation mégalithique" pourrait donc être considérée en quelque sorte comme un sous-produit de la civilisation atlante.

Ceci n'est évidemment qu'une hypothèse, mais la Préhistoire tout entière n'est-elle autre chose qu'une vaste hypothèse fluctuante ?...


Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Lun 27 Déc - 18:21 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ordre du dragon Index du Forum -> ordre du dragon -> Atlantide Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com