Ordre du dragon Index du Forum
 
 
 
Ordre du dragon Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

La vie après la mort

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ordre du dragon Index du Forum -> ordre du dragon -> Anton Parks
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Heero Otegawa
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2010
Messages: 651
Localisation: France
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 虎 Tigre
Walt Disney préféré: Aladin et le roi des
Film préféré: Avatar, v pour vende
Vos Héros: Itachi Uchiwa, kreia, yeshoua, v pour vendetta, heero yui...

MessagePosté le: Mar 26 Oct - 20:10 (2010)    Sujet du message: La vie après la mort Répondre en citant

L’Après-vie et les créateurs
une interview exclusive d'Anton Parks (Grands Mystères des Sciences Sacrées, n°25 - février 2009)
Au début de l'année 2009, le magazine français Les Grands Mystères des Sciences Sacrées a réalisé un numéro spécial sur les sujets de "l'au-delà" et de "la vie après la mort". Anton Parks ayant reçu une quantité importante d'informations à travers ses expériences qu'il développe et analyse dans ses ouvrages, le magazine l'avait naturellement interrogé sur ces thèmes. L'interview suivante est la reproduction complète reproduite dans le magazine.

Nous remercions chaleureusement H. Kapf de nous avoir donné l'autorisation de reproduire ici ce document important qui, nous l'espérons, apportera des éléments réconfortants à ceux qui s'interrogent sur la vie après la mort et le fonctionnement des âmes.  

Tiré du magazine les Grands Mystères des Sciences Sacrées, n°25 (février 2009)
entretien réalisé par Laurent Weingarten
© 2009 les Grands Mystères des Sciences Sacrées
© 2009 Anton Parks
 
 
Note de l'auteur, en guise d'introduction, conformément à l'article d'origine :

Les informations que je vais développer dans cet article reflètent, à mon sens, l'idéologie de la famille d'âme dont je fais partie. Il faut savoir que chaque famille d'âme possède sa propre expérience globale, son propre karma. Il en résulte que toute famille a sa propre opinion sur la notion de la "Source" ou même de la vie extraterrestre.
Certaines familles communiquent et échangent entre elles et d'autres ne le font pas parce qu'elles ne sont pas prêtes à cela. Les opinions "religieuses" sont très disparates dans les autres dimensions et aucune famille ne se ressemble. Chaque famille étant unique, par extension, chaque membre d'une famille est exceptionnel en qualité d'explorateur pour le compte de son groupe familial. Comme sur Terre, les énergies et expériences de chaque individu étant spécifiques, les opinions sont donc différentes.  
Anton Parks 



 
Rédaction : Certains auteurs comme Kyle Griffith semblent affirmer assez ironiquement que nous vivons dans un univers où le "Créateur" semble avoir abandonné sa création. Justement, la cosmogonie que vous détaillez dans vos ouvrages soulève certaines questions fondamentales : Pourquoi les Elohims, ceux que l’on pourrait qualifier de "bons Dieux" ne sont-ils pas plus interventionnistes pour épargner à l’humanité cet esclavage alors qu’aux débuts de l’histoire de l’humanité - du moins celle que nous connaissons un peu grâce à l’archéologie - les "Dieux Imposteurs" n’ont pas hésité à être directement interventionnistes dans le cours des affaires humaines ; apparaissant en chair et en os si on peut dire ? En termes très simples : pourquoi la "Source" de toute chose donne-t-elle l’impression de nous avoir abandonnée et reste t-elle invisible à nos yeux ?  
Anton Parks : Je ne suis pas d'accord avec cette idée que la Source nous aurait abandonnée. Mais je comprends parfaitement pourquoi cette question hante les esprits. Je vais m'efforcer de démontrer qu'il n'en est rien. Mais avant de démarrer cet article, soyons bien d'accord : tout individu a le choix. Le choix de dire OUI, le choix de dire NON. L'option de CROIRE ou de ne PAS CROIRE. C'est totalement identique dans l'invisible.  

La Terre a été décrétée bibliothèque vivante il y a cela des millions et des millions d'années. Les planificateurs qui sont responsables de la majorité des espèces vivantes de la Terre semblent s'être désengagées simplement parce qu'elles n'interviendraient plus directement dans les affaires de l'humanité. La société humaine rencontre de grandes difficultés aujourd'hui, alors les yeux rivés vers le ciel, les êtres de bonnes volontés élèvent leur voix et implorent le ciel : "où es-tu ?".

Avant de se poser la question de savoir où se cacherait Dieu, il serait préférable de se demander plus simplement où se trouve notre famille, nos racines, les êtres chers que l'on a connus et qui ne sont plus là. Mieux encore, nous pourrions également nous demander où se trouvent réellement ces gens qui nous parlent parfois dans l'invisible et que nous avons la sensation de connaître. Vous devez savoir de quoi je parle, vous avez sans doute déjà eu cette impression étrange d'être écouté et pourquoi pas conseillé, en tout cas suggéré. Faut-il en avoir peur ? Sont-ils des anges ? Les êtres inter-dimensionnels font partie de notre environnement quotidien. Ce n'est pas parce que nous les voyons pas qu'ils n'existent pas. Ne pas admettre cette réalité, c'est ne pas croire en l'après vie. Ne pas considérer l'après vie, c'est ne pas croire en la Source de toute chose que l'on pourrait dénommer Dieu. La Source ne nous a pas abandonnés, mais c'est nous qui l'avons abandonnée…  
 
Rédaction : Selon l’auteur américain Kyle Griffith mais aussi selon Laura Knight qui a consacré une partie de ses livres au phénomène de l’intrusion extraterrestre, aux enlèvements extraterrestres et de leurs présences multidimensionnelles, cette mise en esclavage de l’âme humaine se poursuit au-delà même de sa vie terrestre et incarnée dans l’autre dimension, celle de l’après vie, celle de la "vie après la mort". Ces deux auteurs ont obtenu à ce sujet des informations étranges, inquiétantes, cohérentes, assez complexes et qui semblent se recouper : nos croyances dans cette vie terrestre conditionnent notre vision du monde et donc notre façon de mourir. En mourant, nos âmes vont rejoindre ces entités qui se seraient regroupés sous la forme de ce que Griffith appelle les groupes théocratiques, consolidant leur puissance grâce à l’énergie que nous leur apportons. Qu’en pensez-vous ?  
Anton Parks : Votre article explore des thèmes que je souhaite développer dans un prochain ouvrage qui s'intitulera La Pierre du Destin. C'est un sujet passionnant qui intéresse le plus grand nombre. Nous sommes tellement déconnectés de la Source des origines que le commun des mortels ne sait pas grand chose sur le thème de la vie après la mort. Beaucoup d'interrogations sans véritables réponses, tout du moins satisfaisantes. Les différentes organisations religieuses de la Terre le savent très bien et profitent de ce manque d'information pour manipuler les masses et apporter leurs solutions narcissiques à peines voilées. De cette ignorance collective, une énergie importante est soutirée afin d'alimenter des égrégores qui n'ont bien souvent qu'un seul but : la soif de puissance. Vous faites bien d'interroger sur ce sujet, et pour votre dossier, des personnes qui sont en dehors des cercles de pouvoir.

Je connais en partie le travail de Kyle Griffith. Je suis partiellement en accord avec lui concernant le modèle hiérarchique de l'univers et des différents plans astraux. Par contre, les groupes d'âmes apparents qu'il dénomme "groupes théocratiques" sont pour moi simplement des familles d'âmes possédant des niveaux de connaissances différents, voir des éléments qui se sont écarté de leur famille céleste pour former des groupes dissidents. Cela implique aussi bien des âmes non incarnées que des êtres extraterrestres inter-dimensionnels.
De mon point de vue, ces familles ou clans ne s'organisent pas tout à fait de la même façon que Griffith le pense. Si j'ai bonne mémoire, sa vision de groupe est assez conforme à celle qui est appliquée au monde 3D dans lequel nous vivons sur Terre avec des dominants et dominés. Cette organisation conflictuelle peut être applicable seulement entre différents groupes d'âmes, mais pas au cœur d'une même famille. C'est la clé d'une bonne compréhension du problème. Je parle bien hors incarnation terrestre, car nous savons que lors d'une incarnation en 3D, des membres d'une même famille céleste peuvent très bien s'attirer comme des aimants et se soutirer de l'énergie sans s'en rendre compte. On trouve assez souvent un ou plusieurs membres d'une même famille céleste dans l'entourage d'un incarné, cela permet de mieux supporter des missions de vie parfois difficiles. Mais cela ne veut pas dire pour autant que ces individus auront les mêmes goûts et objectifs. Par exemple, si l'un croit aux extraterrestres, il n'est pas dit que son frère ou sa sœur céleste y croit aussi en 3D. Il s'agit plutôt d'une fraternité qui ne s'explique pas.

Voyons cela de plus près. D'une façon générale, les membres d'une famille d'âme travaillent pour un objectif commun. Que cette famille soit issue d'Orion, Sirius, Alpha du Centaure ou je ne sais où encore, le principe est le même. Chaque participant est un membre actif, un incarné potentiel ou simplement un explorateur qui doit récolter de l'information, l'ingérer et ensuite la partager avec son groupe. Le partage est important, c'est la base de tout. Vous l'aurez compris, l'expérience individuelle ou exploration se déroule dans des plans "physiques" comme sur la Terre, à savoir des plans astraux différents où se situe karmiquement la famille exploratrice. Chaque monde, chaque planète possédant son propre plan astral, sa propre vibration unique, il est donc important d'expérimenter ces différents mondes ou fréquences en vue de se rapprocher au maximum de la Source, celle des origines et des différentes formes de vies de l'univers. Il est toujours important de vérifier les fondations d'une demeure avant de s'y installer. Comme le but de chaque famille est d'explorer les divers niveaux astraux, l'exploration se fait donc de bas en haut et surtout pas le contraire.  

Lorsque nous mourrons et quittons notre corps, Griffith pense que les âmes seraient confrontées, voire qu'elles rejoindraient, des entités qui se seraient regroupés sous la forme de "groupes théocratiques" ; donc à mon sens à des entités inter-dimensionnelles ou appartenant à d'autres familles d'âmes. Je ne pense pas que cette combinaison soit applicable pour tout le monde. Il existe comme sur Terre autant d'âmes influençables que de terriens obéissants et aveugles. Tout dépend du niveau d'expérience de chacun. Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas. Combien y a-t-il de personnes sur notre Terre qui, plutôt de rechercher l'indépendance et l'autonomie, préfèrent faire partie de grands groupes influents qui donnent l'illusion de protéger et servir les intérêts de chacun ? L'au-delà est un reflet exact de ce qu'il existe sur Terre. Là où Griffith a particulièrement raison, c'est d'insister sur le fait que le danger est tout aussi réel dans les autres dimensions que sur Terre. En effet, ce n'est pas parce que nous nous dirigeons vers des plans subtils et invisibles à nos yeux de terriens que ces plans sont obligatoirement amicaux. Les risques sont les mêmes en haut qu'en bas. 
 
Pour donner un exemple "humain", c'est comme lorsque vous voyagez vers un pays étranger et que vous arrivez à destination ; vous avez autant de chance de tomber sur une personne altruiste que sur une personne qui aura tendance à vous vampiriser, même inconsciemment. A ce propos, Griffith pense que l'on devient "théocrate" lorsque l'on fait le choix d'exercer du pouvoir sur autrui pour "consommer la mémoire et l'énergie" humaine, ce qui permet par exemple de ne pas suivre le processus de l'incarnation. C'est un aspect intéressant et sans doute réel, mais j'insiste, il l'est tout autant que sur la Terre. Ce n'est pas une exception. Nous le voyons bien dans le monde de la politique, où la plus part des politiciens exercent un pouvoir réel sur la masse sans véritable partage. Nous venons d'en avoir la démonstration récemment avec la crise économique mondiale qui n'a pas empêché certains gouvernements de pays déclarés en faillite à injecter comme par miracle plusieurs centaines de milliards d'Euros. Où se trouvait cet argent lorsqu'il était question d'aider les pays pauvres et de lutter contre la famine ? Ou plus simplement pour aider les familles vivant sous le seuil de pauvreté ? Ici comme là haut, c'est la même histoire. Le tout est de bien comprendre le fonctionnement de la hiérarchie céleste pour être certain de ne pas se faire avoir sur toute la ligne.

Gardons notre idée de voyage pour expliquer le processus de passage de la mort vers l'au-delà. Il s'agit dans tous les cas d'un choc fréquentiel. Gardons également l'idée d'une incarnation passée sur la Terre pour simplifier notre exposé. Après la mort physique, lorsque l'âme d'un défunt quitte son corps terrestre, elle peut "se poser" sur plusieurs "pistes d'atterrissage", donc plans fréquentiels. Voyons cela.  
 
Dans le cas d'une "mort naturelle" ou sans grande surprise :

C'est bien entendu le cas le plus courant. L'âme de l'individu décédé est habituellement interceptée par un individu de sa propre famille d'âme. Il est parfois possible que cet individu prenne l'apparence (physionomie) d'une personne qu'a connu le "décédé" sur Terre pour que la transition se fasse en douceur, comme par exemple un ami, un parent, etc. Cela n'implique pas que cet ami ou parent connu lors d'une incarnation 3D fasse partie de la même famille d'âme que le "décédé".
Ce procédé est autorisé uniquement lorsque le "décédé" ne s'est pas souvent incarné et qu'il n'a pas exploré énormément de mondes. Concrètement, parce qu'il n'est pas encore accoutumé à cette transition post mortem. Plus on s'incarne, plus ce type de transition est "facile", tout au moins acceptable...
Une fois "en haut", l'âme fraîchement débarquée n'a pas particulièrement envie de retourner s'incarner tout de suite. Cela dépend de l'individu et du nombre de ses incarnations. Il a de toute façon le choix. Il faut savoir aussi que l'incarnation est toujours un exercice très pénible qui implique le choc de la naissance et celui de réapprendre au sein d'une nouvelle famille avec, bien souvent, de nouvelles règles. Avant de penser à "redescendre" donc, l'âme doit faire le point sur son périple passé et analyser là où elle aurait rencontré des problèmes. Elle doit trouver des solutions pour ne plus à faire face à ce genre de situation. Le débriefing s'effectue avec un ou plusieurs participants, dont les "guides" ou "anges gardiens" comme nous les nommons ici-bas. Ces guides nous ont suivi durant la vie passée et peuvent très bien exercer la même fonction de guide pour la même entité pendant plusieurs incarnations. Cela se décide ensemble. Une fois le débriefing terminé et les conclusions effectuées, l'âme a la possibilité de retrouver les siens, les membres de sa véritable famille et, si elle est sur ce plan, son âme sœur ou âme jumelle. Il faut savoir que je ne fais aucune distinction entre ces deux expressions. "Ame sœur" était l'expression utilisée jusqu'à la fin des années 90 et "âme jumelle" date des années 2000. Le cas des âmes sœurs serait trop long a détailler ici, mais il est certain que les deux "jumeaux" issus d'une même énergie élémentaire prennent leurs décisions et missions de vie ensemble. Il faut simplement savoir qu'il leur est souvent demandé de réaliser leurs expériences de vie séparément. C'est pourquoi de nombreuses personnes passent leur vie entière à rechercher leur double, parfois sans le trouver. Deux âmes sœurs peuvent se retrouver incarnées ensemble sans encombres seulement lorsqu'elles sont proches de la fin de leur cycle d'incarnation 3D. Sinon, c'est souvent assez catastrophique et conflictuel entre elles.  
 
Pour finir sur le thème des retrouvailles avec notre famille céleste et de la vie en dehors de la 3D, il faut savoir que le temps n'est pas le même qu'ici. Les individus se réincarnent seulement lorsqu'ils le souhaitent, il n'y a aucune contrainte au sein de la famille, à partir du moment où les règles familiales sont respectées. Ces règles impliquent le bon fonctionnement et l'évolution de la famille ou groupe d'âmes. Chacun travaille à son rythme. S'il est paresseux, il sera confronté aux membres de sa famille et dans ce cas uniquement, "invité" à redescendre rapidement collecter de l'information pour son évolution. Un élément traînard retarde obligatoirement tout le groupe qui est de toute façon contraint de l'attendre. Le rythme et possibilités de chacun sont respectés, tant qu'il n'y a pas d'utilisation du groupe au profit d'une fainéantise délibérée ou d'intérêts égoïstes. D'une façon générale, chaque membre a bien conscience de l'implication de chacun et du but familial.
Ainsi, la vie au sein de sa famille céleste peut très bien durer quelques heures, quelques jours ou plusieurs années terrestres. De toute façon, comme chaque membre possède toutes ses facultés là-haut, il est normalement conscient du temps qu'il aura besoin pour récupérer avant de repartir en mission... Plus une famille avance, plus le temps et la fréquence s'accélèrent pour elle.

Le moment venu de reprendre la route de l'incarnation, le futur incarné fait un nouveau point avec ses guides et décide seul, ou avec eux, ce qu'il souhaite expérimenter dans sa prochaine vie. Même si dans la plus part des cas, il est possible de choisir seul, les choix seront de toute façon validés par des membres de la famille. Sauf rares exceptions où par exemple le futur incarné reporte régulièrement une mission ou un problème à résoudre en relation avec ses expériences passées, alors là, ses guides peuvent lui imposer une ligne de vie, voir une vie complète. Il ne faut pas regarder cela comme une sanction, mais bien garder en mémoire l'esprit de groupe. Un traînard ralentit toujours le groupe familial. Une fois les grandes lignes de sa vie prochaine déterminées, le futur incarné peut enfin redescendre. Le problème est que lorsque nous sommes en haut, en compagnie de notre famille, nous avons tendance à oublier le danger et les difficultés étant donné que notre niveau de conscience n'est plus aussi limité que sur la Terre. Le futur explorateur a donc tendance à charger sa ligne de vie inutilement, ce qui peut le mener vers des difficultés imprévues ou de grands détours parfois inutiles.  

Je comprends qu'il puisse être difficile d'imaginer que l'on soit en grande partie le maître de sa ligne de vie, particulièrement lorsque l'on naît avec un problème de santé. Il faut pourtant savoir que le jugement est une invention purement 3D qui fait appel au mental et non à l'esprit du cœur. Chacun est responsable de sa conduite passée et présente, ainsi que de sa responsabilité envers son groupe et, par extension, envers la Source. Si des erreurs ont été commises par un élément, ce n'est pas les membres de sa famille qui vont le "sanctionner" ou lui imposer telle ou telle chose, mais c'est bien lui-même. Personne n'est plus intraitable que soit-même là-haut, lorsque toutes les fonctionnalités du mental sont totalement désactivées au profit de l'esprit et du cœur. Il y aurait beaucoup à dire sur la vie en dehors de la 3D.

Il ne faut pas oublier non plus le karma collectif humain qui fait que nous sommes soumis à des conditions difficiles ici bas. Nous avons tous à faire face à des difficultés qui sont le résultat du cumul des actions de chacun passées et présentes (fonctionnement de la société et conséquences néfastes dues à l'industrialisation et la pollution par exemple). Ceci résultant d'actions cumulées, il existe bel et bien un karma collectif sur la Terre. Il ne relève plus de la simple alchimie entre les membres d'une même famille d'âme, mais entre l'association de nombreuses familles qui doivent cohabiter et créer ensemble. C'est un premier pas vers un travail de planification, celui dont je parle régulièrement dans mes ouvrages. Tout individu est un planificateur potentiel. Il pourra très bien le devenir le cas échéant. Lorsque chaque humain aura compris qu'il possède un potentiel divin en lui, et qu'il aura pris conscience que l'addition de ce potentiel forme une force incommensurable, alors il pourra faire tomber les fondations de la sphère limitée des parasites qui dirigent l'humanité dans l'invisible. Ce n'est qu'une prise de conscience et ce changement peut survenir en quelques heures à peine…

Voyons maintenant le cas d'une mort "inhabituelle", comme par exemple, une mort violente. Dans ce cas, il y a plusieurs possibilités qui s'offrent à notre âme en transit.

Dans le cas d'une "mort violente" :

1- Ce qui va suivre n'est applicable qu'aux individus inexpérimentés ou influençables. Ceux qui possèdent une longue expérience d'incarnation ne rentrent pas dans ce cas de figure et sont rattachés au cas que nous venons de détailler plus haut.
C'est comme sur la Terre, la personne expérimenté fera plus facilement face à des situations inattendues qu'une personne sans expérience. Voyons donc ce qu'il pourrait advenir à l'âme "apprentie" et qui n'aurait pas assimilé ou accepté ce changement d'état brutal. Elle peut très bien errer quelques temps dans un plan parallèle à la fréquence terrestre. Il faut savoir qu'il en existe plusieurs proches de notre fréquence 3D. C'est souvent ces plans qu'explorent les chamans lors de leurs voyages astraux. Ces domaines parallèles n'ont rien à voir avec les plans que je nomme Kigal (grand bas) et Angal (grand haut) dans mes ouvrages et que l'on peut agencer sur un modèle vertical. Ils résonnent plutôt sur des plans horizontaux à la fréquence terrestre qui se nomme KI. Si ces âmes ne se rendent pas compte de leur état, elles peuvent rester bloquées sur ces plans de nombreuses années, voir des centaines d'années. Il est également possible qu'elles puissent être en contact ici avec des entités dominatrices qui n'auraient qu'un seul objectif : les maintenir dans cette sphère pour leur soutirer de l'énergie. Généralement, les entités dominatrices qui fréquentent ces lieux ne sont pas systématiquement malintentionnées, mais simplement curieuses ou en manque de compagnie. Heureusement, ces fréquences sont praticables pour certaines entités sentinelles qui ont pour mission quotidienne de ramener les individus égarés. L'âme égarée dans ces dimensions parallèles au plan horizontal de la 3e dimension peut très bien leur faire confiance et suivre ces sentinelles ou bien se contenter de rester là parmi un décor pouvant être fort semblable à celui de notre environnement terrestre. De toute façon, ils finiront bien un jour par se rendre compte qu'il se sont fait berner. Cela peut prendre des heures, des années, des siècles... Des flashs lumineux leur sont régulièrement envoyé par les sentinelles ou par des membres de sa famille céleste. Ces lumières pulsent comme des phares dans ces dimensions parallèles et sans goût. Elles sont clairement visibles.  
 
 
2- Si l'âme est extrêmement influençable ou qu'elle ne croyait pas en la réincarnation sur la Terre – avec probabilité de grande fragilité – il lui est possible d'être coincé par des dissidents et de descendre d'un ou plusieurs niveaux qui sont ceux du KUR-GI-A ou du KUR-NU-GI. Ces niveaux sont relativement facile d'accès et plus proche de notre dimension KI que le sont les fréquences du haut (Angal). Dans ce cas assez rare, les membres de sa propre famille d'âme n'ont pas réussi à intercepter leur frère à temps et à le guider sur la bonne "piste d'atterrissage" (fréquence).  
Rédaction : Comment se déroule le passage vers l'une de ces dimensions ? Vous voulez dire qu'en ces dimensions, notre âme pourrait continuellement être mise en esclavage par ces entités extra-dimensionnelles et/ou extraterrestres ?  
Anton Parks : Non, pas tout à fait. Pour certains, les dimensions plus basses peuvent demander moins d'effort à franchir que celles du haut où la fréquence est plus haute. Selon la pensée sumérienne, le KUR-GI-A serait une dimension transitoire où les âmes peuvent rester un moment avant de réintégrer l'Angal (les niveaux supérieurs à notre 3e dimension). Le KUR-NU-GI est, quant à elle, une dimension médiane entre la première et la deuxième. C'est la plus compliquée. Comme son nom l'indique, il s'agirait d'une fréquence de "non retour", un lieu que l'on pourrait grossièrement assimiler à l'enfer. C'est ici que se situent à mon sens les cercles de pouvoir dont fait état Kyle Griffith. Ici résident des groupes d'âmes dissidentes et des êtres incarnés interdimensionnels qui contrôlent en partie l'humanité. Généralement, les âmes "humaines" en transit qui se retrouvent ici manquent de volonté et peuvent avoir besoin d'une aide extérieure pour quitter ces lieux sans avenir. Le problème est que ces sphères, particulièrement celle du KUR-NU-GI, sont bien gardées et que le passage pour les sentinelles y est délicat. S'ils se font prendre, les sentinelles peuvent très bien se faire attraper et servir de pile ou de générateur aux êtres dissidents. Lorsqu'ils sont vidés, ils sont relâchés.  
 
Normalement tout individu doit pouvoir quitter le bas de son plein gré. C'est un peu comme lorsque l'on souhaite quitter une entreprise alors que l'on est un bon élément. Une grosse pression est exercée par les dirigeants, voir du chantage, mais finalement c'est possible. Le tout est de connaître les règles du jeu et d'avoir pleinement conscience de son potentiel. Comme je l'ai indiqué, le véritable problème se situe au niveau de la volonté. Le mental peut tuer la volonté. Le KUR-NU-GI est le reflet amplifié de ce qui se passe sur la Terre où le mental est élevé à son paroxysme. L'humain manque de confiance en lui et ne connaît pas ses véritables capacités en 3D. En KUR-NU-GI c'est encore pire. Ce n'est pas franchement un endroit fréquentable pour une âme venue de la 3D. 
 
Toutefois, prétendre qu'un individu pourrait être indéfiniment prisonnier en KUR-NU-GI n'est pas très différent à mon sens que d'affirmer qu'un immortel, aux cellules souches régénératrices, pourrait passer une éternité sur la Terre. Ce dernier cas est possible. Il a de toute façon existé et perdure aujourd'hui, contrairement à ce que nous fait croire la science actuelle. L'immortel X de chair et de sang qui décide de ne pas se réincarner fait un choix en pleine conscience. Cela peut se produire pour une entité qui a achevé son cycle d'incarnation, mais qui ne souhaite pas réintégrer les dimensions supérieures. C'est le cas par exemple de certains planificateurs. Les planificateurs sont souvent des êtres incarnés (selon leurs dimensions qui leurs sont propres) et qui pourraient pourtant paraître désincarnés à nos yeux parce que leurs dimensions sont trop élevées.
Mais revenons à notre exemple. Le choix de notre immortel X (de chair et de sang), de ne pas s'incarner, peut tout aussi impliquer une peur de l'inconnue, une peur de devoir perdre ce qui a été obtenu. C'est précisément dans cette logique, dans cette matrice limitée que vivent les êtres inter-dimensionnels des basses dimensions et qui sont justement de chair et de sang. C'est tout le dilemme de la race Gina'abul masculine : la crainte. La frayeur de perdre ce qui a été obtenu et qui est considéré comme du pouvoir, davantage que de l'acquis ou de la connaissance. 
  
Rédaction : Lorsqu’on confronte votre description de l’univers à celle de Griffith ou de Laura Knight, on se rend compte que les thèmes de la vie après la mort (bref ce que devient l’âme humaine après sa vie terrestre mais aussi ce qu’elle a été avant) et celui de l’intrusion extraterrestre, de leur influence sur les affaires humaines sont des thèmes connexes, qui se rejoignent, se complètent et seraient même inséparables . Les extraterrestres bons ou mauvais que vous décrivez dans vos ouvrages voyagent entre les dimensions. Peuvent-ils interagir aussi dans les dimensions de "l’après vie" ? Qu’en pensez-vous ?  
Anton Parks : Avant tout, je dois souligner que je ne connais pas l'ensemble des travaux de Laura Knight, particulièrement ce qui touche aux Cassiopéens et au parasitage de l'humain. Je connais plutôt ses travaux qui concernent le fondement de la Bible. Il est bien clair pour moi que les basses dimensions (1e et 2e), où se logent des individus dissidents, sont en alliance et dépendance avec des formes extraterrestres belliqueuses. Menaçantes parce qu'elles manipulent la race humaine depuis la nuit des temps. J'ai expliqué, particulièrement dans mon deuxième ouvrage Adam Genisis, les origines des maîtres de ces lieux et leurs motivations. Il s'agit de la souche royale et albinos Kingu qui fait partie des Gina'abul reptiliens. Ces entités inter-dimensionnelles n'ont pas pour habitude de se confronter directement aux individus qu'ils manipulent en 3D. Même en KUR-GI-A et KUR-NU-GI, ils utilisent leurs esclaves dissidents pour rafler les âmes perdues ou en quête de pouvoir afin de les rallier à leur cause. 
 
Nous sommes dans un univers de séduction comme sur la Terre. Des âmes se "perdent" parfois de cette manière : "Vous n'êtes pas satisfait du système en place, celui de la perpétuelle incarnation et de la Source qui prétend être le commencement de toute chose ? Alors, rejoignez-nous ! Rejoignez les dissidents, rejoignez ceux qui ont compris le véritable sens de cette escroquerie. Si vous souhaitez vivre la véritable liberté et autonomie, rejoignez-nous et devenez un dieu en dehors de la matrice qui prétend être la Source". Voilà le genre de propos séducteur que nous pouvons entendre lorsque nous faisons face aux groupes dissidents ou inter-dimensionnels des basses dimensions qui ont manifestement choisi le mental à la place de l'esprit. Le mental enferme une bonne part d'égoïsme qui est souvent assimilé à une forme de liberté. Ce n'est pas plus compliqué. L'esprit du cœur implique, quant à lui, le partage des valeurs, des informations recueillies, et donc, d'obligations à plus ou moins grande échelle, étant donné que tout savoir enferme une forme de pouvoir et donc une grande responsabilité. Sur la Terre, toutes les anciennes civilisations ont du faire face à ce genre de réflexion. Ceux qui s'en sont le mieux tirés à mon sens, avec les Amérindiens, sont les Egyptiens qui possédait une très grande spiritualité et un bon sens moral, mais le clergé a eu raison de l'Egypte. C'est le thème principal de mon prochain ouvrage Le Testament de la Vierge.

Pour apporter plus de précision à votre question concernant l'intervention de groupes extraterrestres au cœur des dimensions de l'après-vie, je dirai que l'objectif de ces aliens est avant tout de désunir avant même de rallier des individus à leur cause. Vous savez, ils sont de bonne foi. Ils croient véritablement à la forme de pouvoir que renferme le mental. L'esprit du cœur est un sens trop abstrait à leurs yeux. Il ne s'agit que d'une spécificité stupide, un attrape nigaud, alors que le mental reflète pour eux l'intellect et la raison. "Je pense, alors je suis !". L'esprit et le cœur n'empêchent pas de penser non plus, c'est là toute la différence.
Pour ces aliens et leurs groupuscules réfractaires, le seul moyen de trouver de l'énergie est de désunir les groupes ou familles célestes comme lors d'une battue ; après, ils chassent les éléments les plus faibles ou éloignés des groupes. Tout du moins, les fraternités dissidentes chassent pour ces aliens. Cette méthode nous renvoie à celle évoquée au début de votre interview : elle nous démontre que les religions terrestres n'ont aucun autre objectif que de désunir le troupeau pour mieux dominer. Lorsque l'on garde en tête que l'invisible peut être aussi vicieux et hypocrite que notre monde 3D, alors les risques de se faire piéger diminuent grandement. C'est pourquoi il est important de bien œuvrer en 3D, car plus on tombe dans les pièges terrestres, plus on aura de chance de reproduire le même schéma en dehors de la sphère terrestre.  
Généralement, un désincarné qui a déjà effectué plusieurs incarnations terrestres se souvient inconsciemment de tout cela. Sa véritable mémoire lui renvient uniquement lorsqu'il est en contact avec son groupe d'âme ou famille. Ce sont les membres de cette famille qui détiennent la part personnelle oubliée temporairement (l'ensemble du vécu) que notre explorateur avait délaissé avant de partir s'incarner.
Pourquoi avoir délaissé une partie de soi-même là-haut avant de redescendre en 3D ? La réponse est simple : pour diminuer les risques de se faire surprendre par le mental. Une réflexion élémentaire pourra nous restituer toute la dimension du problème à éviter. Imaginez que chacun de nous se souvienne de ses vies passées et de ses liens karmiques avec les gens qui nous entourent. Quelques exemples au hasard :

- Que feriez-vous si vous saviez que votre sœur a été votre mère dans une vie précédente ?
- Ce père qui vous affectionne tant, qui se fait continuellement du souci pour vous est la personne qui a mis le feu chez vous par accident deux vies auparavant… vous n'avez pas réchappé à l'incendie, et depuis, il s'en veut à mort.
- Mieux encore, que feriez-vous si vous étiez en face de l'individu qui vous a assassiné sauvagement dans la vie précédente ? Que faire, c'est votre patron…
- La grand-mère que vous aimiez tant est décédée il y a quelques années. Aujourd'hui, elle est revenue sous la forme de votre neveu…
- Votre belle-sœur est votre âme sœur, que faites-vous ?!
- Votre frère, continuellement jaloux de vous, était votre meilleur ami dans la vie précédente. Il vous a ruiné, il vous a mis sur le carreau, il a inventé des inepties à votre sujet et a finalement épousé votre femme de l'époque qui n'est autre que l'épouse de votre cousin aujourd'hui…

La 3D est implacable. Notre corps et notre esprit sont fragiles et tellement vulnérables. Si vous saviez tout cela en toute conscience et si vous saviez avec certitude qu'il est possible de revenir, alors votre mental dicterait vos pensées et vos actes. Vous n'hésiteriez pas à prendre des initiatives irréfléchies, quitte à y perdre la vie, puisque de toute façon vous allez revenir... Qu'est-ce que la mort finalement ? Vous seriez au cœur même de la matière et de toutes ses implications. Cela serait comparable à un de ces stupides jeux vidéo où vous prenez tous les risques pour sauvez vos intérêts, mais où vous perdez régulièrement la vie…

Que deviendrait votre histoire et votre patrimoine unique ? Que deviendraient vos frères et sœurs célestes qui explorent avec vous les mondes et avec qui vous ne formez qu'un ? Ces derniers sont les dépositaires d'un savoir ancestral, celui de l'ensemble de votre famille d'âme et de son précieux patrimoine. Ils gardent avec eux et en eux vos faits et gestes lorsque vous partez vous incarner. Leur faire une chose pareille reviendrait à les trahir, bien qu'ils soient dans le cœur et qu'ils vous pardonneraient de toute façon…  
Rédaction : Lorsqu’on examine votre propre œuvre, on se rend compte que les entités extraterrestres inter-dimensionnelles responsables de la dissémination de la vie dans l’univers – que vous nommez les Elohim – ne sont absolument pas interventionnistes, se tenant à l’écart des affaires des mondes, des conflits et surtout, du système de détournement de la création et d’esclavage mis sur pied par la seconde grand caste d’entités extraterrestres disséminatrices de vie qui est une alliance complexe d’entités extraterrestres reptiliennes à polarité masculine – les Annuna, les Gina’abul et la caste noble Kingu. 
 
On retrouve des traces de cette caste grâce à toutes les fouilles archéologiques dans l’iconographie et les nombreuses œuvres écrites laissées par les antiques civilisations akkadiennes, sumériennes et même égyptiennes. La trace déformée, maladroite de la saga de la création des êtres humains sur terre et donc de l’incarnation de leurs âmes se retrouve également dans la Bible sous l’appellation du projet "Yahvé" que vous décrivez comme une imposture, visant à placer l’homme, son corps (sa force musculaire) et son âme (son énergie spirituelle) en esclavage sous l’autorité fallacieuse d’un seul pseudo créateur qui s’est fait passer pour un Dieu, le Yahvé de la tradition judéo-chrétienne. Vous montrez aussi que l’imposture se poursuit aujourd’hui grâce à la forme qu’ont pris nos croyances sur la vie après la mort, nos religions et nos structures de gouvernement. D’autre part, il y a une promesse du retour du Créateur dans le seul but de punir et de châtier tous ceux qui auraient fait un usage négatif à ses yeux du libre arbitre…  
Anton Parks : La planète Terre et sa 3D sont une bonne école, c'est pourquoi, même si la 3e dimension implique depuis de nombreux millénaires des incarnations pénibles, les demandeurs se bousculent aux portes… On apprend rapidement et on s'élève plus vite dans ce coin de l'univers, particulièrement depuis la domination reptilienne Gina'abul. Est-ce franchement un hasard ?

Le groupe planificateur et multiethnique Kadistu, qui est responsable d'une bonne partie de la création sur la Terre, figure pour moi les Elohim bibliques. De son côté, le dieu Yahvé représente la caste masculine Gina'abul dirigée par le dieu sumérien An et ses "anges" Anunnaki. L'histoire relatée dans mes ouvrages est celle de rescapés d'une grande guerre, échoués sur la Terre, et qui doivent cohabiter ensemble. Ces rescapés font partie de la race Gina'abul qui comprend à la fois des membres Anunnaki et des membres planificateurs. Ces deux clans extraterrestres se sont affrontés sur la Terre et l'ensemble du système solaire. Ils se sont en quelque sorte emparés de notre planète. C'est pourquoi on trouve dans la Bible Dieu comme étant désigné sous les noms de Yahvé et Elohim ou encore Yahvé-Elohim. Les deux clans ont dû ensuite faire face à une autre souche appartenant à la leur, dénommée Kingu. Les Kingu sont les royaux Gina'abul. Ils possèdent la technologie pour passer d'une dimension à une autre. Ce sont eux qui tirent les ficelles dans l'invisible. Je pense que la souche planificatrice Gina'abul vit sous terre, en son centre. Quant aux Anunnaki, certains vivent aussi sous terre, dans des réseaux souterrains, d'autres parmi nous (ils ont la possibilité de se transformer, David Icke l'explique très bien) et d'autres encore fréquentent les sous-sols de la planète Mars.

Je crois savoir que les Anunnaki font l'objet d'une vénération de plus en plus grandissante de part le monde, sans doute en rapport avec la frénésie qui entoure la venue de 2012. Je peux affirmer haut et fort que les Anunnaki sont tout sauf des anges ! Ils exploitent l'humain depuis plusieurs centaines de millier d'années. Ci-dessous, voici un petit extrait du chapitre 13 du Livre d'Isaïe que j'aime citer lorsqu'il est question de louer la "bonté" du dieu Yahvé et de ses anges. Le texte est en rapport avec Babylone, contre laquelle Yahvé est en colère, car elle est sous l'emprise de dieux étrangers et elle n'écoute plus sa bonne parole :

"Bruit de vacarme de royaumes, de nations rassemblées : c'est Yahvé-Sabaot qui passe en revue l'armée pour le combat, ils viennent d'un pays lointain, des extrémités du ciel, Yahvé et les instruments de sa colère pour ravager tout le pays. […] Voici que vient le jour de Yahvé, implacable, l'emportement de l'ardente colère pour réduire le pays en ruines et en exterminer les pécheurs. Car au ciel, les étoiles et Orion ne diffuseront plus leur lumière. […] Alors comme une gazelle pourchassée, comme des moutons que personne ne rassemble, chacun s'en retournera vers son peuple, chacun s'enfuira dans son pays. Tous ceux qu'on trouvera seront transpercés, tous ceux qu'on prendra tomberont sous l'épée. Leurs jeunes enfants seront écrasés sous leurs yeux, leurs maisons saccagées, leurs femmes violées".

Les délires sur le thème du retour des "bienfaiteurs de l'humanité" n'est qu'une vaste escroquerie dans laquelle se jetteront sans doute de nombreuses personnes désespérées. C'est l'objectif ! C'est un grand classique qui fonctionne à merveille et dont les faux dieux Anunnaki ou "anges" de Yahvé se sont servi par le passé. Vous noterez que l'allusion faite à Orion n'est pas fortuite ici puisque Orion désigne Osiris en Egypte, autre pays ennemi de Yahvé. Osiris-Enki était fils d'An (Yahvé), mais de souche planificatrice de part sa mère. Il était donc l'ennemi des "anges" de Yahvé, ce qui explique les querelles entre ses Nungal et les Anunnaki de Sumer (les Shemsu contre les alliers de Seth en Egypte). Les alliers de Seth et les Anunnaki sont les mêmes individus. Vous noterez dans cet extrait toute la "bonté" de Yahvé et particulièrement la fin où il est noté que les armées de Yahvé (ses anges) écrasent les enfants et violent les femmes…

Aujourd'hui, les prophètes se réveillent, l'humanité cherche ses nouveaux sauveurs, car nous dit-on, la fin du monde arrive à grands pas ! Je me suis déjà exprimé sur 2012 dans votre magazine (Les Grands Mystères des Sciences Sacrées n°20, p.64). Il est tout a fait possible qu'une volonté de destruction et de déstabilisation soit mise en œuvre pour accélérer le "retour prophétique de Jésus", bien qu'il soit plutôt question ici de la venue de l'antéchrist ! Vous noterez que la majorité des dirigeants des pays occidentaux sont chrétiens…  

Je demande aux lecteurs de rester vigilants durant ces prochaines années, de bien observer ce qu'il va se passer lors de ce grand tournoi des consciences. D'examiner ce que les divers gouvernements souhaiteront sans doute nous faire croire et nous imposer. Les organismes religieux profiteront certainement de la confusion générale pour embarquer dans leur transe religieuse de nombreuses "brebis égarées". Je ne suis pas prophète, juste au fait de ce fonctionnement millénaire totalement ridicule.


N'oubliez pas d'où vous venez et ne délaissez pas ceux et celles qui vous suivent dans l'invisible. Pensez à eux et ils vous enverront de leur force. Vous formez ensemble une équipe impérissable. Cette équipe a, il y a très longtemps, quitté sa patrie d'origine pour étudier des mondes. Explorer de nouvelles règles, parfois très difficiles. Chaque élément d'une même famille céleste ne s'incarne pas spécifiquement que sur la Terre. Chaque individu d'une même famille peut très bien explorer des mondes 3D ailleurs qu'ici, mais tout en restant dans une région proche des membres de sa famille. Vous, et tous les membres de votre famille, vous êtes des explorateurs de la 3D.  

Sauf exception, il est préférable qu'un individu et son âme sœur finissent de travailler au même endroit avant que l'ensemble du groupe ne se déplace vers des mondes plus élevés. Certains se sont choisi des missions plus difficiles que d'autres, mais cela ne change rien à l'égalité des membres de votre groupe. N'oubliez pas que vous êtes des explorateurs en quête d'informations. Ces informations appartiennent à vous et à l'ensemble de votre famille d'âme. Ayez des pensées positives pour la Terre, votre demeure d'exile actuelle. Quels que soient vos choix, vos parcours, vos succès ou vos défaites : vous êtes tous des êtres exceptionnels, des exilés qui ne demandent qu'à revenir chez eux lorsque le moment sera venu... Les règles souvent absurdes que vous rencontrez et les groupes théocratiques de la Terre ne pourront rien y changer.  


Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Mar 26 Oct - 20:10 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ordre du dragon Index du Forum -> ordre du dragon -> Anton Parks Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com