Ordre du dragon Index du Forum
 
 
 
Ordre du dragon Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Saint

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ordre du dragon Index du Forum -> ordre du dragon -> Rennes le château
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Heero Otegawa
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2010
Messages: 651
Localisation: France
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 虎 Tigre
Walt Disney préféré: Aladin et le roi des
Film préféré: Avatar, v pour vende
Vos Héros: Itachi Uchiwa, kreia, yeshoua, v pour vendetta, heero yui...

MessagePosté le: Mer 27 Oct - 15:39 (2010)    Sujet du message: Saint Répondre en citant

 
Recherche des véritables documents secrets.
Seigneur , où trouver le flambeau qui dissipera ces ténèbres ?
N'est-ce pas dans le vieux langage que nos pères nous ont légué ?
A moins que ce ne soit dans ton coeur mon fils
Salut Maître, je te remercie de m'avoir aidé a retrouver les Evangiles

de Marie de Magdala. (B-S)

Cette photo a été prise dans l'église de R-L-C .
Nous voyons un village. Au premier plan le chandelier à sept branches.
ou la Ménorah. " antique abre sacré des Juifs ".
La grande Ménorah, faisait partie de ces ustensiles, et était adoré
ainsi que l'Arche d'alliance contenant les tables de la loi.
L'ors de leur installation dans le du sud de la Gaule , ils continuèrent
à adorer l'arbre sacré, mais simplement sous un autre nom, et cet arbre
s'appel encore de nos jours " Le chêne " à la seul différence que se n'était
plus les sacrificateurs qui officiaient. mais les Druides ou les Feid-Neimheidh.
ils partaient à la recherche du fameux Gui ou mistletoe (mizzlto) nommée par
les Anglo-Saxons. Cette plante parasite (gui) n'est qu'une partie du mot
aiguillouné, et dans cette dernière expréssion est renfermée toute la croyance
des druides sur les vertus de cette plante célèbre. Nous pouvons la comparée
à la fontaine de la Gode qui possède à peu près les mêmes propriétés.
La communauté Juive qui s'installa dans le sud de la Gaule, était
originaire d'Israël. Elle descendait directement de la lignée du grand Roi
Salomon. Ce dernier fit construire le Temple de Jérusalem, ainsi
que tout les ustensiles dont avaient besoins les grands prêtres pour adorer
leur dieu " Jéhova. " Le nom sous lequel les Celtes désignaient le peuple Hébreu affirme clairement leur connaissance certaine du nom de Jehova . Pour les enfants de Gomer,

un hébreu s'appelait JEW ( djiou ) c'est-à-dire, un homme devant lequel était prononcé le
nom de QUATRE lettres, et qui se servait de ce nom divin dans ses adorations et les hommages
de sa prière.. en réalité, les enfants de Gomer avaient appliqué au peuple protégé le nom du
protecteur , et il nous paraît très vraissemblable que l'expréssion jew est bien le nom saint de
Jehova contenant les quatre lettes révélées à Moïse. < je jure par i, he, u, i, > La V-L-C H.Boudet.
Marie de magdala tenant son vase d'albâtre et sa croix
 
A ses peids la tête de son amour,posé sur son évangile
<<Pleurs, nigarrac. >> Refuser le nécessaire.
La pécheresse.
déversant des flots de larmes, et du parfum de grande valeur sur les pieds du Sauveur.
Mais nul par il est fait référence qu'elle séchait ses larmes, par contre, il est
mentionné qu'elle éssuyait les pieds du Seigneur avec ses cheveux.
Elle refuse de mener sa vie débradée, et renonce à ses biens terrestres.
<< Il y avait dans la cité une pécheresse .>>
Marie de Béthanie où d' El Azarieh
Marie-Madeleine est née à Béthanie , village aujourd'hui ruiné mais qui ,
à l'époque de Notre-Seigneur , dressait ses petites maisons blanches
sur les plateaux de Juda et n'était séparé de Jérusalem que par le mont
des Oliviers .Sur la naissance de sa première jeunesse, L'évangile est muet.
Il n'entrait pas dans le plan des écrivains sacrés, encore moins dans le plan de
l'Esprit-Saint qui conduisait leurs plumes, que l'histoire évangélique contient
la biographie particulière de tous les personnages qu'elle met en scène.
Elle avait une soeur, du nom de Marthe, et un frère au nom de Lazare.
Celui qui a été réssucité des morts par le Christ notre Seigneur. La
famille était de haut rang et de bon renom, abondamment pourvue des dons
de la fortune. Madeleine fut mariée à un docteur de la loi, Papus ,
de la tribue de Juda. Epouse malheureuse, si l'on en croit la légende du Talmud,
et bientôt veuve, Elle tomba dans le désordre.
lazare veni foras
Le pain sorti de la vase est fortement salé
Il est déplorable que les noms celtiques des sources minérales , chaudes
et froides , ne soient pas arrivés jusqu'à nous par la tradition . Un seul
a été conservé, et il s'applique à des sources ferrugineuses froides du cromleck
Cette fontaine, placée sur la rive droite de la Blanque, se trouve à la distance
d'un kilomètre à peu près au sud de la station thermale. On la désigne depuis
peu d' années sous le nom de la Madeleine ; mais son nom celtique reproduit
dans le cadastre, est celui de la Gode. L'eau de cette source , émergeant avec
abondance de la faille inférieure d'une grande roche de grès, est très férrugineuse
et d'un gout atramentaire fortement prononcé. A quelque mètres de cette fontaine
sur le même plan, coule une seconde source, peu abondante et saturée d'un sel
de fer qui est le sulfate de peroxyde de fer.
Ces deux sources ferrugineuses froide ont reçu des Celtes le nom de
Gode, -- to goad (god) , aiguillonner, exité, animer --.
la vraie langue Celtique et le Cromleck de R-L-B " H. Bouset "
 
Sainte-Marie madeleine dans la grotte de la baume où d'ailleur
Ceux qui ont du nez , verront dans ce paysage le trophée de
Pompé et bien d'autres choses aussi.
Le trophée signalé aux environs de Gaudiès est situé au col de Saint-Louis sur une partie
du territoire de Caudiès appelé Montauriol. Quand on a franchi la limite qui sépare l'Aude
des Pyrénées-Orientales, dans la partie la plus pittoresque et la plus sauvage de la
gorge, deux massifs de calcaire se dressent à droite et à gauche du chemin.
Entre ces murs de granit s'élève une masse rocheuse de forme pyramidale
dont la partie culminante est couronné par un portique informe. Cette ouverture
en forme de portique a un nom sinistre. On l'appelle la fenêtre des voleurs.
Le Comté de Razes "L.fédié "
Le pech Ariol , Colline du plateau de Rennes-Le-Chateau rappel le territoire de Caudiès

appelé Montauriol, et aussi la porte des voleurs. Le premier quartier de Redhae
appelé Castrum de valens, tirait son nom d'une porte, bastionnée et garnie de fortifications,
placée à l'entrée de la citadelle du coté le plus exposé aux attaques de l'énnemi,car il
faisait face à la plaine. Il est facile de retrouver les traces du Castrum valens, du Chateau fort.
Le Comté de Razes "L.fédié "
Le tombeau de Lazare
Rappelez-vous à la page XI de la V-L-C , les deux clés << Toutes ces
observations successives ont conduit à penser que la langue sanscrite
donnera peut-être la clef de la langue celtique, et on l'a cru avec d'autant
plus de raison, que les Celtes sont venus de l'Asie, berceau du genre
humain etc... plus loin nous pouvons lirent , la pellicule du blé moulu et
passé au blutoire se nomme, en dialecte languedocien, bren etc..>>. Dans le dictionnaire anglais-francais de Percy Sadler, nous pouvons lire --

Bren, son. " le bruit du son".
Ayant dit cela, Jésus cria d'une voix forte : << Lazare sors du tombeau ! >>
Au lieu de parler avec calme , comme partout ailleurs, Jésus parle avec force 
parce qu'ici c'est l'un des actes victorieux du grand combat, du duel admirable que la vie et la mort se livrent depuis l'origine du temps. 
L'ancienne bourgade de Béthanie conserve encore les souvenirs du grand miracle 
Opéré par le Sauveur. Le nom moderne qu'elle porte , el Azarieh rappelle Lazare
le miraculeux réssucité. D' après la tradition , c'est sur les ruines placées à
l 'extrémité du village , que se trouvait la maison hospitalière où le Sauveur
s'arrêtait dans ses courses apostoliques. Cette construction délabrée
abrite le tombeau de Lazare. On descend par un escalier de
vingt-quatre marches dans une salle souterraine où
les Franciscains viennent deux fois l'an célébrer
les saints mystères. On descend encore
quelques autres marches, on arrive au
sépulcre qui était taillé dans le Roc.
Lazare véni foras
Saint-Pièrre était au courant de la résurection. On y avait construit une église en ces lieux.
Une troupe très-nombreuses de bandits catalans, venant des Corbières arriva un jour
devant Rhedae par le chemin qui vient du hameau des patiassés ( situé entre Rennes-
les-Bains et Rennes-LeChâteau ). Ceux-ci , Maîtres de la place, rasèrent les fortification
Détruisirent L'église de Saint-Pierre et firent de Rhedae un monceau de ruine.

" le Comté de Razés L.Fédié"
Nous pouvons ajouter ,ne voyez-vous pas d'abord une similitude étonnante de nature ? Madeleine,  
par les actes qu'elle a accomplis et au témoignage de Jésus-Christ lui même, est le plus grand 
coeur de femme que Dieu ait créé. Or, quant on passe en revue les races et les 
peuples, lorsqu'on cherche à saisir leurs traits distinctifs et à pénétrer leur 
génie, lorsqu'on se demande à quelle race ou a quel peuple a été dévolu  
le don suprême d'un grand coeur, qui nomme-t-on ? 
Est-ce la race saxonne, anglosaxonne,slave ou autre ?  
Non , c'est la race Celtique et Gauloise ... 
Lazare veni foras
Saint-Antoine Ermite

Saint-Antoine ermite, est le juste contraire de sainte-Marie Madeleine
Il ne pleure pas . Il a vaincu les tentations du malin.. Il n'a besion que d'un peu de Pain  
et de Sel pour se nourrir. l'Acétisme et la contemplation sont ses seuls plaisirs. Il représente exactement le contraire de Marie de Magdala ,qui elle déverse des flots de larmes salées.
Lui est remplit de rigueur , elle est remplie d'amour . Ils vivent tout les deux
dans une grotte. Lui c'est une grotte sêche qui est située dans un désert.sur le mont Colzin
Elle c'est une grotte humide dégoulinante d'une eau salée et amère. à la Sainte-Baume.Ils ont donc choisis deux voies différentes pour exercer leurs Oeuvres.

Sainte-Germaine de Pibrac

 
La bergère de Dieu. La Reine de la transmutation.
C'est l 'unique Sainte qui a changer les pains d'Oblation en un monceau de fleurs. 
Elle a commencé sa vie cachée sous une cage d'escalier, et en a gravie les marchesavec l'aide de Dieu . Elle a été detestée par sa famille a cause de quelques infirmités.
Elle gardait les brebis de son père,sur les collines escarpées et fleuries de la contrée.
En face de sainte-Germaine de Pibrac , Saint-Roch : Le rocher découvert .
 
Saint-Roch
C'est le signe certain de la fidélité, de l'amitié et de la protection contre certaines maladies.  
Bien des maladies ont été guérries grace à la rouille ,Le fer un des premier élément de l'Oeuvre, se décompose sous l'action de la rouille, et disparait si cette action se poursuit
nous pouvons comparer la rouille et le Vitriol ,leurs actions sont identiques. Ils tuent le
premier élément , mais ils peuvent aussi en même temps le guérir, et lui donner une nouvelle
jeunesse.en le débarassant de toutes ses impuretés . Le pain et la bave du chien associés sont
aussi de très bons purifiants . Le pain et le chien désignent un lieu ." la pierre du pain et celle
de nez.".
Saint-Roch et Sainte-Germaine de Pibrac,
désignent où sugère le roc-fleuri ou court le chien. Ouertragoi , espèce de chiens celtes,
ainsi nommés de leur vitesse à la course.--lat. Vertragus rac. sax. de l'angl; worth (oueurthe) <<excellemment. suivre à la piste >> ver ( grand ?), traet--
traget, Z). Le chien est avant tout le nez, donc se servir de son nez ,et suivre la piste à latrace -- suivre un certain traget, dans une forêt et s'y maintenir ,où sur un terrain fleuri.

Du nom de narbonne "H.Boudet"
Les Gaulois se servaient dans leurs chasses d'excellents chiens courants. indispenssables pour
suivre et harceler les fauves de leurs forêts . La Coume das houns -- hound ( haound) chien de chasse, chien courants. -- à la fontaine das houns, garants de cette assertion, sont situées au nord de l'haum moor, fort près des deux roulers du Cromleck de Rennes-Les-Bains .

la vraie langue Celtique et le Cromleck de Rennes-Les-Bains. "H.Boudet".
Saint-antoine de padoue

 
à La recherche de la vérité
Chargé du bureau des objets perdus au paradis, on pourrait penser qu'Antoine de padoue eut une  
existence organisée et méticuleuse. Il n'en est rien !!. Sans cesse poussé plus loin par des évenements qui bouleverse ses projets, ses pas le conduiront de son Portugal natal jusqu'à la ville de Padoue dont il porte le nom.
Parcourant des distances considérables à travers le sud de la France et le nord de l'Italie, il chemine en cherchant
sa route , jamais arrivé à destination :une véritable aventure. Son expérience rejoint la nôtre : Sa quête est celle du
bonheur, le sien et celui des autres. Les deux premiers mots de l'hymne grégorienne composée en son honneur
résume à merveille sa vie courte mais riche de découverte spirituelles : << Si tu cherches....>>. Bernard
Cercles. "la vie de St-Antoine"
Ou est le chemin de la vérité ? Là ou se trouvent Les quatre éléments
 
Si nous regardons bien l'ensemble qui représente Saint-Antoine de padoue ,nous le voyons tout d'abords 
porter un enfant qui le regarde dans les yeux , il est debout sur un évangile ouvert.Il est soutenu par un ensemble de quatre déesses ,indiquant les quatre éléments spirituels, ainsi
que les quatre points cardinaux. Il voyage en tout sens sans jamais trouver la vraie voie: celle de la vérité.
Il nous propose de chercher cette voie dans la vie spirituelle, et dans la vie matérielle . C'est un vrai parcours
qui le menera à la vraie science, celle des philosophes. L'enfant demande au saint de lui montrer le chemin
de la vérié, Pour l'instant cet enfant représente l'innocence de l'âme,et la puretée de celle-ci.
Saint-Antoine lui parle gravement de se qui l' entoure dans cette église, en le mettant en garde, de rester
toujours dans le droit chemin,de ne pas écouter les diverses tentations qui lui seront proposés ici.
Au pied de cet enfant, l'évangile est retrouvé, il contient la vraie science, celle de la formation de lunivers.
Ni Saint-Antoine, ni l'enfant ne regarde la chaire. Là ou sera divulgué le verbe ,toutes les pensées ne
seront que spirituelles, le chemin qu'is devront suivrent ensembles, ne pourra être suivi qu'avec l'aide de
leur père celeste.
Néanmoins avec le secours de la langue primitive leurs recherches seront certainement couronnés du plus
heureux succès.
CARLAT, -- car , chariot, -- to loath, détester
Coté gauche du Haut-relief

 
Venez a moi  
A partir de Cugulhou, reparaît une assise de roches de grès grossier, se dirigeant vers le
ruisseau du Carlat. Ce ruisseau dont les bords sont abruptes, et rempli de blocs de pièrres
lui barrent son cours et forment des chutes multipliées . Il serait difficile de tracer un
chemin carrossable longeant ce petit cours d'eau; Nos ancêtres en ont témoigné
leur chagrin en le nommant CARLAT, -- car , chariot, -- to loath, détester
Ils ont construit leur chemin en suivant une autre direction; ce chemin existe encore;
il est pavé de grosses pierres et bordé de méhirs avant de déboucher sur
le plateau des bruyères.. Ce n'est point là une voie romaine, mais bien un
chemin celtique, conduisant les habitants du plateau jusqu'au centre du Cromleck .
" La vraie langue celtique. H. Boudet ."

 
coté droit du Haut-relief
 
Détail du coté droit du Haut-relief
Moïse Arrivant devant le buisson ardent.
Au loin les ruines de Rephidim
<< Une source, ithurri beghi bat. >> Commencer à hâter sa course --
to hurry, hater, -- to begin (biguin), commencer.
l' Eternel dit à Moïse : passe devant le peuple, et prends avec toi des anciens d' Israël ;
prends aussi dans ta main ta verge avec laquelle tu as frappé le fleuve, et marche !
Voici , je me tiendrai devant toi sur le rocher d' Horèb ; tu frappera le rocher,
et il en sortira de l'eau de source, et le peuple boira.
éxode 17
<< Une fontaine, ithurri bat, >> Précipiter sa course, --
heat (it), course, --to hurry, précipiter.
Nous nous contenterons d'ajouter quelques termes qui sont une démonstration bien sensible
du langage parlé à cette époque par les descendans de Jacob. Engagé dans le désert ,
le peuple après trois jours de marche dans cette aride contrée, parvint auprès d'une
fontaine dont les eaux étaient impropres à la boisson à cause de leur mauvais
goût, et il se pris à murmurer. Moîse se mit en prières et le Seigneur lui
montra un arbuste dont il jeta le bois dans les eaux et elles devinrent
fort douce .les eaux de cette fontaine nommée Mara n'était pas
seulement amères ; elles étaient encore corrompues,et cette
altération repoussante est bien indiquée par le verbe
Celtique to mar, gaté La vraie langue celtique " H.Boudet
 
copyright-- édition du castelet photo église de rennes-le-chateau . R.Delon (1978)

Haut-relief central de R-L-C Le sermont sur la montagne.-- les béatitudes.
Ne pas oublier que la plupart des personnages qui se situent
sur la montagne des béatitudes font partie de La famille de
Jésus. Celle-ci a joué un rôle très important dans la scène de
la résurection ou si l'on veut au réveil inattendu de la langue
Celtique ou les personnages de ce Haut-relief sont présents
sur le chemin de croix de rennes-le-chateau.
Le peuple juif sur le rocher d'horèb devant le buisson ardent

En arrivant dans le désert de Sin, peu éloigné du Sinaï, Les hébreux , ayant consommé les
provisions apportées d'Egypte, se livrèrent à de violents murmures contre leur chef, et alors
Moïse leur dit : << ce soir vous saurez que c'est le Seigneur qui vous a tirés de l'Egypte, et
demain matin vous verrez éclater la gloire du Seigneur....>>.
Le soir un grand nombre de cailles couvrit le camp, et le matin on vit paraître dans le désert
quelque chose de grenu et comme pilé au mortier, qui ressemblait à de la gelée blanche dont
se couvre le sol pendant l'hiver. Ainsi le Seigneur faisait éclater sa puissance aux regard des
Hebreux et cet éclat de pouvoir divin a valu à cette partie du désert le nom de Sin. --Shine (Shaïne),
éclat. -- le peuple à la vue de cette nourriture extraodinaire destinée à remplacer le pain,
l'aliment essentiel, s'écria : Man hu ? C'est-à-dire, qu'est-ce que cela ? Car ils ignoraient ce
que c'était. Moïse leur dit : << C'est là le pain que Dieu vous donne à manger. >> << l'honneur , ohorea, >> Etre obligé d'avoir les cheveux blancs ,
t o owe (ô), etre obligé,-- hoar (hôre) , qui à les cheveux blancs --.

Le pain blanc tombant sur les cheveux des Juifs dans le desert de Sin.
Ils préferaient d'ailleurs les productions du sol aux métaux précieux existant
abondamment dans leur pays, puisqu'ils fermaient les yeux au lieu de les
ouvrir avidemment, lorsque en hersant les champs, leur regard était frappés
par l'éclat de << l'argent , cilharra >> que leur travail amenait à la surface.
-- to seel (sil), fermer les yeux, -- to harrow, herser --.
la vraie langue celtique " H.Boudet
Le haut relief de l' Eglise de Rennes-Le-Chateau est la synthèse du chemin de croix .
Néanmoins des détails importants sont a noter. comme par exemple la présence du personnage
soutenu par une béquille. La présence de l'enfant qui est avec Saint-antoine de Padoue.
Il s'agit de tout les malades qui ont été guérri par notre Seigneur Jesus-Christ dans ses divers
apostolats. désignant par ce fait, que tout le monde peu accéder à la vraie sapience ou si l'on
veut à la science des Dieux qui est avant tout la science de la médecine des âmes.
La preuve : << heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux ! Heureux
les affligés, car ils seront consolés !... votre récompense sera grande dans les cieux... etc.
La bourse rappelle que la puissance de l'argent éxiste aussi,mais
quelle se situe au second plan .Uniquement sur le plan terrestre.
Mais sans elle nous ne pourrons pas effectuer l'Oeuvre de Dieu.



A l'encontre de se qui a été dit dans certains ouvrages, Le Christ du Haut-relief neregarde pas le tableau de Marie de Magdala , mais fixe plutôt le maître- Autel
qui supporte L' Athanor ou fourneau d' Hèrmes.
 
















L' ATHANOR ou le fourneau des Alchimistes


Apparamment , si certains pensent découvrir un quelconque trésort où butin dans
l' Eglise de Rennes-le-chateau ,où celle de Rennes-les-bains Ils se trompent largement.

Comment peut-ont espérer découvrir une telle énigme par un coup de pioche.

Cherchons plutôt du coté de certains Initiés qui eux savent écouter

la voie de Dieu ou voie sacrée
"voir Urbain de Larouanne,La voie de Dieu et du cromleck de Rennes-les-bains"


TUBAL : TUB, baquet : HALL, maison. La BIBLE de Jérusalem, prétend avec raison,
que ce nom a été altéré. Au départ il était écrit de la manière suivante.
TUBALCAIN : « LE BAQUET OU LA MAISON DE CAIN ».



 
La saînte coupe de la magdaléenne ou le vase royal.
Le saint royal ou le saint graal  
ou sang royal
Il pris ensuite une coupe ; et, après avoir rendu graces, il la leur donna , en disant; Buvez-en tous;
car ceci est mon sang, le sang de l'alliance , qui est répendu pour plusieurs, pour
la rémission des péchês. je vous le dis je ne boirai plus désormais de ce fruit de la vigne,
jusqu'au jour où j'en boirai du nouveau avec vous dans le royaume
de mon Père.
La nourriture des gaulois n'était pas plus à dédaigner que leur boisson, et les Allonbroges
nous disent leur délicatesse sur ce dernier point.
Au reste , dans tout le pays celtique, la fabrication des boissons particulières à la contrée,
est gravée dans le nom de diverses cités. Le cidre de Normandie ne date point d'hier, et
Rotomage (Rouen) en fait foi --- to rot, se gater, -- to awe (ô) , devoir, --
to 'mache) , écraser, mêler, Rotowemash --; la cité de Vindomage, chez les
Volkes Arécomiques, n'ignorait point la manière de faire le vin,--
wine (ouaîne), vin -- to do (dou), faire --- to mash, écraser --,
et les mouvements bizzares des fouleurs de raisins sont
fort exactement reproduits dans Sostomage
Petite ville peu éloignée de Toulouse, --
to soss, se dandiner,--- to do (dou),
agir, faire une action, to mach
(masche), fouler, écraser.
la vraie langue celtique et le cromleck de Rennes-les-bains " H.Boudet ".

 
Que cache tu Magdala sous tes mains innocentes?
Le repas de l'amitié chez Simon le pharisien.
Simon le pharisien, qui invitait Jésus et ses douze apôtres, ne manqua pas d'appeler chez lui une
famille si dévouée au Sauveur et qui lui avait offert bien souvent la plus cordiale hospitalité. Lazare,
Marthe et Marie furent donc invités. Là est assi Jésus, entouré de ses apôtres, et sans doute il a
à côté de lui le maître de la maison. << Ce n'était pas la Cène suprême et surnaturelle qui devait
immédiatement précéder la mort du Sauveur ; Celle-ci était la Cène de l'amitié, le dernier repas
avant la grande semaine de la Passion, qui s'ouvrit le lendemain >>.. " Valuy Ste Madeleine ".
Aux temps primitifs, les Hébreux prenaient leur repas, comme le font
encore les Orientaux, assis sur des nattes et les jambes croisées;
Mais depuis la captivité, il avaient abandonné cette coutume pour suivre
l'exemple des Grecs et des Romains. déposant leurs sandale à l'entrée,
ils se couchaient sur des lits placés autour de la table, et mangeaient appuyés
sur le bras, le corps étendu et les pieds tournés vers le dehors.
Nous connaissons dans le canton de Limoux, une montagne cultivée en partie, et traversée par un
chemin conduisant du village de Saint-André à Chalabre, montagne décorée du nom de Mataline,
-- to mat, couvrir de nattes, -- hall, salle, -- to inn, loger dans une auberge --. "H.Boudet la V-L-C ".
la salle de la mort.
-- to Mat, mort -- HALL, salle , IN, dans « DANS LA SALLE DE LA MORT »
Elle se trouvait tout près du FANGALLOTS des Rédones. faint, (fnt) disparaître
: Gallows (gallence) potence, gibet endroit ou étaient pendu les criminels.
En quelque sorte , là ou le Roi sera mis à mort.





Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Mer 27 Oct - 15:39 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ordre du dragon Index du Forum -> ordre du dragon -> Rennes le château Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com