Ordre du dragon Index du Forum
 
 
 
Ordre du dragon Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

La crypte des rennes

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ordre du dragon Index du Forum -> ordre du dragon -> Rennes le château
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Heero Otegawa
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2010
Messages: 651
Localisation: France
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 虎 Tigre
Walt Disney préféré: Aladin et le roi des
Film préféré: Avatar, v pour vende
Vos Héros: Itachi Uchiwa, kreia, yeshoua, v pour vendetta, heero yui...

MessagePosté le: Mer 27 Oct - 15:54 (2010)    Sujet du message: La crypte des rennes Répondre en citant

LA CRYPTE DES ECCLESIASTIQUES.
Je suis attablé à la terrasse du petit bistro de Rennes-Les-Bains, attendant que l'on me serve ma commande, elle se constitue d'un verre de limonade mélangé avec un peu de citron. J’examine les gens qui m'entourent. Ils semblent être malades. Je me suis installé dans la région pour connaitre les raisons qui ont poussé certaines personnes à rejoindre la cohorte de curieux qui ont dans leurs pensées profondes et leurs convictions propres, demandé à être soignés dans cette station thermale réputée de l'Aude profonde.
Nous sommes en 1964 les discours concernant le village voisin vont bon train. J’écoute avec intérêt les gens qui sont attablés sur la terrasse du petit café. Je sens le mystère plané avec insistance. Les propos de certains sont vraiment intéressants. Il semblerait que dans le temps, des faits extraordinaires ont eu lieu en cet endroit emplit de secrets ayant pour origine la famille de voisin.

Je sens monter en moi un intérêt particulier. J'avais déjà entendu parler d'une affaire peu Commune, affaire de curé mais sens plus. Je m'approchais d'un jeune enfant ayant environ 15 ou 16 ans et
Lui dit ; ce petit village est particulier? J'ai écouté vos propos qui m’intéressent au plus haut point. Je suis celui qui vous apportera dans ce village une nouvelle forme de savoir. J'ai demandé dans le village voisin de m'installer en vue de percer un certain mystère. Il semblerait qu'un curé de cet endroit a écrit un livre des plus insolites. A oui vous voulez parler de l'abbé Boudet. Pauvre homme, d'ailleurs mon grand père m'a certifié qu'il avait été la cible de la gente ecclésiastique, en vue de lui enlever son dernier livre qui concernait Lazare. Son livre à été soumis à sa destruction par le feu au milieu du village, Mais Angèle l'épicière a gardée un exemplaire qui existe encore dans le village. Je voudrais bien vous la faire connaitre avec son minois coquin et sa grande gueule de commerçante elle n'as pas manqué de faire la différence.
Comment vous appelez-vous jeune homme? Je m'appel Paris monsieur, Paris, du même nom que le berger qui dans le temps habitait sur la colline voisine et qui gardait les moutons sur les terrains escarpés et fleuris de la région.
 
copyright-- édition du castelet photo église de rennes-les-Bains . R.Delon (1978) 
Figurez-vous que celui-ci ayant égaré une de ses brebis l'a recherché toute la journée. Le soir venu il entendit sur le côteau des bêlements. Il accouru le plus vite possible essayant de retrouver celle-ci. Il partit avec son chien dans la lande de terre sur le terrain fleuris des voisins. S'engouffrant dans un CATIN lui et son chien parvinrent à sortir la brebis mais pas seulement. Que voulez vous dire par là ? Oui, il étala sa trouvaille devant les gens du village qui lui demandèrent d'ou provenait tant d'or .Il prétendit qu'il venait du côteau voisin. Ne voulant pas dire ou se trouvait le magot. Ils le tuèrent à coup de pierres sans autres forme de procès. Bon mon petit, Je suis ici pour étudier la région plus à fond, on m'appel Maitre. Si tu n'as rien de spécial à faire suis-moi. Nous allons nous plonger dans un monde qui n'est pas le notre, mais il nous apportera la clé du mystère de ton village, et de la région dans son ensemble.
Maitre il faut que j'avertisse ma mère, Elle m'a souvent dit de ne jamais suivre un ou des inconnus sans son accord ! Va y mon petit je serais dans l'église du village.
Maman j'ai fait la connaissance d'un grand maitre, il est à la recherche de se qui s'est passé dans notre village au siècle dernier. Il m'a proposé de le suivre avec ton consentement. Il m'a l'air d’être un homme honnête et plein de science. Je viens avec toi paris, je veux savoir qui est-il, et d'ou vient-il.
Maman il m'a dit qu'il se trouverait dans l'église de Rennes-Les-Bains.
Nous allons savoir tout de suite qui est cet inconnu.


copyright collection carte postale APA-POUX exclusivité AS de cœur intérieur de l'église de rennes les bains
Ma mère et moi poussons la porte de l'église, nous voyons un homme mince,
grand, d'un grand âge, agenouillé devant la grille de communion tête baissée, figé dans l'attitude des grands initiés. Ma mère me dit tout bas, paris cet un grand maitre du temple, ou peut-être un parfait. Tu n'as aucune crainte à avoir de cet homme, bien au contraire. Il me fait penser à Raymond-Roger, Maitre de la région à l'époque de la guerre des albigeois. Mais comment est-ce possible ? Je crois qu'il se passe quelque chose d'étrange dans ce village.
Cet homme me fait un peu peur, soudain on entendit le maitre s'exprimer.
N'ayez aucune crainte mes enfant, Je ne suis pas ici pour vous offenser ni pour vous faire le moindre mal. Madame j'ai demandé à ce jeune enfant de me suivre pour qu'il reste une trace de mon travail et lui enseigner les grandes lignes de mon savoir pour qu'il ne tombe pas dans l'oublie. Vous serez avertie de la suite des évènements tout les jours. Maintenant si vous le permettez je vais prendre congé de vous. Aussitôt il leva la main et disparu de l'église.
Paris je ne suis pas très rassurée, ce n'est pas possible de disparaitre comme ça. Mais Maman si c'est un grand maitre je n'ais rien a craindre, Les voyous n'ont pas le pouvoir de disparaitrent à souhait. Autorise moi maman je te raconterais tout ce que nous avons fait jours après jours. Bon c'est bon mais fait très attention à toi. Nous mangeons vers 18h .Il y a ton oncle qui vient souper à la maison se soir.
Paris, je suis ton maitre, mon petit nom est Cédric. J'ai avec mon ancien Maitre parcourue la région. mon maitre est partie dans les brumes de la
sapience éternelle. tu vas être obligé de suivre un apprentissage forcé qui, je l'espère te conduiras à la compréhension de la vraie vie d’ermite ou rien ne compte plus que la vie contemplative comme la Magdaléenne.
Je suis derrière toi. dans cette église qui n'est pas la notre, là derrière le tableau du Christ au lièvre, des papiers de notre ami h.boudet sont restés intactes. nous allons savoir tout les deux de quoi il en retourne.

 




Le Christ au lièvre
Nous approchons du tableau. Il fit un signe dans sa direction. aussitôt celui-ci glissa sur le côté. Incroyable une niche fermée par une pierre, renferme une boite joliment ciselée et fermée par une serrure bizarre. A coté de
celle-ci un crâne, ou plutôt une tête de femme apposée sur un livre de prière. Dans le fond de la niche, une croix, ou plutôt une branche en forme de croix dont l'une de ses extrémités finies par un rameau. A côté de la croix une source. Celle-ci coule goutte à goutte dans une vasque en marbre noire.
Maitre se n'est pas possible, comment une source peut-elle couler indéfiniment dans ce renfoncement? Mon petit vois-tu c'est une source un peu spéciale. C'est se qu'on appel une source de vie. Se n'est pas de l'eau qui coule, mais bien un torrent de vie. Elle a le pouvoir de régénérer les cellules du corps de celui qui absorbe ce nectar.
Pour notre ami H. Boudet, certaines de ces sources qu'il à décrite dans son livre " La V-L-C possédaient des pouvoirs tout autres, Mais tout aussi efficaces.
Tout à coup embrumé par des fumées, nous pouvons voir au travers du renfoncement de la cavité, un petit être portant la vasque pleine de cette eau de vie, la déverser sur le livre de prière, aussitôt le crâne se mit à parler. Maitre Cédric, mon seigneur voudrait connaitre cet enfant, qui par la suite deviendra votre assistant, il disposera des pouvoirs qui vous ont été octroyé et de la protection dont-il à droit.
Vous êtes invité à vous rendre dans les brumes des basse terre pour son initiation. les vêtements dont-il à droit serons portés par le grand initié, et seront recouvert du signes qui le distingue. Maitre j'ai peur que se passe t-il ? Je ne comprends pas. Mon petit prépare toi à un voyage extraordinaire,
tu n'as rien à craindre, les pouvoirs qui te seront donnés te servirons par la suite et te seront du plus grand secours.
Mon maitre regarda le tableau du Christ au lièvre qui se referma aussitôt. Il me dit, viens à côté de moi et surtout ne te met pas en colère. Tu n’es pas habitué à de tels événements, mais bientôt se sera un acte banal pour toi.
Maitre j'ai entendu une chanson, puis tout à coup dans un bruit de tonnerre nous sommes emportés devant la porte des basses terres. Un tunnel épouvantable d'une longueur que nous ne pouvons estimer est bordé par des êtres informes avec des yeux perçants, Ils scandaient, seigneur mon Dieu
tu es le seigneur du temps de l'histoire et maitre de la nature et de toutes les formes de vie où de mort qui se trouve dans cet endroit que l'on à l'habitude d'appeler les basses terres. Maitre nous rentrons dans la crypte, sur le visage de mon assistant des larmes de joie coulaient, nous somme envahis par une immense voute éclairée par d’énormes cierges, et comme d'habitude des chants merveilleux se propagent dans la crypte. Des milliers d'enfants chantent à l’unisson, les voix de ceux-ci sont vraiment extraordinaires. Paris tu vas être purifié par une puissance dont tu es loin de te douter, tu vas être aussi vêtu de vêtements d'or et d’argent, ils vont te déposé sur la table de sacrifice pour que tu sois sanctifié. mais n'ais crainte je serais à côté te toi.
Ils ont porté le jeune homme sur le maitre autel,l'ont lavé, ils lui ont changé ses vêtements, l'ont couvert de fleurs et de bouquets, la sainte trinité apparu lui donnant un monceau d'espoir, lui accordant mainte et mainte discrétion, ont formulé différents actes de générosité qui apporteront une nouvelle force qui pourra être dans son acceptation une véritable armure pour la vie qui se dessine pour un futur proche. Maitre je ressens un nouveau sentiment, une nouvelle approche, et un nouvel espoir pour vous mon maitre et les différentes vies qui me sont offerte.
J'ai moi Paris le nouveau petit être qui se dissimule devant tant de force une joie contemplative qui émane de mon pauvre corps. Elle vous sera plus que nécessaire pour plus de vie, plus de sensation, plus de gourmandise mais avec le secours de mon maitre j'irai porter au loin mon avenir certain.
Après sa confirmation le petit paris demanda soudain, que faisait Emma Calvé avec tout ces gens qui s'appropriaient la vie du curé de rennes-le-château?
que faisait-il avec ces occultistes qui apparemment n'ont rien à voir avec le problème qui nous occupe.que pourrons nous faire pour arrêter ce carnaval qui brouille les faits exactes qui parsèment nos régions, Offet, Debussy et tous les autres qui ont porté notre curé à plus de compréhension, plus de dissertation, qu'ils nous fournissent eux la bonne formule pour nous amener avec plus de justesse dans leurs finitions, et qu'ils cessent de nous importuner et nous apporter la vérité celle qui nous foudroie et qui nous plonge dans un cirque qui n'est pas le notre.Ils ne nous apportent que confusion mais dans leurs faibles élucubrations ils se sont dispersé et n'ont que d'autres buts que de dissiper le peu de savoir qu'ils ont en nous amenant à d'autres événements.
Maitre je suis prêt, je vous suivrais pas à pas essayant de ne pas vous perdre. avec le renouveau que les entités m'ont donné, je me sens satisfait des apports que mon donnés tous ces êtres que vous connaissez. Ils sont parfois brutaux, ils ont changés le petit homme qui était en moi, ils ont renouvelés tout se que j’espérais, et par la suite mon octroyés des pouvoirs qui je l'espère seront profitable à notre destin.
En cherchant partout se que le prêtre Jean Vié dans son allégresse nous faisait entrevoir bon nombres de pistes qui jusqu'à présent
nous amenaient dans le néant, et fort de notre nouvelle espoir nous pouvions voir une bride du savoir et essayer de nous faire comprendre quel ressentiment nous pouvions explorer pour une quête qui je l'espère sera fructueuse et enrichissante pour les années avenantes.
Mon petit il est temps de retrouver ta maman, comme nous l'avions promis tu raconteras se que tu as vue avec ton nouveau Maitre. Mais garde-toi bien de ne rien révéler qui puisses engendrer des faits non contrôlés.
Je redescends la grande rue du village, j'ai un certain regard sur les gens qui eux sont loin de se douter de se que je viens de vivre avec mon maitre. je marche fier allant jusqu'a ignorer mes anciens amis. J'ai les mains dans mes poches, je sens une chose dans celles-ci. Un mot? une fleur? un dessin? je fouille mieux. Soudain je ressors de ma poche un peu de terre, ou plutôt une boule d'argile. Je regarde mieux je suis arrêté dans la rue qui mène à mon logis. Je l'étale pour voir les inscriptions dont elle est fournie. Sur une des faces est inscrit Jean Vié. sur l'autre Boudet suis Jean vié mort à une date ultérieur. Je me dis j'apporterais celle boule d'argile à mon maitre. J'arrive devant chez moi, j’entends ma mère dire, Il n'est pas encore là? je commence à avoir du soucis. A dit-elle je l’entends monter les marches qui mène à la maison. Maman, maman je suis là, J'ai vécu avec mon nouveau maitre des choses merveilleuses. Je me suis retrouvé dans la crypte des curés. J'ai reçu la confirmation vraie, qui se distingue par plus de joie, une réelle sensation de bonheur, de force, et de puissance interne qui brûle dans mon corps de jeune homme. mon oncle est là ? Oui paris se soir je vous ais fait une soupe d'orties avec un restant de poulet. Tonton à tu connus les faits qui se sont passé au siècle dernier, avec l'abbé Boudet ? que connais-tu de cette histoire si secrète, personne ne veut en parler. Tu l'as lu le livre de Boudet, et son livre Lazare tu en as entendus parler? Oui paris non seulement je les ai lus, mais je les ai eus dans les mains, mais bon rien de spécial, si se n'est quelques passages intéressants. Tu sais l'Abbé Boudet était un original, il avait la conviction que les gens dans le temps venaient de l'Asie mineur, sans écriture, ils étaient cueilleurs, chasseurs. Leurs seul raison de vivre était dans la guerre qu'ils se faisaient continuellement. Le fracas des armes les remplissait de joie, et tuer son prochain était leur quotidien, suivie du pillage en plus de tueries mémorables. Au moyen-âge les seigneurs et leurs populations avaient l'habitude de mettre à l'abri leur trésor, les victuailles, les animaux et tous leurs biens précieux pour les mettre à l'abri des cohortes de brigands qui parcouraient la région dans des CAYROLO. C'est pour cette raison que l'on à trouvé bon nombres de restes, de reliques qui ont comme un témoignage révéler leurs faits d'armes.
Nous nous apprêtons à souper lorsque tout-à-coup une voix forte se fit entendre. Paris, il faut que tu te rendes à Montferrand près du lac je t'y attendrais dès se soir. Ma mère me dit, paris soit prudent et pas de bêtise. Je pris un trognon de pain et couru en direction de la colline de Montferrand. Ce n'est pas possible pendant mon voyage des centaines de gnomes de petits êtres me suivaient en riant, en chantant la chanson de l'eau vive. Ils chahutaient entre eux me barrant le passage de temps en temps faisant fi de ma déconvenue. Certains disaient Il va crier le furet, le furet des bois jolis, il est passé par ici il repassera par là. Puis de l'eau de l'eau partout ces petits êtres formaient par moment un pont pour éviter que je ne me mouille ou que je ne sombre sur les côtés du lac. Je suis assailli d'une nuée de moustiques qui se ruent sur mes bras dénudés. Et toujours pas de Maitre à l’horizon. J’entends au loin l'orage qui gronde. Il commence à pleuvoir. Les petits êtres riaient de plus en plus. Soudain je buttais sur une chose informe, noire, gluante, visqueuse. Paris ne touche pas à ce Roch
Je suis à côté de toi. Me relevant je vis mon maitre majestueux entouré d'une auréole flamboyante, une force phénoménale se propageait tout autour de lui. Les petits êtres se sont tu, un calme incroyable se fit entendre. Paris vois tu ce lac? oui maitre. Il renferme tout les secrets de cette contrée, Il représente la mer morte, la région de SODOME et GOMORRHE. Il n'existe plus aucune vie en ses lieux, c'est la désolation la plus grande. Elle, dans les temps anciens a connue la guerre nucléaire. La bataille a été grandiose elle a engendrée une contamination totale. Tout se qui à vécu a été anéanti. Les plantes les animaux, l'air, l'eau etc. tout n'est que mort, et cela à la suite de la grande guerre des anges contre les démons. Le très HAUT a fit taire une époque qui n'est pas la notre et à donné à se site le nom de LACTORRA.

Boudet avait raison lorsqu'il disait à propos des ALLOMBROGES
Sur la rive gauche du marais, apparaissaient les puissants « ALLOMBROGES » ALLOW : permettre, « BROUGTH » : brou, mettre au jour.
Les « ALLOMBROGES » sont donc ceux qui ont le pouvoir de mettre au jour des vérités anciennes de la plus haute importance. Ils suggèrent une menace en la présence du marais infesté.
Des villes ont été englouties dans de semblables lieux, et tour à tour elles réapparaissent sans doute par le pouvoir puissant des « ALLOMBROGES ».
Les Gaulois ont rencontré ces marais, ils ont donc été fort empêchés dans leurs acheminement vers la terre promise, ils ont du construirent des ponts afin d’évité les différents obstacles qui se présentaient sur leur passage.
En passant sur ceux-ci ils ont à certaines époques de l’année vue les villes englouties accompagnées de leurs squelettes etc.
Mais par un heureux hasard, « LUGDUNUM » LUCK : accident heureux qui vient réconforter une personne ayant des ennuis d’argent et étant obligé de se réfugier dans cette contrée à l’abris des créditeurs de l’époque.
Ces « MARAIS INFESTES » étaient pour certains la garantie
que personne ne pourrait ravir des biens gagné si durement.
LE LAC DE BARRENCK

Au cœur du MARAIS le lac de « barrenck » (stérile) et
«LACTORRA» LACK : lac : TORE (tear) larmes, EYE avoir
L’œil sur
 
Avoir l'œil sur le lac des larmes


Je me répète, mais sachez qu'a ce stade de la compréhension de cette histoire  
il est des points que l'on ne peut pas négliger. Bien des points se recoupent et forment un tout qui s'amalgament et se complètent entre eux. C'eux qui ont fomenté avec soin, et ont construit cette arche pour les âmes qui cherchent à s'élever et à conforter leur savoir tout en restant simples, pensent qu'il est très important pour eux de raccorder leurs pensées avec leurs actions pourvue quelle restent compréhensibles pour la multitude.
Mais regarder plutôt l'oeil de la région.


Cette roche que l'on voie de derrière est le gardien du Bezu

 
 


Le gardien du Bezu regarde l'œil d'où l'importance de celui-ci.  
Le gardien du Bézu ne regarde pas seulement l'oeil mais aussi le  
château blanc.

 
ces photos proviennent toutes de las-bordo-d'el-Soulas
Mon petit nous allons voir se qui se trame au Bezu, car il y là,
matière à réflexion, et laisser le Bezu c'est comme laisser les
deux villages qui nous préoccupent.
Le Bezu  
Si un jour vous vous trouvez au BEZU là ou la route s’arrête  
Pour laisser place à un sentier muletier tout près du cimetière Vous ne serez pas loin de l’enfer, car une étrange sensation, un
Malaise indescriptible vous saisiras ; puis s’installera la peur et
L’envie de vous échapper le plus loin possible de cet endroit a jamais maudit des dieux . ce lieu est pourtant ancestrale, il respire la magie a plein nez.
Voyez vous-même pas très loin des quatre maisons qui forment
Le village, un cimetière est là.
Plus de vies sont mortes en ces lieux que de vivantes dans le village .
Le Bezu inspire la crainte la plus incompréhensible, bref c’est
L’empire de CAIN le meurtrier et le maudit. Il l’on ainsi jugé.
Quand vous serez sur ce sentier muletier, portez votre regard
Vers le haut de la montagne qui se trouve en face de vous.
Vous verrez « las bordo Del soulas » autre lieu cauchemardesque
Entre les chênes et la garigue, d’énormes pierres sont posées
Entassées les unes sur les autres, plus hideuses que nous ne pourrions le supposé.
Une roche plus particulièrement grotesque semble monter une garde perpétuelle., une représentation de cette roche vous montrera Que tout ceci est vrai.
Sous ces amas de roches, de profondes grottes avec
d’énormes yeux vous guetteront. Ils vous permettront aussi de pénétrer à l’intérieur de celle-ci et si par hasard vous collez votre oreille sur L’un de ses orifices, tel un cornet acoustique vous entendrez très clairement les bruits s’amplifier se Rapprocher se regrouper autour de vous, des pas vous marcherons dessus.
LES CRUCIFIES DU BEZU
 
Les cris invisibles de ses crucifiés d’un jour parviendront jusqu’a vous avec force et fracas . Toute la montagne rugira du sang qui par longs siècles à coulé en ces lieux, les restants fossilisés d’ossements humains sont rangés au sol, couchés les uns à côté des autres ; ils sont marqué d’un trou au sommet De leur crâne. Leurs visages crispés par la douleur ainsi que leur corps meurtris et rompus dénote l’immense souffrance de ces gardiens de la vérité passants et repassant devant vos yeux écarquillés par la surprise et par la peur .Leurs marques restent indélébiles pour l’éternité. Dès l’Or ne vous retournez jamais , partez du pas le plus vif et ne revenez jamais car ils vous suivront en d’autres lieux ou d’ autres temps ou que vous soyez ils vous retrouveront comme ils ont retrouvé ABEL. Des cet instant vous ferez partie de l’empire de CAIN. Boudet ne nous dit-il pas en parlant d’ ABEL il présente l’image de L’ EPEE. et la mort par le crime affreux de son frère aîné.
To ape (epe) présenté l’image de HELL, enfers.
Nous marchons maintenant vers quelques endroits fameux, d'où sorte-les  
éléments essentiels qui nous préoccupent.
Maitre j'ais entendu parler d'un Saint qui monterait la garde en ces lieux.
et surtout dans quelques déserts ou peut-être quelques cimetières.
LA DERNIERE DEMEURE


 
SE RENDRE DANS UN LIEU LUGUBRE ET
DESERTIQUE AUPRES D’UN SAINT LA NUIT


De quel saint s’agit-il ? Mais laissons de nouveau la parole  
A notre ami. Les enfants d’ISMAÊL désignent DIEU par HALLAH, sanctifié
DIEU était encore connu et désigné sous le nom de SADDAÏ
Voulant exprimer une idée de largesse d’esprit, quelqu’un de
Libérale, donc soyons le nous aussi.
Boudet quant à lui verrait ce mot dérivant de SATE - (sete)
Rassasier et de to Aï (eye) avoir l’œil sur.
Mais voyons ce mot différemment comme étant SAD -
Malheureux, lugubre, désolant : to Aï (eye) avoir l’œil sur.

ADONAÏ : était un autre nom pour désigner DIEU. C’est le
Seigneur le dominus de l’écriture sainte, en Celtique ce mot
Dérive de to ADD, ajouté. To OWN, (ôn) posséder to
AÎ (eye) avoir l’œil sur.
ADO - difficultés : NIGTH - la nuit. Ou ADOWN
Une terre Aï (eye) avoir l’œil sur. " la V.L.C H.boudet "
Donc c'est bien un saint, gardien d'un cimetière et par conséquent un
Dieu ou un démon peu importe. Ce qui parfois dénature la véritable
identité de celui qui occupe nos pensées.
Nous rejoignons maintenant le territoire du serpent. Il se situe a
proximité de la forêt des grottes, ou territoire de Caïn ou Tubalcain.
Mon petit reste attentif aux propos qui suivent car ils sont d'une
importance primordiale, et les rejeter serait catastrophique.
LE TERRITOIRE DU SERPENT
 
ET SURRIA SHOW - MONTRER
HARRY PILLAGE
CANT’ POUVOIR
ABROAD L’EXTERIEUR
IBERE LA BORNE
WAR USAGE
DULL EMOUSSEE
SPA. TILL VERS LA VILLE D ’EAU.


 
 
ALLEZ JUSQU 'A LA VILLE D’ EAU A L ’EXTERIEUR
UNE BORNE AYANT LE POUVOIR DE MONTRER LE PILLAGE.


Boudet nous parle du menhir émoussé qui a perdu l’acuité de son sommet . il se trouve effectivement a l’extérieur de la ville, et se situe sur
La route de Bugarach tout près de l’endroit ou trinque bouteille déverse Ses eaux dans la BLANQUE.
Pour retrouver ces BORNES, il faut obligatoirement de rendre sur le
territoire de CAIN. Il se situe sur le territoire du « SERPENT » où
ANNEAU DE DIEU.
Sans peur atteindre ces Bornes qui limitent cette zone. C’est à cette seul condition que sera retrouvé la « VRAIE LANGUE VI VANTE ». Où « CELTIQUE ».
Le territoire de « CAIN » où « TUBAL » fait partie intégrante de cette LANGUE : avancé de terre, SHELL : coquilles, IKE allongée.
Une langue de terre allongée, ou pullulent les coquilles où plutôt les « KJOEKKING-MOEDDING » du Danemark où d’ailleurs !!!.
Dans l’église de rennes le château on retrouve des coquilles un peu partout. Ici la coquille bâtissante, là bas la coquille st Jacques ,ailleurs la coquille tout court où amas coquilliers de la Reine.
Louis Fédié, nous parle de ces amas coquilliers et les situent
sur le terrain en face de l’hôtel de la Reine du village de
Rennes-les- bains, où si l’on veut en face de l’ Autel de la Reine.
Là sur le flanc de la montagne ils ont mis à jour presque au
Niveau de la route, une couche de cendres pétries, De charbon,
d’ossements de poulets, et de lapins, D’arêtes de poissons et
D’écailles d’huîtres. "Le comté de Razès louis Fédié".
 
Maitre c'est très compliqué, je n'ais pas encore assez de connaissance pour aborder un problème aussi ardu. Paris bientôt tu pourras
comprendre ce qu'a voulu exprimer l'abbé Boudet. Les jeux auquel
il a voulu nous démontrer sont des mots qu'il faudrait comprendre
comme tel.
Nous pouvons ajouter que tous ses maux pourraient nous faire perdre
en quelque sorte la tête.
KJOEKKEN - MOEDDINGS
DJOEK - jeu : KEN - savoir : MOWED - fauché la tête :
DING - La jeter avec violence.

Il est normal qu’on ait été obligé d’arrêter ces jeux et d’enlever cette
belle sculpture de la place qu’elle occupait pour la soustraire aux ravages de ces jeux. Ces jeux se pratiquaient dans le temps en Angleterre, dans le Pays de Cornouaille, et le Devonshire, en
Ecosse, et même en France près d’ HIERES DIE - la mort : HERE - ici.
Boudet nous dit qu’un menhir était conservé à quelques pas de là
On y avait sculpté en relief une magnifique tête Du seigneur jésus
Le sauveur de l’humanité. Cette sculpture a vue plus de Dix-sept siècles
et a fait donne à cette partie du plateau le nom de CAP –DE -L’HOMME .

Mon petit Pour t'aider, sache que l'une d'entre elles à été enchâssée
dans le mur de l'église de Rennes-Les-Bains.
Cette tête à été largement diffusé dans plusieurs ouvrages il n'est
donc pas nécessaire de la reproduire ici. pourvue que se soit la bonne
sculpture.

Maitre il est tard je peux rentrer chez moi ? mais oui mon petit
demain nous irons vers d'autres destinations qui seront pour toi
bien plus explicites.
Me voici courir vers ma maison. Il ne pleut plus, j'ai du mal à
reconnaitre les endroits où je suis passé précédemment pour
rejoindre mon maitre. Les pierres environnantes me font barrage
quelques fois, je bute constamment contres les roches, je tombe
plusieurs fois me raccrochant aux herbes qui foisonnent en ces lieux
magiques. J'éprouve un sentiment de compassion envers cette
nature profonde qui m'entoure. Tout-à-coup une voix se fit entendre.
Paris, paris suis le chemin qui mène à ton logis, décrit tout se que tu
as vu avec ton Maitre sans exagérer et juste au plus haut point.
Ta maman t'attend avec impatience.
Je monte les escaliers quatre à quatre, ma mère m'attend, il est tard.
Nous avons passé beaucoup de temps au lac de barrenck. Je me
retourne mes petits compagnons me suivent derrière moi. Paris va
voir sa maman, il va se faire gronder, Paris ou était tu passé ? je me
suis fais un souci d’encre. Maman j'étais avec mon Maitre au lac de
Barrenck nous avons fait beaucoup de marche, nous avons aussi vu
les gnomes et les elfes nous accompagner partout nous dévoilant les
propos de l'abbé Boudet. Son anglais n'est pas parfait, mais si nous le
décortiquons nous pouvons voir qu'il est composé de plusieurs
monosyllabes qui accolés les uns aux autres forment des mots très
compréhensibles et à la portée de tous. Certains forment un tout, qui
ont un sens bien déterminés. D'autres forment dans leurs dénotations
des sous entendus propres, mais toujours accompagnés d’à-propos.
Maman Que mange t’-on se soir ? Une soupe de lentilles avec une
saucisse de Toulouse, un yaourt et au lit.
Je monte dans ma chambre et m'effondre sur mon lit. dans mon
sommeil, j’entends des bruits sourds contre la paroi comme si
quelqu'un se tapait la tête contre les murs de la chambre. j'allume ma
lampe de chevet, à ma grande surprise je vois. un petit-être ne
mesurant pas plus de 80 cm sautant sur mon lit en s'accusant de tout
les mots de la terre. Monseigneur paris? pardonnez-moi se tapage
mais je voulais vous dire qu’à présent je serais à vos côté de
jour comme de nuit sur ordre de l'assemblée générale que constitue
votre nouvel ordre et sous les ordres de votre Maitre Cédric.
On m'appel AZAZEL le grand chérubin. Je suis celui qui montra aux



hommes comment travailler toutes sortes de pierres précieuses
comment travailler toutes sortes de métaux et ainsi les transformer
en bijoux magnifiques, j'ais été aussi jeté sur la terre pour mille ans
pour avoir tenté le très haut en lui proposant de nombreuses
choses magnifiques en échange de son pouvoir. ainsi tout les mille
ans je suis pour ma punition rejeté sur la terre et cela pour l'infini.
Je suis donc à votre service pour toujours c'est mon seul espoir d'être
un jour sauvé de la malédiction du très haut.
Maitre paris vous pouvez dormir à présent tranquillement. Cette nuit
sera un condensé de votre journée avec votre Maitre dans votre
sommeil vous verrez se défiler devant vous les actes que vous avez
effectué au lac de Barrenck.
Incroyable dans mon deuxième sommeil, je me vis au bord du lac,
une canne à pêche à la main, remontant divers objets, la plupart
d'entre eux étaient constitué d'objets du culte, et puis tout-à-coup au
bout de ma ligne un vase magnifique qui a très certainement été
recollé. Je le regarde de plus près, je le dépose dans l'herbe
doucement une inscription soiss, serait-ce le vase de
Soisson? à moins que se ne soit autre chose. Mais quoi ? Je
demanderais à mon Maitre Cédric.

Si c'est le vase de Soisson. Les objets qui se trouvent ici ne peuvent pas
provenir du pillage de Rome par les Wisigoths, Mais plutôt de la
conquête par Clovis du territoire Francs. A moins que se ne soit la
deuxième partie du trésor d'Alaric qui avait été détourné et dirigé
dans les terres du Razès. Se devait être les fameux chariots de voyage
dont nous parlait à une époque donnée notre ami H.boudet. "Il prétend
en disant "1_ Covinus ou Covinnus char armé de faux des Bretons -
Chariots d'effroi-et Benna, sorte de voiture, d'où Cobennones, ceux
qui s'y trouvaient ensemble. Et Essedum, al esseda, sorte de char
destiné aux Reines et aux princes captifs sur un endroit élevé ; High"
haut, élevé,-- height "élévation, --- Seat "Siege élevé. Donc en claire "
un effrayant chariot armé de faux destiné aux princes et reines
captifs et mis sur un endroit élevé "Chariot élevé, ou peut-être le
grand chariot céleste.


L'appellation de Grand Chariot semble remonter au  
Moyen-Age où certains bardes druides nommaient la  
constellation " Chariot d'Arthur."  
Je raconterais toute les révélations qui m'ont été dévoilé au cours de
mon sommeil. Il est quatre heures du matin, je n'arrive pas à dormir, je
me lève, je me dirige vers le réfrigérateur, des yaourts ou de la
compote de pomme ? mon compagnon est certainement partie ou peut-
être s'adonne t'il à son sport préféré. Je pense à mon Maitre Cédric
.Il n'y a rien qui me ferais frémir, ou qui me ferais penser à d'autres
événements.
Dans ma fureur de vivre et dans mes soucis de comprendre les autres
événements qui vont certainement ressurgir avec mon maitre, je pensais
soudainement au tableau de l'église de Rennes-Les-Bains. Mon
protecteur soudain se présenta devant moi. Maitre paris que vous ne
Ne dormez point. Votre façon de voir le tableau de l'église que vous
affectionnez n'est que le principe actif qui vous harcèle, et de quel
façon. Depuis peu, les gens qui se présentent dans l'église qui vous
préoccupe, semblent être des personnes qui ne recherchent pas le
fond du problème, mais la façon d'entrevoir comment pourraient ils
faire pour trouver l'introuvable.
Comment pourrais je faire pour faire comprendre aux internautes
l'importance de ce décors dépourvu d'image qu'ils se souviennent de
ces mots qui martels ma tête et qui bruissent dans un endroit qui à eu
presque un non sens. Les épreuves qui par moment mon sondé et ont
confondu l'espace et le temps ce qu'il "fait bon de garder comme
souvenir non pas des phrases éloquentes , mais des principes définitifs.
depuis longtemps avec mon maitre, marchant dans la vérité et par
surcroit sonde dans mon esprit la trame, qui montre dans sa difficulté
les grands principes des immuables formes qui existent dans leurs
fondements,ont admis que peut-être nous pouvions exulté et sortir de nos
principes traditionnels.
Aller, viens, nous allons nous rendre en esprit à la Férrière.Je vais te
faire voir, comment Les gens à une époque reculé, ont par leur science
et leur savoir faire, réussi à transformer un vil morceau de fer, en une
magnifique oeuvre d'art. Nous pouvons entendre dans ces forges
Catalanes les marteaux frappant la matière première en l'obligeant
à prendre la forme que ces travailleurs avaient décidé de donner à ce
vil produit.
Boudet ne nous dit-il pas dans son mémoire," Au sud du Goundhill, le
regard est arrêté par la montagne de Garrosse-- garous( garence),salé.
Une ligne horizontale traverse sa pente du nord : C'est le chemin
conduisant en ligne directe à Sougraines et à la fontaine salée, où la
rivière Sals commence sont cours. Aux pieds de la Garrosse, se déroule
un tout petit vallon arrosé par le ruisseau de Goundhill ; et sur les bords
de la Blanque,une métairie fixe l'attention. la bergerie placée tout près
de la maison d''habitation, est bâtie sur les fondements fort anciens
d'une forges dont les marteaux étaient certainement actionnés par un
moteur hydrolique, comme dans les forges dites catalanes. On peu aisé-
ment s'en convaincre par l'inspection de la voute surbaissée, qui laissait
à l'eau du bassin supérieur un ecoulement facile dans la rivière. Un gué
fort commode existe en cet endroit. Cette métairie est connue sous le nom
de la Ferrière, les Celtes ont compris, soit le gué, soit la forge du

maréchal-ferrant qui habitait ces parages, car ferry signifie un lieu
où l'ont traverse une rivière, et farrier (farrieur) désigne un maréchal-
ferrant. " la v.l.c " h.b
Un gué dites-vous ? Oui paris , un gué sert aussi bien à guetter, qu'à
être guetté. A force d'épier les uns et les autres pour tel où tel raison.
A ce petit jeu bien évidemment les uns et les autres peuvent êtres la
cibles d'actions malveillantes.
Mais un gué sert aussi à traverser une rivière où tout autre obstacle
naturel qui empêche le voyageur de poursuivre sa route pour tout un tas
de raisons bien évidentes.
Azazel me dit soudain , tu ne sens pas cette odeur de rose ? Oui, Oui c'est
incroyable comme cette plante par ses avantages peut procurer du bien
être. Mon maitre me dit soudain, sache que bien d'autres plantes ont des
atouts sérieux qu'il ne faudrait pas sous-estimer. Même si leurs odeurs
restent inexistantes, elles n'en restent pas pour autant neutres et sans
intêret.
Azazel me dit , dés le matin , et jusque dans le milieu de la matinée, vois
comme cette rosée est éfficace. Elle reste la matière nourricière qui par
ses dons, fournie à la terre l'élément essentiel les oligots éléments servant
a nourrire cette masse encore jeune et pleine d'avenir. Cette rosée
recueillie au tout début de la journée , et bien avant , a été déposé sur
les draps des mitounes où fées nettoyantes. Jalouses de leurs linges
étendues dans les prés de la vallée d'Auriac ou de Lanet.
Dans le temps ou cette Rivière nous parlait naguère du roi
Rupper. Il vivait avec sa mère sur les coteaux de l'Orbieu,
cherchant dans les grottes Environnantes quelques
nouveautés. Il puisait en lui une force divine qui à n'en pas

Douter se révélait importante. Tombant amoureux d'une des
Mitounes. Il prit sur lui de passer outre et prit soudainement un
des linges environnant. Tout-à-coup dans un Bruit de tonnerre et
volant de toute part, les fées nettoyantes surgissaient de tout coté. Elles
n’avaient de cesse que de proférer des mots d'un autre âge, elles
ne voulurent rien Savoir, alors dans la puissance qui les
animent elles frappèrent sur ce pauvre Berger qui tenait dans ses
bras ces quelques draps. Retournant dans ses pénates et meurtrit
de tout côté, il suppliait sa mère pour quelques Apaisements.
Sans comprendre se qui lui arrivait et se repliant sur lui même.
Il se revit près de la grotte des Mitounes projeté de toute part,
comme une bûche de Bois dont nous nous empréssons de la
mettre sur le devant.

Tout les jours de l'année , nourrissant cette matière mélangée
aux pétales de roses, avec cette rosée matinale formant une
masse qui aux fils du temps devenait de plus en plus rouge ,
avec une odeur de plus en plus répugnante. Après bien des
prouesses , cette masse de matière première était amemée à la
Ferrière, ayant durcis comme le fer le plus résistant , et portée
dans des fours appropriées, elle était cuite au plus haut
degrès.à la suite de sa cuisson, cette matière était broyée avec
les meules et les marteaux de ces forges catalane.Ce produit
ayant été transformé en poudre très fine, finissait dans certaines
bourses qui faisaient la fièrté du neimheid , qui eux la
distribuaient aux pauvres guerriers leur redonnant la force
dont ils avaient besoin pour poursuivre leur combat de tout les
instant. Ce neimheidh se nommait tubalcaïn et restait le maitre
du territoire du serpent. Ce térritoire comporte sept bornes,
toutes repérables sur le terrain.Il se situe à las Bordo-del-Soulas.

Le Territoire du serpent

 
La maison de Cain et le trou menant peut-être à la crypte des rennes.
TUBALCAIN : « LE BAQUET OU LA MAISON DE CAIN ».  
Tubalcain, aidait le « NEIMHEIDH » en leur faisant respecter les limites faites à l’aide de ces bornes, ce qui délimitait la maison et permettait le juste partage de ce blé fraîchement mis dans le baquet en vue d’une juste répartition du produit nommé ci-dessus et faire ainsi la distribution de blé aux valeureux guerriers du
N EIMH EIDH.
Si les limites étaient dépassées, la distribution de blé ne pouvait en aucun cas se faire. Il fallait alors attendre de nombreux mois pour que celle-ci pu enfin avoir lieu.
Dans le cas contraire, les métaux précieux étaient mis dans un baquet parfaitement étanche ; ne laissant passer aucune impureté, le goudron qui s’étant soudainement déposé sur la paroi interne, retombait sur le produit fraîchement fondu et le recouvrait entièrement pour le cacher aux yeux des insensés qui aurait certainement déséquilibré la distribution.


Maitre, ne serait-ce pas de la poudre aux yeux que cette histoire ? n'y
aurrait-il pas un autre moyen de parvenir au même but ? Oui paris mais
cette voie est bien trop dangereuse, nous en parlerons plus tard.
Maintenant rendons nous au moulin du ruisseau de couleur. Fief du
marquis Béranger . Nous avons remarqué que ce petit ruisseau, est en
amont d'une limpididé et d'une pureté extraordinaire ,alors qu'à sa
sortie après avoir traversé ce moulin, cette eau était devenu trouble et
pleine de sédiments ,bourbeuse et chargé de restant que compose l'écorce
du blé.
Pouquoi ne pas regarder fièrement la page XI du livre de notre amis, et
prendre en fin de compte, où espérer que tout se passe selon ses dirent.
empreint de justesse et de bon sens.
Azazel me dit tout à coup, pouquoi regarde tu de coté dans l'église du
batisseur de cet endroit, les différentes statues de stuc , qui de leurs yeux
hagards, et sans prétention nous font entrevoir leurs secrets sous-jacent.
que pourrions nous dire de cet évenement que parmis tant de mystères ils
ont flirter avec le démon de ce lieu insolite nous amenant à plus de
réflection, où plus de réaction .

Mon maitre me dit soudainement, Paris regarde vers le levant, et vois
dans le secret des pièrres qui nous entourent, la part des choses. Depuis
le village du grand Seigneur de cet émicycle que pouvons nous voir ?
Les monts, les vallées, les dépréssions du terrain qui forme le monde du
Neew-meed , L'espérence de notre grande satisfaction ,mais aussi la
découverte du monde de notre ami H.Boudet . Il nous sonde et espère
que dans notre recherche sans cesse mélé à notre volonté de comprendre
l'inscencé poème qu'il à écrit dans son livre éternel.
Azazel et mon maitre me disent, vois le Cromlech de Rennes le château
comme il est beau. Celui-ci au moins il est rond et sans bavure. Il
ressemble vraiment à ceux que nous avons l'habitude de voir dans les
monts Basques qui parfois nous demande par leurs formes pures,
de formuler quelques paroles , qu'ils sortent des évangiles, où de
quelques manuscrits oubliés , dans des crypes non encore découvertes,
comme par exemple les manuscrits de NAG HAMMADI.

aurais-je besoin de compensations pour pouvoir ouvrir ma bouche en
formulant des prières que notre Seigneur nous à apris?
Nous avons changé d'habits pour parler de notre église, Nous avons
changer nos vêtements pour plus de compéhension, Nous avons changé
nos capuches qui paraissaient non appropriés, et nos pas aussi sont
devenus plus secrets, plus juste en affirmant que dès l'ors nous seront
obligé de nous reférer à la puissance du moment, qui est celle de la
religion actuelle. Que nombres d'entre nous se fassent tout petit devant
tant d'humiliation, Les faire fuir, où leurs donner plus de vérité en criant
que nous avons raison de parfaire leur initiation pour qu'ils puissent
regarder en face leurs erreurs qui a n'en pas douter étaient plus fausses
que le regard de la nature dont-ils ne conaissaient pas le sens.
Qu'ils progressent dans leurs affirmations, qu'ils s'humilient ,mais
qu'ils nous préservent de leurs vues dissidentes.

Mon petit me dit mon maitre , regarde maintenant le véritable cromlech
de Rennes-le-Château. La différence qui existe entre un hypothétique
Cromeck de Rennes-les-Bains,nous obligeaient à changer nos espoirs
incencés. Ils formaient à n'en pas douter des choses qui au premier abords
nous paraissaient juste et plein de lumière, mais à force de chercher
les différents éléments nouveaux, nous pouvons maintenant admirer le
véritable cercle où DRUNEMETON de Rennes-Le-Chateau.

En haut le village de Rennes le château , en bas à droite le Cromlech
centrale où DRUNEMETON
 




Le véritable Cromlech de Rennes-Le-Château.
Paris mon enfant tu as réussis à parler de tes convictions en matière de
religion. De ton piedestale enfantile, tu as démontré , que peu de personne
sont inertes,et sans sensibilité.qu'ils prennent patience tout ces herétiques
qu'ils comprennent que maintenant rien n'est plus important que la
nouvelle doctrine. Celle de la tolérance.
Mon maitre Cedric, mes amis mettons un pied dans le drunemeton de
Rennes-le-Chateau .Allons ensembles dans la nouvelle aventure qui se


présente devans nous. mon Maitre avançant devant le cercle magique
nous demande de le suivre, moi Paris je le suis aveuglement dans sa
démarche. Azazel me dit tout bas , n'ai crainte nous allons aborder là
une nouvelle approche, une nouvelle vue, une vie peut-être moins dense
et plus juste, elle se fige devant tant de nouveauté. pourquoi ne pourais-
je pas flirter avec mes sous-entendus.
Mon dessert est moins bon que le suc des abeilles. mais quant même,
nous avons devant cette image marcher dans les aphtes de la vie active
du nouvel ordre dont je fait partie.
Nous entrons dans le cercle magique, un choc nous pris à la gorge. Nous
nous trouvons dans un temps qui n'est pas le notre. Nous voyons sur la
Terre-Sainte des hommes en armes, Ce sont les moines qui vont
défendrent le Saint-Sépulcre. Drapé de grandes capes ornées de la croix
rouge déssinée dans leur dos, affirmant par là même leur provenance
de la famille des croisés ou Illuminati. En face les armées d'Aladin ,
insultant le tombeau des chevaliers du temple repliés dans les écuries du
grand temple de Jérusalem.
Partout ,sur la paille ils se sont installé, ils ont gagné leur droit de
passage pour se fondre dans la masse des musulmans avides d'en finir
avec ces infidels. Les Croisés par leur guerres incensées , et poussés
par les hommes d'églises dont le pâpe en tête ,ont dù entamer des guerres
vouées à l'echêque. Que pouvaient-ils faire empétrés dans leurs armures
lourdes et non adaptées contre ces goupes d'homme fanatique qui après
tout défendaient leur territoire. Ces templiers ayant en tête le reflet de
leur patrie lointaine ont comme ces conquérants plus tard ont voulue
asservirent ces peuples arabes . En vain ils retounèrent dans leur patrie,
L'Occitanie.
Maitre pourquoi n'écrivez-vous pas dans une syntaxe gramaticale moins
conforme à la doctrine des francs. pourquoi ne parlerions nous pas un
langage plus près de notre vraie langue parlée dans le monde par des
millions d'hommes. Paris notre langue quelle soit celtique où dite des
peuples sauvages, est plus approprié que les cours de langage qui se
propage dans les nouvelles écoles. Vois-tu dans notre quête de la
recherche fondamentale, dans les divers articulations de leurs dirent
disparatres, affirment par leur dons la transmission du savoir humain.
Azazel me dit,maitre, votre vue des choses semble quelque peu détruite.
Mais regardez devant vous . Vous marchez sur des cailloux ronds avec
sur le rebord des traces de sédiments. dans le fond j'apperçois la bête
qui garde précieusement le magot dont elle a la garde. Du bout de son
museau à travers les feuillus qui l'entoure , il n'a de cesse de
carésser se trésor immence qu'il surveille avec des yeux jaloux .



Photo prise en compagnie du hibou du pas de la roch
 
 


L'Ange de race batarde au ton sec et saugrenu Tient constement sous sa garde cet immence revenu .Que de ce roc je regarde comme si j'étais venu pour le voler de ce contenu. 
" Labouisse-Rochefort"
Maitre, maitre Cedric j'ai entendu une chanson, a moins que ce ne soit un
vilain grognement. Il est 17h , le temps s'assombri soudainement , le vent
se fit plus fort, il commence a pleuvoir, un orage? non me dit mon maitre
nous avons certainement dérangé les entités de cet endroit . Prenons nos
dispositions. Traçant le cercle magique nous nous infiltrons dedans avec
azazel. Celui-ci me dit tout bas " nous n'avons rien a craindre maintenant"
Nous pouvons voir de temps en temps le gardien de ce lieu insolite aller
et venir ,se cachant derrière les roches ,les arbres, les talus, et sous les
feuillus, réapparaissant dans des endroit constamment différent.
J'entendis une voie forte avec un léger accent."AZAZEL qui sont ces gens?
Tu sais pourtant que personne ne doit approcher cet endroit sans un
passe-droit .Vous êtes dans un environnement réservé à la vraie
royauté , Celle des premiers Seigneurs qui ont fondé l'empire de la grande
lande de terre chevaleresque,et qu'en aucune manière vous de devez
franchir.
Nous somme les protégés de Jehova lui-même. nous venions sans fausse
pensée en ayant que de bonnes intentions .Nous voyageons pour
comprendre et surtout pour faire comprendre à ce jeune enfant l'intérêt
que la nature nous offre. J'ai là le sceau du grand Roi Salomon . Nous
vous serions reconaissant de ne pas nous importuné davantage et nous
laisser continuer notre voyage dans votre domaine . Vous avez cinq
minutes pour partir après celà vous ferez la connaissnce de mes
pouvoir.Mon Maitre claqua des doigts aussitôt l'être informe se mit a
hurler ,la terre se mit à trembler ,des centaines d'esprits se mirent en
bataillon sur le pas de la Roque.
 
Les gardiens du Pas de la Roque
Ces bataillons se regroupèrent autour de l'entrée d'un lieu jalousement gardé. ou peut-être
sont caché des nouvelles importantes, qui pourraient éventuellement faire basculer les
institutions où peut-être certains dogmes qu'il ne faudrait certainement pas bousculer.
Une entrée jalousement préservée , à l'interieur des repas de fête.





 
 


Cette photo est unique, Elle montre la vie dans le floue de certains personnages.
Mon Maitre Cedric cria très fort, Toi le gardien de tout les secrêts, et quelque fois des trésors
cachés, Décline ton nom. Serait-ce toi qui ante certaines églises de la région ? Ou en face
du sauveur tu essais de l'égaler sur les carreaux Beauceant du terrible endroit que tu
affectionne. Mon maitre de sapience a déjà eu à faire à toi, Tu devras rendre des comptes au
Très-Haut.Tu n'as pas réussis à préserver le site dont tu es le soit disant gardien, nous voyons
déjà le cordon de ta bourse prète à craquer tant-elle est remplie. Nous allons continué notre
voyage avec où sans ton consentement en gardant en tête l'endroit précis ou tu habite.
Mon maitre Cedric claquat une seconde fois les doigts, aussitôt nous nous retrouvons sur le
territoire du serpent en face du village des faussaires,des mineurs où peut-être des fondeurs.
Azazel me dit , J'ai vu des choses infâmes dans les affres du pas-de-la-Roque. Le gardien
n'a pas respecté les normes indiqués par ses supérieurs, et surtout par un non sens d'étique
évident qui devait être respecté coute que coute surtout à cette époque chevaleresque.
Mon petit protecteur me montra bon nombres d'éléments qui constituait le butin. et toujours
cette odeur répugnante qui circulait en ces lieux malfamés. Le NEZ a bon gout quelques fois.
Rappelant que certains travaux qui ont été éffectué en vue de transformer une matière vile en
une matière noble . Qu'elle est toujours accompagnée de fetides traces d'infâmies qui collent
à la peau mais que peu de gens arrive à la déceler.
Depuis peu de temps j'ai été balloté de toute part, j'ai compris que dans ce monde actuel, nous
devions nous résigner, accepter bon nombres de directives qui je l'espère seront nous apporter
quelques notions de dictions propres faisant partie de la langue de nos ancêtres. Nous avons
perpétré de nouvelles approches qui nous parraissaient fondamentales. Serions nous en face
de certaines vérités ? serions nous en conformité avec le monde chevaleresque auquel
certains homme de patience comme les jésuites où peu-être les hommes blancs dont faisait
partie notre Seigneur Jesus-Christ avaient décidément pas d'autres solutions que de faire
accepter sa nouvelle doctrine.
Qui sont-ils ces hommes blancs ? Ces Esseniens, Où peut-être ces Zélotes qui ont par leurs
dévouements apporté leur foi pour la nouvelle religion. en appliquant les récits des évangiles
officiellement reconnus. En employant le terme d'appocryphes, Textes officiels cachés
Ces inconnus qui ne figuraient pas au début de la nouvelle religion, ont par leurs actions
déterminés des base solides pour une compréhension saine et pleine de vigueur.
Dans l'émicicle de la compréhension, Azazel me dit, que vous ne soyez pas triste mon
Seigneur. Ces écrits ressortiront un jour , plus tard et seront étudié avec soin, nous apportant
la verité celle que ses hommes persécutés adonnés à l'ascetisme et la contemplation , seront
recouvert bientôt de blanches capes longues, croisés de la flame rouge de ceux qui
respectent les fondements de l'église naissante.
Ces Pâpes , attaché à leur entreprise lucrative, ont par tout les moyens décimé bon
nombres de sectes, où d' institutions nouvelles , leurs reprochant de ne pas respecter les
principes d'une des religions les plus stricte de la chrétienté, Ils ont par des principes
primaires asservi des millions d'hommes où de groupes d'hommes n'ayant pas les mêmes
idée et surtout par leur gestes inscensés avaient bousculé les base mêmes de la Chrétienté .
Même de nos jours, ces écclésiastiques rejettent d'un revers de main les propos nouveaux que
bon nombres de chercheurs, avaient été par leurs recherches pourtant soutenu par
d'éminents savants, étayé des vérités misent au jour, étalé devant les peuples recherchant le
vrai dans la vie religionnaire, Ils ressemblent à certains témoins qui n'ont rien vu et rien
entendu. Mais soudain dans un regain de solidarité, et petit à petit, la lumière d'une nouvelle
doctrine est en marche. Ces petits prêtres assimilés à la grande église de Rome, qui demande
aux familles les plus pauvres de l'argent pour bâptiser un enfant, pour la communion, pour le
mariage etc..
Ces hypocrites de la foi , nous font penser à quelques commerçants assoiffés de gains pour
recompensé leur maigre travail. Ils seront mis à l'écart . Le nouveau Messie envoyé par des
forces peu communes ,attendu par des millions d'hommes et de femmes rejeté et surtout laissé
dans une misère noire, sera le nouveau Sauveur de l'humanité. sera t'il de nouveau crucifiés?
Ainsi est faite la race humaine toujours à la recherche de son bien être mais pas forcément à
celle des autres .
Je comprends, maintenant qu'elle à été pour le Christ , la figure couverte de sang mélée à
l'eau qui a recouvert son visage, persécuté, rejeté par toutes les institutions et même par
ses apôtres qui ne l'ont pas soutenu dans son infâme destin. laissant derrière lui les larmes
continuelles de Marie de Magdala la pêcheresse et toute sa famille ainsi que plus tard celles
de la Chrétienté. Dans toutes les églises de tous les pays du monde , inlassablement nous
demandons pardon au Sauveur. mais d'un autre côté nous semons la misère ,la maladie non
soignée par manque de moyens, et pourtant l'église hypocrite continue à remplir ses caisses de
dons innombrables venu de tous les horizons.
Cedric mon Maitre , me dit, viens mon petit et ne soit pas triste nous allons de nouveau
retrouver le tombeau du grand Romain que j'ai délaissé avec mon ancien maitre de Sapience.
nous devons tout d'abord demander au puissantes forces du Neimheid le droit de nous y rendre
sans danger.
Azazel cria soudain, méfiance, méfiance cet endroit même avec les autorisations reste très
dangereux. La menace invisible reste active durant des milliers d'années et l'approcher serait
pure folie . Je vous en conjure ne vous rendez pas dans ce lieu mortel pour tous. Il y à un
autre moyen d'approcher ce site , nous allons nous y rendre en esprit, comme celà nous ne
risquerons rien. Mais au fait existe-t-il vraiment ce tombeau ? certains auraient peut-être
confondu avec celui du Lazare !!!

Le grand Romain est le mort du RAZES. Il est caché dans
une modeste et froide maison, sous une dalle de marbre
blanc, mal dissimulé. Il sera découvert par un initié qui
obligera nos politiques à changer leurs lois.
BATON EN MAIN. PARCOURANT LE RAZES .
MIS AU MILIEU DE LA FORËT. LA PUISSANCE
DE SON ESPRIT MOUILLE ET LA TËTE ET LES PIEDS.
UNE PEUR SOURNOISE S’INSTALLERA. AVEC VOIX
TREMBLANTE PAR ORDRE EMIS.
LA SPLENDEUR DIVINE OU MALIGNE PRES DE LUI
S’ASSIED DEVANT LE TOMBEAU MAUDIT.
Le tombeau du Grand Romain est le seul qui est moulu dans le plomb,
protecteur des effluves et des Ondes quelque peut nocives.
Se protéger de qui, de quoi ? De nos petits pêchers qui à notre naissance
font partie de nos conditions même qui font La différence entre l’enfant
et le mature, qui lui profite bien évidement des biens de cette vie fut elle
furtive ou non.

Se soir dans mon someil , j'irai avec mon maitre et mon petit protecteur dans des endroit
bien connu, arracher un des dernier secret que même les religions et leur représentants, n'ont
pas comme dans les premiers temps de la Chrétienté attacher beaucoup d'importance.
Nous arrivons dans le fief des Parfaits , dans le château des princes de naguère, élevé au
milieu de la plaine , fièrement établit sur son tertre légerement au dessus des plaines
environantes . Cet édifice resurgit d'un autre âge, bien préservé, magestueux, nous fit
comprendre que là un mystère important à été préservé. A droite en regardant du côté du
village voisin, se dresse un tombeau des plus énigmatique, plus loin un monument mégalithique
nous invite à penser qu'il n'est pas là par hasard, mais bien pour une raison bien précise.
Il est là le grand tombeau de se peintre fantastique , écrivain par moments.

 
Certains pensent qu'il regarde la Pic de Laval-Dieu,nous, nous pensons qu'il en fait partie.
A gauche du tombeau du pastre nous voyons en surimpréssion la tête du poussin d'Arcadie.
Au sol nous pouvons distinguer le rayon qui nous guide vers un autre monument situé au col
d'al pastré. ainsi que la protectrice des bergers de se paysage fantastique et hallucinant.
De même que le tombeau Mégalithique qui se trouve sur le territoire de Serre .  

IN MEDIO LINEA UBI M SECAT LINEA PARVA
Azazel me dit soudainement , avez-vous parler des allignements , ils figurent dans certaines
communautés. Ils se sont abandonnés pour faire connaitre là ou le diable nous insufflent
des idées qui parsèment notre contrée et qui par moment se fatigue à dirent des mots insipides.
Mon ami je suis confiant de parcourrir les régions couvertes de bruyères, sentir, cracher,
dire notre avis sur la Chrétienté et l'ensemble des proses qui l'accompagnent. Devant ces
plantes qui nous aiderons peut-être à supporter les avis contraires qui fusent et qui me font
penser à ces ritournelles où chansons populaires qui nous épuisent par moments.
Je suis comme ces feuilles blanches vierges de toutes inscriptions, bien quelle soit dans cet
état neutres de toutes sensations ,elles nous parlent quand même de quelques solutions
à venir. Dans mon petit coin , Je mache inconsciement quelques herbes hallucinantes qui
propagent les dires des Dieux devant mes yeux.
Prenant ma canne à pêche , me promenant avec mon maitre et mon petit protecteur , Nous
marchons le long de la rivière de la Sals nous flanons, et soudain Azazel me dit , mais c'est
un fauteuil d'enfant qui se trouve sur le chemin des Roulers, les accoudoires sont bien trop
hauts pour un adulte , les avaient t'ils obligé de s'assoir sur ce siège démoniaque ? Les
aurraient-ils forcer à servir avec leurs petits cerveaux non habituer à voir les mouvements
des planêtes environnantes ? Les prophéties ancestrales qui alimentaient les oracles des
princes du moment, où peut-être les trouides enseignants ,cherchant des signes dans le ciel
nocturne du moment pour pouvoir appaiser les quelques guerriers restant du Neimheidh?
 
Fauteuil du Diable
Dans ce chemin peu fréquenté, nous pouvons appercevoir en face du fauteuil proprement
dit, à travers les touffus qui gene notre vue de l'ensemble du cromleck de Rennes-Les-Bains
des chemins non répertoriés sur les cartes officielles. En regardant la carte du frère
d'henri Boudet, et regardant sous les buissons qui nous entourent les cultures d'antan .
Mon maitre leva la main, aussitôt le paysage se transformat ,et nous revimes les
chataignés , les pièrres formant le Cromleck dénudé des broussailles et de la végétation
qui polluaient le site il n'y a pas très longtemps.
Qui pourrait dire que parmis ce paysage dénudé de toute présomption, et fermé à l'oeil
qui cherche, il se trouve au premier plan pour voir les collines environnantes ou
pullulent les détails qui nous manquent à nos recherches intempestives , mais qui ne se
soumettent pas à l'appréciation de n'importe qui, et surtout pas aux seigneurs de l'église.
Lorsque mon père m'envoyait dans les collines au dessus de Rennes. Le matin très tôt
juste avant la coupe du regain, pour les bêtes de la bergerie qui attendaient ce déssert avec
impatience. Plus tard dans la matinée, avec un geste précis, nous devions dépecer ces anges
de Dieu. Dociles, elles prêtent leur chaire aux viandards qui avalaient cette nourriture avec
avidité. Ils profitaient de ces sacrifices pour assouvir leurs gosiers assoiffés de sang et
n'avaient aucune pitié envers ces animaux dociles qui n'avaient pourtant rien demandé à
personne. Par la suite ces tueurs d'innocents après être rassasiés ,et de chaire et de vin, en riant
Ils pouvaient commencer à raconter des histoires fabuleuses qui ne faisaient rirent qu'eux mêmes.
Vous cherchez la vérité ? Alors soyez prêt à donner votre sang plutôt que celui de ces
animaux innocents. Eux seul savent la vérité , l'endroit ou se situe l'entrée de la Crypte
des Rennes.

Rejoignant ma maison ou ma mère m'attendait avec impatience, fermant les yeux pour
mieux voir. J'entendis la voie de ma maman discutant avec un proche de la famille.
Mais que fait-il mon Dieu, pourquoi lui ai-je donné l'autorisation de suivre son maitre?
Elle entendit une voie forte, Maman je suis là, ne te fait plus de soucis. Je monte les marches
quatre à quatre jusqu'au seuil de la maison. Je crains une représaille, où une punition que
je pensais mériter. Et puis elle ouvrit ses bras pour acuillir son fils. Pleine de larmes
dégoulinante sur son visage flétri, et tremblante de toute part. Elle me regardait à travers
ses pleurs qui continuait à déformer son pauvre visage. Mon petit je ne puis
continuer à me faire autant de soucis. Qu'as tu fait avec ton maitre ? Tu as bien changer
mon fils, tu es un homme maintenant, j'espère que tu y trouveras ton compte dans cette
aventure.
Maman je ne t'abandonnerais jamais, n'ai crainte ,tu sais je pense continuellement à toi,
rien n'est plus précieux que la douceur que tu me donne, ainsi que la confiance que tu me
porte. Aller sêche tes larmes ,je vais te détailler mon emploi du temps avec mon petit
protecteur Azael et mon Maitre Cédric. Me voici raconter mon récit. A quoi rime tout
ceci ? Maman nous voulons savoir ce qu'ont tramé les curés des Rennes, de quelle
manière ont- ils amassé tant d'argent , mais surtout qu'ont-ils construit et combien étaient-
ils ? Mais Paris ça peut-être très dangereux cette affaire.
Une voie si fit entendre " Ne craignez rien madame votre enfant est en securité " il ne lui,
arrivera aucun mal . Moi son Maitre Cedric je m'en porte garant , puis il y eu un grand
silence. Bon paris nous allons manger , nous verrons plus tard se que j'aurrais décidé.
Comment, Eli bot, ce bistroquier de second ordre pourrait-il supporter d'obéir à ces
gens d'église qui souhaitent et ordonnent la création de la crypte des Rennes. Comment pouvait-il
à tout moment avec le concours du Marquis de cet endroit peu commun satisfaire leurs déssins.
Azazel me dit , non cette crype éxistait depuis la nuit des temps. Elle a été aménagée par la suite
et a servie à plusieurs occasions ,de dépot et de quartier général pendant certaines guerres.
Elle a servie aussi à la protection de certains peuples persécutés. En fait elle est naturelle.
On y pénettre sans être sure de pouvoir en sortir. Certains appel ces structures, des labyrinthes.
Mais écoutons plutôt notre ami Boudet. D'après la description faite par Hérodote de cet édifice,
douze palais étaient enfermés dans une seule enceinte. Quinze cents appartements, mélés de
terrasses, étaient disposés autour de douze salles principales, et les communications étaient
ménagées de telle sorte, que ceux qui s'engageaient dans le palais étaient impuissants à en
retrouver la sortie. Il y avait encore quinze cents appartements souterrains. Cette construction
était consacré au soleil " Solis sacerdotibus " . Cette construction fût certainement l'oeuvre
d'un architecte Habile dont les hommes avaient perdu le souvenir ? Mesraïm seul peut nous
mettre sur la voie et nous montrer l'issue de ce labyrinthe . Maze (méze) labyrinthe, où plutôt
to maze (méze) égarer, embarasser, -- row (rô) rangée, file, -- whim (houim), caprice, fantaisie.
la V-L-C H. Boudet.

Donc nous nous associons à cette idée qui peut paraître incongrue, mais c'est la seule valable à
nos yeux. Nous approchons d'un des éléments éssentiel pour la découverte d'un nouveau monde.
Question : Où se situe cet éventuel labyrinthe ? Voilà une bonne question. Encore une fois
notre ami nous donne quelques possibilités. soit celui d'Egypte. attribué à Mesraïm.
Le labyrinthe égyptien et Mesraïm, premier roi du pays, nous nous arrêterons à peine un instant.
soit celui de Crète. attribué à Dédale !!!!
Dédale : labyrinthe, ensemble compliqué où il est difficile de se reconnaître !!!.
Dédale était cet architecte qui construisit, en Crète, le Labyrinthe pour le Minotaure et qui montra à Ariane comment Thésée pourrait en sortir. En apprenant que les Athéniens avaient trouvé le moyen de s'en échapper, le roi Minos fut aussitôt convaincu qu'ils n'auraient pu y réussir sans l'aide de Dédale. En conséquence, il emprisonna l'architecte et son fils dans ce même labyrinthe, ce qui tendrait à prouver l'excellence du plan de cet enclos, puisque sans indication, même son auteur ne pouvait en découvrir l'issue. Mais le grand inventeur n'était pas en peine pour si peu. Peut-être qu'avec ses ailes collés
aurrait-il put faire la différence ?
Dédale donne la solution à son fils. Il lui dit : Ton futur Amour te donneras la solution grace à son fil. Cette légende nous fait penser à celle du petit Poucet.
Quelques cailloux pouvaient faire la différence, et nous apporter la solution . Pièrres , cailloux ,roch ,quelle importance !!!.
La vie ne serait-elle qu’un immense mensonge ?
Ne serait-elle que l’ombre d’un rêve fuyant ?
Ne serait-elle que l’écho des coups mystérieux
frappés là-bas contre les rochers de la montagne
dont personne paraît-il n’a vu le versant opposé.
pensée de Christine Genin
Devant ces mots qui me renversent et qui dictent par un déssin fait au fusin où à l'aiguille des grands
peintres qui, dans les temps anciens relataient par leurs signes peints les faits et gestes de la vie dans les campagnes. Ces mêmes dessins ont été sur la feuille du livre éternel de l'Abbé Boudet
avec exactitude et dans un style si particulier donné pour les générations futur la solution à beaucoups
de problèmes non résolus. Ce scribe était le frère du curé de Rennes-Les-Bains. Voyez plutôt.
 
Renverser le Ménir sur pied du pla de la coste.
Mon maitre dit, Azazel que penses-tu de ce discours, et quelle prérogative devant tant
d'affirmation. Pourquoi ne pas parcourir les écrits du platonitien où autres scribes qui
nous parlaient de leur rencontre avec l'histoire des peuples qui se sont éffondré devant tant
d'incertitude. les écrits de certains écrivains sont quelquefois plein de surprises. mais nous
avec le secours de la langue primitive nous pouvons amoindrir les dires de ces écrits pleins
de non sens, et qu'il serait avantageux pour nous chercheurs, d'approfondir bien des arguements
relatant de gens plus où moins mythomane, qui ont formulé des fables conformes à la vie de
ces peuples qui n'attendaient que du soutient par les légendes , et confortés par les sibylles des
salons . est-ce les mêmes qui sur le mont du cardou proféraient une divination plus que surfaite ?
N'allez surtout pas renverser quelques ménirs sur le pla de coste, car les dires ne sont pas sures
mais nous amêne a penser que quelques fois nous pourrions nous faire plaisir en essayant de faire
comme les Dieux ,pousser les humains à faire à leur place des actions répréhensible.
Maman quesque tu as décidé pour moi ? Bon Paris tu pourras continuer à poursuivre ton
initiation avec ton maître , jespère que je ne fais pas une grosse bétise que je puisse regréter
par la suite. Maman je te promets que je ne ferais rien qui puisse te procurer des gros soucis.
Une voie se fit entendre, Madame nous devions nous rendre sur le tombeau du grand Romain,
mais cette destination ne se fera pas. Nous nous somme apperçu que ce soit disant tombeau
n'existe pas , mais ce que nous avons découvert nous a scié de stupéfaction. Ce tombeau à été
forgé par l'équipe de Mr Plantart , le Marquis de chérisey et certains écrivains soucieux de
mettre à profit leurs découvertes rendues fantastiques par les écrits du celèbre G. de Sède.
Par conséquent tout ce qui touchera dorénavant à l'histoire de la légende Saunière, les
écrits, lettres et autres fantaisies naissant de leurs cerveaux dégénérés faisant plus penser à une
immence arnaque que bien entendu les naïfs ont cru dur comme fer. Puis plus tard d'autres
écrivains ont cru bon de continuer dans cette voie en ajoutant bon nombres de rustines à leurs
écrits qui somme toute commencaient à manquer de véracité et surtout de talent. Laissons ces
gens dont quelques uns quand même sortaient de l'ordinaire et ont quelque peu bouleversés les
habitudes fortement ancrées parmi l'ensemble de la communauté des chercheurs de trésors où
autres.
Preuve à l'appui, aucun de ces chercheurs écrivaints depuis la mort de l'abbé Saunière
n'ont apporté d'éléments probants pour une suite normale des évenements qui ont directement
où indirectement proposés des éléments fiables qui pourraient apporter des solutions net
et sans bavure . Mais ils se sont contentés à ne fournir que des suppositions qu'ils ont convertis
en certitudes ,mais qui n'ont par leurs principes exagéré que leur suppositions qui ne font que
distraire le chercheur vrai. Qu'ils soient discrédités et qu'ils soient sousestimés car leur dires
ne sont que des fables qu'il faut réjeter avec force. Pauvres suppléants qui manifestent avec
leurs convictions propres qu'il est grand temps de regarder avec la voie de la poésie vraie la
tendance et l'impétuosité de la Sapience.
Après cette refflexion ,et devant tant de songes qui nous dévorent peu-à-peu il serait maintenant
normal que ceux qui sont influencés par les adeptes du site Périllo réfléchissent dans leurs âmes
et consciences. Qu'ils puissent de détacher de certaines personnes qui apparemment ne sont pas
se qu'ils attendaient de ces soit disant descripteurs de la vérité.
Mais qu'ils se joingnent à moi Ninourob le seul et unique maitre de Sapience qui leur donnera un
nouveau départ ,et qui comme je le pense leurs apportera de nouvelles approches qui les
emméneront vers des lieux bien plus accueillant que les seuls dires de certains écrivains
soucieux de leur renom, mais surtout de leur revenu.
Qu'ils aient le courage ces internautes de faire parler leurs idées et leurs convictions ,leurs
critiques et leurs déconvenues, de faire parvenir sans arrière pensée leurs profonds sentiments
et qu'ils ne se dissimulent pas derrière leurs pensées désagrégés par d'éventuels Gourou qui
comme ceux des églises de scientologie prêchent pour amasser d'innombrables gains non mérités.
J'ais beaucoup d'internautes qui ont compris depuis l'ouverture de mon site, ils ont été
surpris avec l'extrème conviction que mes écrits étaient les plus fiables. De plus tout est
gratuit ,rien n'est payant puisque nous sommes à l'écoute ,et des suppositions, et des
commentaires qui en résultent pour avancer dans le lieu ou nous avons décidé de poser notre
blé qui à n'en pas douter était le blé de la résurection. Nous n'avons plus besion de forums
contraignants, nous nous relayons par nos suppositions qui drainent derrière nous la vérité qui
manquait pour une meilleur compréhention.
Marchons vers des lieux plus que prophétiques ,et qu'ils nous assaillent de leurs propos
talentueux. Que pouvons nous faire Maître, parcourrir d'autre régions ,où nous planter devant
ces guérriers qui quémandaient un autre repas, celui de la différence. Ils ont par principe
élaborés des plans gigantesques qui vont faire fleurir les caisses des chevaliers de la lande .
notre prochaine visite sera pour le nouveau Marquis de la région . nous allons entreprendre
des actions dirigés par les millions de démons qui n'attendent qu'un signe pour nous faire valoir
et leurs puissances et leur façon de s'exprimer dans les moindre détails.
En s'approchant de la grotte qui est décrite par l'abbé de cette paroisse dans sa formule primitive
nous pouvons déjà nous demander quelle est, la part de vérité.
depuis la disparition du Marquis de Rennes-Le-Château , aucun des livres qui nous ont été
propôsé n'ont exposé avec certitude le comment du pourquoi. L'abbé Saunière a doter sa commune
de dons exeptionels , Il a fait beaucoup de choses intéressantes, mais dans l'ensemble sa servante
n'a pas suivi son mentor. Dommage , les événements qui ont suivies après la disparition de notre
Abbé favori n'ont pas été concluant et ont porté les chercheurs vers des suppositions qui
n'ont pas été probantes, mais qui ont permis à des institutions intéressés a plus de normalité.
Pouquoi ne pas réfléchir sur mes écrits Hauts reliefs, etc.. pour comprendre la véritable fin de vie
de la Magdaléenne, et de tout les arrivant qui ont posés le pied sur la terre d'Occitanie ?
Pourquoi les gens qui s'intéressent à ce problême ne pourraient-ils pas voir qu'elle à été le réel
pouvoir de la sainte et son sentiment dans sa grotte, qui a montrer à tout les Saints exprimant leurs
idées qui montent dans la région ou la sainte encombrée de reliques, attendait son amour
réssucité. Elle fourmille de pensées actives et plein de ressentiment.
Le secret des Rennes, est intimement lié à la vie de la Magdaléenne. C'est elle qui a créé la
Sainte église de Rome . Elle a construit l'église nouvelle. Les écrits de Nag Hammadi sont là
pour le prouver.
Rabbi, pourquoi l'aime tu plus que nous, tes apôtres. Il leur répondit pourquoi ne l'aimerait-je-
pas. n'est-elle pas ma préférée ?qui pourrait diriger mes déssins, où mes actions.
Elle est celle qui vous donnera la force de construire mon église avec le secours de Pièrre.
Pièrre, pièrre pourquoi rejettes tu ma femme ? la vie comme je l'ais présentie ne sera jamais
improductive ,mais bien forte d'une engendrance nouvelle , quiconque n'écoutera pas ces
directives ne fera pas partie de la nouvelle église.
Azazel me dit , La Magdaléenne etait hystérique, et peut-être atteinte de schizophrénie, Elle
suivait toujours le maître , sa soeur Marthe et sa Mère aussi . la famille de Jésus était toujours
présente auprès du Seigneur, que se soit au Jourdain, à Béthanie , au sepulcre préparer par
SIMON de Syrène où par ses apôtres. Souvent le Seigneur disait ; Les ustensils en verre
proviennent du souffle de son créateur ,ils ne mouront point. La poterie de l'homme créer par
l'homme moura, parcequ'il na pas été créer par le souffle de l'esprit. Que celui qui à des oreilles
entende. Mon maître dit, lorsque le boeuf tire la meule pour égrainer les grains de blé ,Il parcours
des centaines de lieux en tournant en rond , mais au bout du compte malgrès ce long voyage , il s'en
suit qu'au finale il sera néanmoins toujours au même endroit. Se qui prouve que beaucoup de
voyageurs ne remarque aucun évenement qui puissent les stimuler, certe ils ont voyagés dans
l'ombre ,et surtout dans le néant. Tournent-ils en rond comme les boeufs qui eux sont loin de se
douter de se qui se passe autour d'eux.
Azazel nous dit, retournons les cailloux , les rochers, et les pièrres environnantes . Frappont les
ceux qui n'ont pas marcher dans les affres de la vie contemplative comme la femme de la bâume
qui auprés de sa source innépuisable de regenéréscence nous abreuvent de sont pouvoir neutre
qui nous enivre de sa toute puissante force interieur.
Maintenant nous nous dirigeons vers la citée de Rennes-Le-Château sont maitre est aux abois , il
n'est pas tranquille, peut-être car sa fin de vie est proche . Il appartient à sa servante de préparer
la fin de son existance. Il à grogné sur le chemin de ronde , il a comme ses prédécesseurs
donné son corps à la regénérécence de sa subtile envie de rencontrer ceux qui ont " les démons"
pris sa vie qui n'avait plus aucun sens , pendant sa descente dans les brumes de la sapience
éternelle, il a formulé des espérences par les dons de certains prêtres qui n'ont pas voulues lui
donner les derniers sacrements. Nous avons décidé de lui donner cet absolution , et c'est normal,
mais peut-être dans l'engoisse qui s'en suis ,ils ont mis l'âme de ce futur défuns en defaut.
Mon Maitre Cédric me dit, tu sais mon petit Paris, nous n'en avons pas fini avec le Seigneur de
ce petit Village de l'Aude . Rennes-Le-Château fait partie du passé maintenant. Il faut regarder
avec méfiance la vérité, et dans son fond interieur savoir situer l'idée qui germe dans notre
cerveau . Où se situe la voie sacrée qui nous amenera à l'entrée de la Crypte des Ecclésiastiques .
Je dirais à ce propos , l'entrée de la crypte se trouve peut-être entre l'âme et le corps, et peut-être l'esprit.

et surtout ne pas chercher à aller nul part ailleur. Apprendre à se servir surtout de son Mental,
et garder à l'esprit que rien n'est acquit d'avance. Souvenez-vous des paroles du Christ :
Celui qui n'est pas comme le petit enfant qui vient de naître, n'entrera pas dans le royaume de mon
Père!!!
Pourtant cette voie nous a été décrite par notre ami h. Boudet. je suis obligé de vous dicter ce
passage. << Nous avons le bonheur de posséder dans nos contrées, à un kilomètre au nord de Limoux,
un sanctuaire dédié à la Saint Vierge , un peu plus loin : La fontaine de Marseille,comme les autres, est
ornée d'une statue de la Saint Vierge. Est-ce celle, qui perdue au milieu des tourmentes des
invasions Sarrasine, a été retrouvée et placée avec honneur dans le sanctuaire destiné à la recevoir ?
cela nous parait fort probable. Cette image de la Sainte Vierge, tenant dans ses bras son divin fils
et sculptée dans un bois noir indique sa provenance Orientale >>" H.Boudet La.V.L.C. "

Une autre Sainte est vénérée ,mais au Saintes-Maries-de-la-mer , également sculpter dans un bois
noir a débarquée sur les plages de Camargue avec un certains nombre de chretiens qui constituaient
l'église primitive, apportant avec eux le sang Royal ou Saint GRALL.
A peu de distance du sanctuaire de la fontaine de marseille, vers le haut de la rampe " cette
rampe porte le nom de Voie sacée !!!.. " Henri Boudet "
Cette fontaine laisse tomber goutte à goutte son eau limpide dans un bassin de marbre. Les
Chrétiens qui vont rendrent hommage à la Sainte Vierge, s'arrêtent un instant à la fontaine et
après avoir fait une prière, puisent quelques gouttes de cette eau dont ils mouillent leurs
paupières . la V.L.C H.Boudet.
Azazel nous dit, pourquoi mouillent ils leurs paupières ? sans doute pour enlever le sel qui
au fil du temps aurrait certainement brulé les yeux de nos premiers Chrétiens, et ainsi
adoucir ses effets abrasifs. Cette fontaine était pour eux Notre-Dame de Massilla, ou des
yeux gâté,endommagés. -- to mar, gater, -- to sell (sil) , fermer les yeux. Ou -- to mar,
gâté, -- to sell (sel) , salé.
Mais la fontaine la plus intéressante se trouve sur la rive droite de la blanque, portant
le nom de fontaine de la Madeleine, ou de la gode. L'eau de cette source, émergeant
avec abondance de la faille inférieur d'une grande roche de grès, est très férrugineuse, et
d'un gout atramentaire fortement prononcé. La V.L.C H.Boudet

Pourquoi ne pas porter à nos yeux obscurcis, les éléments qui nous manquent à plus de
compréhension, plus de disertation, pour un resultat certain . Nous marchons dans la propriété
de notre marquis, qui pouvait deviner avant qu'il ne signe certains papiers en vue de confectionner
par on ne sait quelle magie et pour des centaines de millions de francs or , pour améliorer les
conditions de vie des paroissiens de ce village et quelques autres villages voisins. Seul Marie sa
servante après avoir enterré son fidel ami, pourrait-elle dire maintenant je suis délivrée de la
mediocrité. Non je m'éfforce a survivre avec le peu de moyen que m'a laissé mon maitre le
Marquis défunt. qu'il repose en paix, et qu'il cesse de nous importuner.
Je puis affirmer moi Marie Denarnaud ,que Béranger ne m'a laissé que des broutilles pour survivre.
Ce n'est pas lui qui a constitué sa fortune, mais bien les écclésiastiques qui ont avec le secours
de la Grande Rome, ont apporté les dons qui pouvaient constituer la véritable fortune de mon curé
préféré. qu'il repose en paix, et que les suivants qui espèrent retrouver l'introuvable se consolent
en pensant que peut-être par la suite Un initié pourrait remettre de l'ordre dans les affaires de notre
curé défunt de Rennes-Le-Château en nous faisant entrevoir d'autres voies, ou d'autres
rampes quelle soient Sacrées ou non.
Derrière cette pensée qui peut surprendre beaucoup de personne vont de nouveau s'insurger de mes
propos insidieux. Vous avez la porte , Nous, nous avons les clés. Ne pourrions nous pas trouver
un terrain d'entente pour conclure que partout ou nous posons nos pas, sur les feuilles écrasées par
ceux-ci, nous parlent en bruissant de leurs cris arrachés par leurs douleurs , nous proposent sous
le vent qui assèchent leurs plaies ouvertes, nous promettant de parler de leurs secrets fermés à la
vue des hommes.
Maintenant les écclesiastiques ont baissés les bras. Ils ont demandé comment faire pour accéder
à la crypte: Nous ne voulons pas engendrer de nouveaux combats, nous acceptons de nous diriger
dans ce que vous appelez la crypte , les propositions de donations se sont faites plus préssantes, et
ont parfois dénaturée la vraie science des dieux.
Depuis peu de temps nous avons marché dans les collines qui ont depuis la mort du Recteur Jean
Vié, porté notre regard vers les plaines environnantes. Mon Maitre me regarda avec ses yeux
perçants .Il me dit Ne pourrions nous pas envisager de porter notre regard vers d'autres lieux qui
nous sont plus favorables ? Azazel me dit mais lui ton maitre sait où est l'entrée de la crypte, Il
protège cet endroit interdit au regard des hommes. Avant de devenir un maitre puissant il à juré
de n'en parler à personne. Mais peut-être que les chauves-souris savent le secret qui brûle dans
la pensée de mon maitre. Ces animaux ont quelques pouvoirs qui serait bon d'exploiter. Leur
fonctionnement qu'Ils développent avec leurs attributs, leurs dons qu'il faudrait examiner avec
vigueur.
Mon maitre me dit , si vous avez quelques restrictions envers moi, dites le moi tout de suite.
J'ais depuis un certain temps présenti ,que par ceux qui ont la certitude qu'avec le secours des
démons nous puissons entrevoir la vérité.
La determination du Maitre nous à laissé pantois. Mais alors que pouvions nous faire ? rester
immobile, sans resource, mais avec un doute. l'entrée de la crypte est connue, mais celle-ci nous
oblige à rester muet et après avoir demander moi et Azazel si nous pouvions rejoindre la crypte
des écclésiastiques notre Maitre nous dit tout simplement : Venez mes enfants nous allons
rejoindrent cet endroit si convoité. rejoingnons tout d'abord le Cromleck de Rennes-Le-Château
et soyons plus près de notre père qui dirige nos pensées et qui va à n'en pas douter nous faire
parvenir pour la dernière fois dans les brumes des basses-terres.
Nous voilà auprès du cercle qui sera notre ultime passage, dans un mouvement de colère notre
Maitre poussa la porte du Cromleck de la citée interdite, il nous fit signe de le suivre . Les
méandres qui vont nous amener à l'entrée de la crypte se firent plus préssantes. Les cris et les
chants se firent entendres. Les brumes sorties de terre embrument notre sentier ,nous vîment
au détours du passage laissé de côté en espérant que soit le mauvais côté, Les gardiens avec des
yeux perçents laissaient entrevoir une certaine hostilité, leurs yeux se baissaient à notre passage.
Azazel me dit: Seigneur nous avons froissé notre maitre, demandons lui pardon, et sessons d'être
agréssif ce n'est vraiment pas le moment de faire les fièr-à-bras. Maitre Cedric nous implorons
votre pardon. Nous te suivrons partout où tu nous emmeneras , nous serons dorénavant plus pur à
vos yeux, et si quelques malentendus ont germés dans nos têtes de débutant qu'ils soient
immédiatement et pour toujours un fardeau pour nous et qu'ils pèsent sur nos têtes ignorantes.
Pardon mon maitre, votre puissance n'a jamais été contestée, dorénavant nous vous faisons
confiance pour les temps avenir. Aussitôt les êtres informes levèrent les yeux en nous recrachant
nos erreurs, Ils avec leurs têtes ont acceptés les remords que nous avons prononcé avec une langue
qui ne nous appartenait plus. Nous marchons maintenant dans un conduit glissant et pentu, nos
pieds maintenant sont incertains, nous tombons souvent, mais petit à petit nous approchons de la
grande salle de communion où j'avois, moi Paris fait ma confirmation. Soudain à ma gauche
j'entrevis l'interieur de l'église de Rennes-Le-Château, sous les soubassements de cette église et a
proximité du Maître-autel dans un mouvement de stupéfaction , M'éssuyant les yeux je ne puis en
croire ceux-ci. Comment dans cette infractuosité pouvions nous entrevoir les évenements du passé
nous montrer les réels fait et gestes qui se sont déroulés il y à maintenant plus de 1000 ans. Un
petit être ne dépassant pas deux ans était sur les genoux du Seigneur de la contrée. Apparement
il avait du parcourir avec son sauveur des jours et des jours de voyage forcé pour se rendre dans
les propriétés du Roi de Rhedae. Les abeilles d'or était sur les épaules du prince arrivant,
laissant entrevoir la puissance et surtout montrer à tout-à-chacun la posision essentielle de cet
enfant soudainement arrivé dans la contrée. Celui-ci caché dans l'église qui lui a fourni son toit.
Son protecteur déjà s'activait pour mettre ce trésor en securité. Dans les couloirs du babyrinthe
mon Maitre dit soudainement en Copte fait voir ta puissance maitre des ténèbre et dit nous quel
est la marche à suivre pour pouvoir continuer notre voyage. Ton chemin est écrit dans certains
manuscrits laissés dans le désert d'Egypte, dans les jarres sont décrites la marche à suivre des
moines du Pacome, Ils se suffisent à eux même.
Ces mêmes personages, ont même dans nos régions élucubrer toute sorte de projets inscensés. Ils
nous parlent de temps en temps. Azazel me dit : Mon petit prince es tu vraiment sur de voir le plus
loin possible avec tes yeux embrumés ? Ils te font voir moins loin que ta pensé. Mais avec le
secours de mon maitre Cedric, nous allons nous approcher de l'armée des Francs. Ils ont forcés
les gardiens de la deuxième partie tu trésor detenu provisoirement par les rois et les reines qui
fuyaient en direction du territoire de Rhedae. Les sept chariots seront dispersé sur le territoire du
Serpent. Capitale " LE BEZU ". La vague qui nous recouvre, va certainement mourir dans un coin
de la forêt des fanges où d'ailleurs. De cette forêt, ils ont extraient les tronçons de bois qui
dévalaient jusqu'à l'embouchure de la rivière d'Aude finissant leurs chemins sur les berges et à
la sortie des voies navigables. A une certaine époque de leurs vies, ces nautonniers avides
de leurs gains provenant de leurs travaux inscencés, poussaient les rats d'eau avec hargne,
dans une direction bien déterminé. Ils viellissaient ainsi leurs corps encore jeunes, eux aussi
tomberont dans la fausse des gens morts prématurément.
Maitre, maitre, je vois juste le bout de leurs nez. Depuis cette hauteur, nous pouvons admirer ces
Menhirs signalant la présence de tombes. A proximité et dessous, les traces de guerres sont
évidentes. Ils gardent toujours leurs secrets enterrés.
Mon Maitre Cedric , il faut diversifier les bornes qui sont actives et celles qui le sont moins . nous
avons pour principe de cacher certaines d'entre elles d'une façon définitive. Azazel nous affirme que
pour mieux cacher un secret qui existe parmis les innombrables tombes qui figurent parmis le
cercle du drunemeton de Rennes-Les-Bains ,le mieux est de les dissimuler parmis toutes les autres.
Nous, nous avons avec le secours de nos amis ,fait ressortir les éffets désastreux qui barrent la
route du savoir des Dieux. Peux-être que la mousse qui recouvrent certaines d'entre elles diffèrent
de celles qui n'ont pas les germes de la compréhension, et encore moins la vie qui les animent, et
qui au fil du temps se confondent parmis toutes les autres qui se présentent à nos yeux inquiets .
Nous allons demander à aker, le bouc
noir basque.où akelarre (lande du bouc)
où est le lieu où se déroule le sabbat. Aker était le maître
de cérémonie dans ces soirées orgiaques avec les sorcières. Entre ces pièrres se faisait des festins, des orgies dignes des sorcières qui elles
ont été brulées sur les buchers du XVIem siecle.
Après avoir tracé au sol, avec son bâton ardent, le cercle magic qui va nous proteger.

Mon maitre cedric cria d'une voie forte
Akerbeltz au nom du très haut, je t'ordonne de te
présenter sans tarder devant moi.
Autour de nous une odeur de bouc puant traversa la foret de Sougraine.
Puis un bruit de galop, accompagné des rires de vielles femmes, les unes
brulées par tout le corps. Des lambeaux de chaire pendaient , ils étaient
collés aux restant de guenilles qui habillaient ces sorcières ,une odeur de
putréfaction envahie la contrée. Nous suffoquons à présent , une envie de
vomir nous pris à la gorge nous coupant presque la respiration.
Mon maitre frappa le sol de son bâton en criant Aker enlève immédiatement
toute odeur en ma présence. Celui-ci répondit d'une voie chevrotante ,mais
certainement maitre Cedric.J'ais été envoyé par le prince Léviathan lui-même. Vous voudriez savoir où se trouve le lieu de nos cérémonies, et peut-être même
y participer ? Ne tente pas ton supérieur et répond prestement à ma question.
La plupart d'entre elles se situaient dans la forêt de Sougraine, là ou les arbres
sont en forme de fantômes juste avant le village, au environs de la source du
même nom. Nous y avons quelques fois rencontré le Tombeau du Lazare, et y
avons fait sur son socle, quelques orgies fameuses.Les sorcières criaient, assez
parlé Aker. Ces insoumis doivent d'abord s'acquiter de la dîme qui doit-être
importante. Mon maitre frappa le sol de son bâton, aussitôt, les vielles se mirent
à flambées , en gueulant tant leurs souffrances étaient puissantes et aïgues.
Rejoins ton Maitre à présent et reste constament disponible bouc puant. Maitre
il a laissé quelque chose au sol . C'est un blason, de la famille d'Hautpoul.
dessous y est écrit ces mots. " AU POULS DE BLANCHEFORT " !!!
Mon petit, j'ais mon idée là dessus. Azazel dit, il y à plusieurs poules sur le
blason de cette famille , une seule est intéréssante, celle du centre répondit
mon Maitre. " DHAUPOUL OU AU COEUR DE BLANCHEFORT "


Quelle importance !!!
Maitre , ne pourrions nous pas rejoindre le miroir des basses terres ? Ne
pourrions nous pas rejoindre le pas du rocher nous faisant voir les faits
et gestes de notre abbé Boudet ? Aussitôt dit, aussitôt fait. Nous voici dans les
méandres des basses terres. Bien des entités étant présents, ont voulus
assister à cet évenement. Soudain dans les brûmes ,les cris , les râles de
quelques pénitents nous vimes arriver le petit être. Il nous fit signe de le
suivre . Sous ses bras nous pouvions voir les tablettes préparées par celui-
ci . Voyez vous maitre de Sapience rien n'est acquit par hasard, toute
demande est suivie d'une compensation , et dans le cas qui nous occupe, grace
à votre petit protégé , vous avez ému les plus grands personnages de cet
endroit ou les hommes sont interdit ,et où les fêtes dictées par le très hauts
seront de plus en plus grandioses. Suivez moi ,nous allons rejoindre la vasque
du temps ou rien n'est fixe, tout est en mouvement, regardez maintenant dans
le miroir du temps.


Maitre, maitre ,le miroir nous montre deux "Béthanie"
Une à la sortie de Jérusalem " la villa Béthanie, maison de Marthe,
sa soeur la Magdaléenne, et leur frère Lazare. en Judée
Jésus se retira de nouveau au delà du jourdain,à Béthanie de Galilée, bourg de
Marthe et de marie, pays où Jean avait d'abord baptisé, et il y séjourna.
Cependant son ami Lazare était tombé malade à Béthanie de Judée, autre bourg
du même nom, et autre propriété de Marthe et de Marie. " p.ollivier les amis de
jésus"

L'autre en Terre Sainte : le Mont Nébo et Béthanie en Jordanie.
en Galilée.




 
 


Photo Rennes-Le-Chateau.com 

Le Seigneur dit à Moïse: monte sur cette montagne des avarim, sur le mont Nébo, au pays de Moab, face à Jéricho et regarde le pays de Canaan que je donne pour domaine aux enfants d'Israël... Alors partant des steppes de Moab, Moïse gravit le mont Nébo, sommet du Pisga, en face de Jéricho .
Les vestiges les plus anciens de ce sanctuaire datent de la fin du 4
eme siècle et le récit de visite d'une pèlerine de Galice, Ethérie, atteste qu'en 395 existait déjà la petite chapelle du tombeau. Béthanie, sur les bords du Jourdain.

« Or il arriva en ces jours que Jésus vint de Nazareth en Galilée et qu'il fut baptisé dans le Jourdain par Jean le Baptiste. Cependant l'évangéliste Jean précise « Cela se passa à Béthanie, au-delà du Jourdain, où Jean baptisait. L'expression "Au-delà du Jourdain" indique que Jean baptisait sur la rive orientale du Jourdain (côté jordanien).
Dès le IIIème siècle, la tradition chrétienne situa le baptême du Christ en face de Jéricho, au pied des monts de Moab (Mont Nébo) au niveau du gué de Hajla.

L'endroit devint à l'époque byzantine un important lieu de pélerinage où l'empereur Anastase fit construire une grande basilique sur des arches .
Azazel me dit tu sais paris
une tour a été édifiée sur les territoires de la magdaléenne.
Magdala est identifié à Khirbet Medjdel ( migdal ), à environ 6 km au N.-N.-O. de galilée , sur la mer de galilée.
Situé près de la fourche formée par la route venant de Tibériade qui longe la mer de Galilée et celle descendant des collines de l’O., ce lieu occupait une position stratégique. Les ruines d’une tour relativement récente qu’on y a découvertes indiquent que Medjdel gardait autrefois l’entrée sud de la plaine de Gennésareth. Medjdel et Magdala (forme de l’hébreu mighdal) signifient " Tour ". Cet endroit est souvent considéré comme la patrie de Marie la magdaléenne.
Ne soyons pas étonné qu'une tour a été appelé MAGDALA à
Rennes-Le-Chateau.
Le secret des Rennes est intimement lié aux croyances qui sont celle des
écclésiastiques, ils nous menent par la main, Ils nous montrent la vie de
jésus selon leurs point de vue, mais pas nécéssairement la vraie vie du Christ.
Dans les recherches approfondies qui s'offrent à nous, nous pouvions voir
que parmi tant de diversations, la vérité n'est pas celle que l'on croit, mais est
celle du peut-être, on dit, ils n'ont pas de résidences certaines.Qui nous dit que
la cène n'a pas eue lieu en Galilée, loin des dangers de la Béthanie de judée?
en regardant dans le miroir de la vie ,nous pouvions voir que l'exaltation de
ces faits et gestes étaient peut-être soumise à caution. Les dires des écrivains
sacrés ont été occulté par la géographie des nombres ,après les avoir
transformé en peut-être , où si l'on veut, où d'autres forme de pensées qui
au premier abord semblaient véridiques.
Ils nous ont dirigé vers d'autres buts sensibles où non,nous amenant a baisser
les bras. Sans compter avec le jumeau de Jésus qui est pratiquement inexistant.
La resurection de notre Seigneur a pu être transformé en une conjoncture
qui n'est peut-être pas exacte.
Le p.lacordaire est exprésivement dure , et plein d'espoir pour le pénitent. Il
nous dit simplement ce qui c'est passé réellement avant la passion. Il n'as pas
exagéré, ni augmenté ses propos, Il a tout simplement dit la vérité en tant
qu'historien en donnant le plus de précisions possible.

Alors Béthanie ou Béthanie ?
Maitre , vous ne pensez pas que pour briller il faut parfois toucher le fond ?
Au delà du Jourdain , le Christ a prêché au plus profond de lui même . ses
propos non exagérés ont propagé partout dans son apostolat la vérité qui
a été reproduite par les écrivains sacrés qui par la suite ont éparpillés leurs
savoir qui sortaient de la bouche du christ lui-même. sans exagération ni
compromis. Tout au long de notre périple, nous avons suivie ses conseils, nous
avons suivie à la lettre ses paraboles qui nous ouvraient avec plus de
dicernement ses propos provenant de son père celeste, en écartant toute forme
de paroles n'ayant pour but que la dispersion de ses décisions réfléchies .
Béranger Sauniere a ammassé des sommes considérables. Il n'a pas de solution
pour la suite des évenements qui ont depuis la guerre de n'a pas permis
de faire selon ses désirs. Par contre comme un pied de nez pour la gente
écclésiastique formulé avec le secours de son batisseur élie bot et son architecte
qui aurrais été d'accord pour lui donner l'occasion de surfaire à ses
constructions demandé avec ferveur les travaux définitifs qui auraient permis
plus de notoriété pour notre pénitent. Il aurrait suffit qu'il ne meure pas ,et qu'il
puisse jouir de bien incommensurable en vue d'améliorer le sort de ses
paroissiens.

Maitre nous sommes ceux qui, exaltent les pensées définitive de la magdaléenne.
Ils nous exortent depuis un certain moment. Nous aurions pu exalté des
formes plus que sérieuses . Dans les apocryphes des éxagérations momentanées,
nous pouvions voir les périples de la plupart des evangélistes qui au premier
siècle de leur apostolat formulaient des actes qui n'étaient pas la vérité.
Batant un pavillon qui n'était pas le notre nous pouvions voir
de temps en temps les exactions du monde de la génération des paganistes
qui continuaient à propager des dires qui étaient en bonne et du forme loin de
la pensée des druides déchus.
Maitre, Azazel veut sauter sur les rebords de la vasque. Laisse le faire Paris
il n'ira pas bien loin. Azazel cria, paris mon maitre regarde au fond du miroir,
Il existe un grand secret qui pourait chambouler les fondements de la religion
catholique. Puisque la magdaléenne a écoutée les dernières paroles du Christ,
elle seule peut prévaloir d'un quelconque savoir.Elle a été non seulement
sanctifié mais aussi initié par le Christ.
Azazel sauta dans la vasque du savoir . Il tomba sur les roches entourant le
village qui ont formés le Cromleck de Rennes-Les-Bains. Chacun de ceux-ci ont
une longueur de sensibilité et de tonalité bien spécifique.
Là un Sol, plus loin un Fa, ou avec plusieurs roch forment des accords
parfaits.


Cette musique est certainement associée à une chanson, et peut-être aux effets
des trompettes devant la ville de Jérico.
Nous voyons devant les murs de cette ville confinée dans ses retranchements,
attendant l'orchestre des cuivres qui vont entamer une mélodie spéciale et
destructrice. Internautes criez, chantez, devant les murs de votre subconscient,
Ces chants renouvelés vont certainement êtres couronnés du plus heureux
succès.
Derrière leur muraille, les peuples attendaient le déroulement des faits.
Ils vont êtres probablement définitifs.
devant leurs incertitudes , que pourrions nous faire , exalter notre puissance
qui bruissent et peut-être qui se dissimulent devans tant de vérité. Ils se sont
donnés à corps perdu. Ils ont perdu leurs âmes qui au préalable leur servaient
de soutient,Ils ont perdu leur sentiers qui pouvaient à tout moment leur donner
de l'espoir ,et dans l'incertitude ils ont élaboré un dicton. celui de la passion
du Christ et de ses fondement. nous somme certain que depuis notre horloge
de bienfait il existe par moment des particularités qui engendrent la vraie
vie de ces parfaits qui ont élaboré un système de propagande qui ne sont pas
à mettre de côté. Devant leur consolamentum ils ont quelques fois ignorés leurs
lois et a tout moment exprimer leur mécontentement.La vue de ces principes
sont à mettre de côté, dans leur insatiable quête de la vérité ils se sont
confondu à la pénitence. Le chateau de monsalvat n'est autre que la
compréhension d'une idée collective qu'il faut détruire définitivement.
Qui est ce prophête qui dicte à tout moment son savoir, sortie des principes
ces évangélistes parcourant les contrées où ils puisent leur science dérrière
des barreaux corrompus. Ils nous parraissent bien fragiles et sans commun
accord avec les préceptes de vie promulgué par les anciens adeptes de la vraie
foi celle de l'humilité. Arrachant leurs habits comme s'ils étaient de trop,
rejetant dans la plaine environnante des fractions de non être. Par dessus leurs
manteaux dont-ils sont fiers , par le plus grand des hasard ils s'abreuvent dans
des rixes qu'ils aiment et derrière leurs chapeaux de fête ils se pourvoient en
d'innombrables lieux dont ils ne savent que faire. S'abritant derrière ces
cailloux qu'ils ont parfois connus , Ils se pavanent loin des océans de colère
qui se propagent partout ailleur et qui fragilisent leurs idoles faisant partie de
leur famille qui ont perdu depuis longtemps les vraies principes de la foi.
Maitre dans le fond des océans j'ais apperçu quelques dauphins qui dans leur
village ont parfait à leur destin. Derrière ces cailloux en forme de pièces d'or
et naviguant au plus haut des sommets, j'ais cru apercevoir un fragment de bien
qui aurait fait partie d'un butin. Creusant dans la roche je m'éfforce à deviner
l'entrée qui se dissimule derrière les ronces de ce palai infesté.
Maitre, maitre, que nous proposez-vous ? Azazel mon petit auriez vous depuis
longtemps associez et présenti la présence de quelques trahisons qui aurait pu
désorienté notre destin ?
La trahison a été faite par le marquis de cet endroit maudit. Il a fait ériger
des vitraux qui parlent de tant en tant un langage apocryphe qu'il serait
bon de traduire. Certe se ne sont que des images construites par un peintre
verrier ,mais qui a suivi avec précision et détails avec grand art, les directives
du curé du moment, éffectuant avec minutie le travail que demandait Saunière
Il recommença plusieurs fois ces magnifiques vitraux muets par momment.
 



Magdala, magdala que caches tu sous tes mains innocentes?
En regardant bien, et dirigé par son seul cerveau ,le chercheur
aura tôt fait de découvrir des détails importants ,relevant de la
résurection de Lazare et bien d'autres évenements bibliques.

 
 


Qui pourrait croire qu'un simple morceau de verre
puisse divulguer autant de mystères?
Maitre, maitre cria soudain Azazel , nous approchons de la vérité.
Paris, que penses tu de tout ceci ? Maitre je pense qu'il faudrait
reconstituer le puzzle, ou peut-être le redéssiner. Dans la voie du
Seigneur, il apparait que parfois bon nombres de suppositions ne sont
pas a écarter. Le verrier peintre apposant son pinceau sur des vitres
opaques a fait selon la volonté du Seigneur de ces lieux. Et dans la
sacristie le dernier des vitrail qui compose avec son orchestre faisant
fi de toute compréhension, et se dirigeant vers des mont gravé dans le
verre de l'artiste qui depuis bien longtemps se cachait derrière ses
pinceaux qui lui brulaient les mains , affirmant que de toute ses créations
déboucheraient sur des certitudes que monsieur le doyen de cette paroisse
qui cherche a s'exprimer par son art si singulier faire resortir ses pensées
du début de sa découverte en essayant de transmettre son savoir aux
générations futur. Son aventure insolite qui craque avec éclat les dires
des écclésiastiques qui le soutiennent par moment.Au fond du jardin a côté
de l'église enchantée tout près de l'entrée me tournant vers l'est regardant
vers le calvaire les mots inscrits avec minutie et étant refait plusieurs fois
pour convaincre les fideles peu nombreux à revoir sans cesse exagéré les
propos du curé.Paris nous approchons de la vérité, elle n'est pas accessible
à tous ,mais nous devons néanmoins reconnaitre que partout ailleur
soufflant la poussière de ces pièrres gravées avec le plus grand soin, lire
dans le bas du sanctuaire des mots fermés au plus grand nombre.
Dans la vasque qui nous avait amenée a comprendre que nous étions bien
prés de la solution ,nous nous sommes signé devant l'éternel poète muet.
Maitre, maitre , j'ai dans mes poches quelques deniers qu'il serait bon de
faire expertiser. Azazel cria de tout son long, apprenez à vous servir de la
vraie contemplation devant l'or de certaines familles qui ont exultées leurs
sentiments devant ce monceau de blé qu'il faudrait au préalable passer au
blutoire en vue de le débarasser de son enveloppe .oui de son enveloppe.
Il n'a pas réagit aux subtils faire-part qui se dissimulent devant les dires
des éxégetes qui fourmillent dans les diverses communautés. recopiant avec
soin les rouleaux qu'avaient confier les zelotes ou esséniens en vue de
relater avec experience les faits et gestes de notre Seigneur Jesus Christ
et de sa bien aimée magdeleine pour expliquer bien des souvenir à la sortie
du tombeau du christ. Ces scribes repousé par les légions Romaines ont au
plus vite fermés ces manuscrits qui ont au préalable généré des propos
qui auraient pu présenter une quelconque menace pour le pouvoir en
place .Oui pour le pouvoir en place.
brrrr, il fait froid, dans ces gouffre de sel ou nous pourions nous amuser.
Les gens de peu de foi, ont parfois innondé ces plateformes dont on tirait le
sel. dans la précipitation nous avons rétablit les normes ancestrales qui
avaient pour but de noyer avec l'eau de la sals les abîmes et les passages
qui pouvaient à tout moment nous faire entrevoir une ceraine vérité. Et
pourquoi pas rejoindre la cohorte de chercheurs qui n'avaient pour but
que la découverte des embruns du site opposé. Dans les vues et sues des
innombrables chercheurs qui pêchent avec leurs cannes qui n'étaient pas
assez longues pour retirer les objets précieux qui partout faisait l'orgueuil
de la nation Celte. En retrouvant parmis leurs ancêtres morts pour une cause
défini, nous apportant enfin la vraie raison de ce substentiel produit,nous
avons osé apposé notre signature en vue de marquer définitivement notre
passage.
L'entité maitre des Mines de sel
 




Azazel dit, Paris regarde comme dame nature par ses oeuvres folles sait
comme le pinceau de l'artiste façonner avec l'aide d'éole des formes subtiles
qu'il faudrait expliquer d'une façon certaine se qu'il y a dans la tête des
Dieux. Elle sait avec le temps dessiner avec art et subtilité les anges qu'elle
à engendré. Maitre qui est cet entité qui domine toutes les parties du monde
souterrain? et quelquefois fait resurgir en surface des lacs impréssionants
qui fourmillent sur la terre, donnant aux peuples dit primitifs les moyens
de sa subsistance, en exploitant ce sel providentiel.
Paris saute sur la vasque. Maitre je vois le parcours du curé béranger et sa superbe denarnaud, ils ont ensemble retrouvé un semblant de paix. Ils ont partout ailleur demandé comment ils pouraient faire pour accélérer les évenements, et comment mettre à profit les gains des messes non produites qui perturbent l'évéché.
Ils ont ma foi décidé de passer outre les évenements qui pouraient changer bon nombres de problèmes qui n'ont pas été prévue dans les bulles du Pape. Le manuscrit qui fait partie de la vraie voie de Dieu ,a pour principe les dires d'un certain ,thomas martin. Qui a eu la visite de l'Archange raphaël. Même Nicolas l'a eu dans les mains le dit manuscrit. Il a dans un rêve été visité par une entité qui lui a dit comment se le procurer.
Maitre, maitre J'ai Glissé sur un tesson de bouteille de couleur verte. Mais
je ne saigne pas. par contre j'ai vu au travers de celui-ci une image .C'est un paysage . On dirait un jardin !! serait-ce le jardin de Gethsémani, ou serait-ce l'endroit où le Seigneur aurait laissé une partie de ses dicsiples leur demandant de rester là pendant qu'accompagné des trois autres disciples ,Jean,Pierre, et Jacques les amenant plus haut sur le mont des oliviers pour se recueillir et connaitre les tortures,et a éprouver les angoisses du supplice prochain. Il se prosterna face contre terre priant et disant père serait-il possible d'éloigner ce calice afin que cesse tout projet de détruire cette ville que j'aime tant ? Sa sueur n'était que sang melé. Le Seigneur
s'étant séparé des trois disciples à la distance d'un jet de pièrre pour prier
seul . Ayant prononcé son fiat, et vidé le calice jusqu'à la lie, Jésus sens renaître le calme et se trouve assez fort pour se passer de toute consolation humaine. Il revient auprès de ses trois disciples et leur dit, dormez maintenant et reposez-vous,voici que l'heure approche où le fils de l'homme va être livré aux mains des pêcheurs.
Un autre jardin existe dans le fief du Seigneur du village de, 'Rennes-le-châreau" un jardin curieux , Ressemblant à n'en pas douter au jardin de
Gethsémani sur les abords du mont des oliviers dans la vallée de Josaphat.
Mon petit Paris écoute les paroles de ton maitre. Après avoir célébré la
dernière cène au cénacle, Jésus sorti de la ville à la tête de onze de ses apôtres, et se retira dans la solitude pour se livrer à la prière.Après le chant de l'hymne, ils s'en allèrent au mont des oliviers.Jésus se rendit avec les siens <<vers le mont des Oliviers>> et d'après le second évangéliste au delà du Cédron, ce qui nous ramène sur le flanc gauche de la vallée, au pied de la montagne. Gethsémani, est la forme grécisée des mots hebreux GATH, préssoir d'huile . Cependant, dans quelques manuscrits grecs de l'évangile de st Jean et celui de Marc on lit Géssimani, nom qui suggère une toute autre étymologie. En effet, on ne voit pas quelle relation peut avoir un préssoir, surtout au fond de la vallée, avec les feux allumés au sommet de la montagne pour indiquer au loin la néomie.On ne saurait objecter le cas du jeune homme dont saint Marc raconte le curieux épisode,et dont l'identité a
si vivement intrigué certains exégètes. Ce jeune homme semble bien avoir été tiré du sommeil par les cris des sbires lorsqu'ils emmenèrent Jésus, et, poussé par la curiosité il alla voir en toute hâte ce qui se passait. Il suivait le prisonnier, dit l'évangéliste, c'est-à-dire qu'il s'était joint au sinistre cortège en route pour la ville.Tout ce qu'on peut affirmer de positif, c'est que le mysterieux jeune homme avait passé la nuit dans une habitation voisine de Gethsémani.Cette généreuse famille n'aurait-elle pas été mentionnée dans l'évangile, comme l'a été celle de Béthanie? N'aurait-elle pas jouer un rôle lors de l'arrestation de son hôte? D'une part, Géthsémani avait attiré Jésus par la solitude qui y régnait. D'autre part, les chrétiens de Jérusalem n'y connaissaient d'autre lieu de refuge pour le maitre et ses disciples qu'une
Grotte naturelle située au nord du chemin.
 






La grotte de Gethsémani en arcadie.
Azazel me dit, J'ai trouvé un pauvre pêcheur au bord de la rivière.
Je me suis approché de celui-ci ,et lui demanda. Vous avez fait bonne pêche ce matin? Oui répondit le pêcheur. Puis il continua sa quête de poisson. Il dit soudainement il y a 99 % de façon de prendre du poisson
dans cette rivière.Azazel lui répondit, et pourquoi pas 100% ? Le pêcheur
lui répondit, s'il y avait 100% de chance de prendre du poisson dans cette rivière, il y aurait belle lurette qu'il n'y en aurait plus depuis longtemps.

Qui pourrait croire qu'une simple grotte perchée sur la montagne des gavignauds puisse supposé qu'il y aurait quelques secrets entreposés dans un endroit désaffecté et qui à n'en pas douté feroit le bonheur de certains chercheurs ?
Sur la vasque désaffectée, il n'y a que notre petit ami Azazel qui s'affaire et qui à un moment donné formule des mots incongru, qui figure sur les monts de naguère, Ils renferment peut-être quelques biens qu'il faudrait extraire.
Azazel dit, mon petit maitre paris les démons attendent les ordres de notre Maitre cédric. Celui-ci dans un élan ordonne qu'il serait bon de demander
la dispertion des entités qui nous entourent, et de nous diriger vers la haute porte fief du plus grand guerrier Gaulois.
LE GRAND CHEF VERCINGETORIX.

Pour pouvoir renouer avec ardeur le fil de ses traditions interrompues,
le « PEUPLE » devra connaître les diverses migrations qu’ont effectués ses valeureux ancêtres, et avec le secours de « VERCINGETORIX »
VER : usage, KEN : savoir, KEY : clé, DORR : porte, HIGTH : haute.
Savoir faire usage des clefs de la haute porte.
Il pourras se livré a des recherches qui certainement seront couronnées du plus heureux succès.
De quelle porte s’agit-il ? Evidemment de celle de l’église De Rennes-
le château. Elle porte en elle la peur " AR- FEAR- NAM " .
ARE : avoir, FEAR : peur, NAME : nom.
En écrivant ces mots sur le fronton de cette église « TERRIBILIS EST LOCUS ISTE » les bâtisseurs de cette église se sont signés.
Si nous voulons accéder à la vraie lumière « LUMEN IN COELO » il faudra nous servir des clés de la haute porte. L’écriture qui est apposé
à la base de l’échelle initiatique démontre comment se diriger sur le terrain.
REGNUM MUNDI ET OMNEN ORNATUM SOECULI CONTEMPSI PROPTER ANOREM
DOMINI MEI JESU CHRISTI QUEM VIDI QUEN AMAVI IN QUEM
CREMINI QUEM DILEXI.

Reproduction Jacques Rivière.
La haute porte de Rennes-le-Château
 

Copyrigth Combier imprimeur mâcon (Cim) La porte de l'église de Rennes-Le-Château.
Devant cette haute porte Mon maitre Cédric se mit à chanter, accomagné
de Quelques pas de danse. Quel ne fut pas notre étonnement. pensant à
nos anciens peuples venant de l'asie, ayant subi devant la tour de BaBel,
l'affreux mélange des langues qui c'est éffectué aux abords de cette ville.
Prenant courage à deux mains, nous pouvons observer dans cette antre
qui est l'église de Rennes-Le-Château, à certaines heures du jour et surtout
de la nuit, des DANSEURS chevronnés faisant revivrent d'antiques melopées
macabres ayant pour origine le culte Chaldéen, et plus tard Araméen. Ces danses ou manifestations ne sont pas denombré dans les comptes de l'Abbé Saunière devant l'officialité écclésiastique. Ces revenus dont quelques uns cherchent par tout les moyens à mettre sur le devant de la scène, ont apparemment rapporté d'énormes sommes d'argent pour notre Curé.
Vous avez dit dansez ? ALORS DANSEZ MAINTENANT.

Et pourtant que ne ferais je pas devant tant de puissance, devant le culte
des anciens. c'est ainsi que l'apôtre Paul s'exprime par ces parolles; la science enfle, mais la charité édifie: et plus loin " Si je parle le langage des hommes et des anges, et que ie n'aye point de charité, ce n'eft rien qu' vn fon de cymballes bruyantes.
Des cymballes bruyantes , mais que voulez-vous dire monseigneur ?
Des trompettes d'argent, ou des cymbales quelle importance ? Devant Jéricho Le peuple, Hommes et femmes attendent avec anxiété la suite des événements.Rappelons simplement, Pourquoi celles-ci auraient par leur puissance , fait trembler un bon nombre de personnages.
Maitre nous devons apercevoir les dons que nous avons donnés à ces curés

De campagne qui avec leurs propos insidieux nous ont contraint à prendre comme témoin les principes des dires qui parsèment nos régions. Depuis un certain temps la crypte de nos compagnons à été ouverte par les puissances d'en bas. Ils ont détruit les passages qui auraient présenté quelques intêrets.
Azazel nous dit soudainement, seigneur Paris mon maitre, regardez ils ont
Mangé leur manteau, Ils se roulent dans leurs idées vulgaires qui diffusent
de toute part leur façon d'entrevoir avec justesse qui parfois dispersent leurs pensées.
Ils on mangé du foin comme les bêtes de somme, Ils on couru vers des points opposés, ils on prié pour que rien ne reste mais partout ailleurs ils on outragé la nature qui parfois a perdu leurs fils qui ont au premier abords fait fi
des circonstances.
Bouffez, mes seigneur ,mangez les pièrres avec lesquel vous avez construit vos châteaux, creusez tout autour afin de retrouver vos désirs dispersé, et recrachez de toute part vos dons que vous avez fait pour vos pauvres qui
eux savent quel est le véritable destin des hommes.
L'amour que vous portez à vos femmes délaissées , et comme celui qui vous entoure , et malgrès vos efforts condensés ,vous ne parviendrez pas a retrouver la paix que vous recherchez avec anxiété.
Mon Maitre Cédric dans sa profonde pensée, nous à parfois expliqué comment se diriger dans les montagnes et les collines ensemencée de
cailloux insidieux. Il nous a fait comprendre que partout ailleurs les différences qui se juxtaposent dans une danse féerique nous font comme
qui dirait tourner en rond. Et pas à pas insufflent avec leurs masques vénitiens un semblant de vérité qui parfois n'existent que dans votre subconscient.
Maitre Cédric, devant ces propos plein de sagesse, comment ne pourrais
je pas discerner avec grandeur la force qui est en vous et qui se dissimule dans le cerveau des anges. Maitre vous ressemblez à nos forets touffues, comme nos parvis désaffectés, C'est peut-être le silence assourdissant qui perturbe la notion de temps pour certains chercheurs.
Je vois à certain moments du temps qui passe, la venue d'innombrables entités Qui attendent la jonction entre la vraie lumière et celle de la dissolution des principes qui n'ont rien a voir avec les propos qui nous intéressent.
Pourvue Que notre recherche soient plus pure et plus apte à percevoir la dissolution qui se passe entre la vérité et l'envie ou le désir. Dans les pièrres qui nous nargues et qui nous environnent, nous pouvons voir au travers des diverses religions empruntée aux divers croyances qui pullulent parmi les hommes qui parlent de doctrines passagères, et qui au fil du temps empruntent par moment nos idées qui foisonnent parmi nos populations.
Maintenant nous nous dirigeons vers l'entrée de la crypte .Nous marchons côte-à-côte Azazel, mon Maitre et moi rejoignons l'entrée du site si convoité. Nous entendons déjà les chants qui nous font frémir comme des hymne.

Tout à coup Paris me dit, je voudrais rejoindre l'église de Rennes-les bains
Rencontrer les entités qui vont se dissimulés au fond du cadre du tableau du
Christ au lièvre. Nous pouvons voir dans cet antre majestueux les prémices d'une guerre.
Moi Paris le petit maitre, avec mon protecteur Azazel poussons la porte de
L’église de rennes-les-bains. Nous avons levé la main devant ce tableau inquiétant. Devant nos yeux écarquillés, nous entendons le bruissement Du tableau qui glisse sur le côté. Bravo me dit Azazel vous avez réussis Maitre.
Nous voyons dès à présent le petit être portant sur lui la vasque de la Vérité,
puis verser l'eau pure qui nous submerge dans un bruit de colère. Il nous dit simplement ces propos. Voyez Maitre paris vous avez avec le secours de votre
Maitre Cédric réussi a distinguer la Vérité que vous avez recherché depuis bien longtemps. Écoutez maintenant Les propos du maitre des basses terres.
Nous vous invitons à vous rendre dans la crypte des écclésiastiques Afin de
Prendre votre certificat de maitre des offices.Votre maitre Cédric s'en est
allé dans les brumes de la sapience éternelle; vous le rencontrerez bien plus tard, il a Volontairement exulté sa passion .

La véritable entrée de la crypte des Rennes.
 


Regardez bien cette photo, elle nous renseigne par les personnages qui y figurent . Forcez vos yeux à voir plus loin que la simple observation. Les indices sont partout évident. Ils bousculent l'entendement. l'ensemble de ce tableau en fait un véritable chef-d'oeuvre, à qui sait le déchiffrer.Quelques fois les pièrres parlent, mais à qui
parlent-elles ?De par le monde,d'autres événements
vont resurgir apportant un semblant de vérité Pourvu qu'elles soient dantesques et pleines de pures intentions.



Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Mer 27 Oct - 15:54 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ordre du dragon Index du Forum -> ordre du dragon -> Rennes le château Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com